Castello : San Giorgio dei Greci

Suite...

 
 

Entre la Grèce et Venise les relations ont toujours été étroites. Du lien de la lagune avec l’empire Byzantin découlait déjà des relations naturelles de voisinage.

 Après la quatrième croisade et la prise de Constantinople en 1204 Venise devient maitre de toute la Méditerranée orientale et donc d’une bonne partie de la Grèce.

La communauté grecque est donc nombreuse à Venise d’autant que le rite orthodoxe est respecté par les autorités.

Elle ne fera que croître jusqu’après la prise de Constantinople par les Turcs en 1453.

 

L’Eglise catholique, en 1470, arrive à contenir ce qu’elle considère comme l’hérésie orthodoxe en imposant un seul lieu de culte : ce sera d’abord une chapelle à San Zanipolo puis San Biagio.

1498 verra la fondation de la congrégation dont le bâtiment de la Scuola de San Nicolo dei Greci, réalisé en 1678 par Longhena, jouxte l’actuelle église.

 

En 1526 les Grecs se rendent acquéreurs du terrain actuel et confient en 1539 à Sante Lombado la construction d’une église dédiée à Saint Georges Martyr puis en 1548 à Giannantonio Chiona.

 Le financement en sera assuré par la taxation des bateaux grecs arrivant à Venise. Les travaux de San Giorgio dei Greci s’achèvent en 1573.

 
 
   

©J@M