Musique :  Ouvrages généraux            

             

© Éditions Robert Laffont, 1986

 

Mémoires de Vivaldi

 Patrick de Rosbo

Elles sont vraiment laborieuses à lire, ces Mémoires de Vivaldi … … même si elles sont romancées !!!!

J’avoue avoir lu ce roman en diagonale, et, surtout l’avoir abandonné bien avant la fin.

L’auteur tente de dresser une biographie de Vivaldi, mais, rate son coup. En fait, ce sont 300 pages de blabla sans grand intérêt !!!

Enfin bref, il vaut mieux, selon moi, éviter de lire cet ouvrage …

Marianne

Retour répertoires documentaires

© Éditions Nouveau Monde, 2006

 

Balades musicales dans Venise du XVIe au XXème siècle

Sylvie Mamy

Le présent ouvrage propose une manière originale de découvrir Venise. Sept itinéraires proposent une ballade musicale, qui démarre au XVIe siècle  et se termine au XXème siècle.

Des descriptions minutieuses, fourmillant de détails font revivre une multitude de théâtres,  opéras, églises, Ospedaletti, et surtout les plus grands musiciens tel que Vivaldi, Galuppi, Monteverdi, etc. On y apprend également que R. Wagner, Mozart, Respighi, Malher, Stravinski entre autres, y firent de nombreux séjours…

 On remarque aussi que la peinture et la musique sont intimement liées car de nombreux tableaux de Bellini, le Titien, Tintoret et Véronèse représentent souvent des scènes musicales. En effet, de nombreux personnages jouent d’un instrument de musique.

C’est un livre de chevet apportant de nombreuses réponses aux questions que l’on peut se poser.  Chaque fin de chapitre propose un plan où l’on peut situer grâce à un numéro, (numéro se trouvant dans le corps du texte), les églises, théâtres, opéras cités par l’auteur. Des citations écrites par des écrivains ainsi que de magnifiques photos illustrent agréablement ces différentes promenades dans une Venise musicale, si souvent méconnue… …

Marianne

 

Ouvrage de référence très agréable, que l'on peut consulter au gré de ses envies ou recherches. Il est précieux pour nous faire connaître sans trop de contrainte l'histoire de la musique vénitienne

Nicole

Retour répertoires documentaires

© Éditions Opus 111, 1998

 (Opus 111. Muses)

 

 

 

Venise : Musique et peinture du XIVe au XVIIIe siècle

 Alexandre Pham

Dans ce petit  livre de 78 pages, l’auteur présente les principaux peintres et musiciens vénitiens (où ayant vécu à Venise) entre le XIVe et XVIIIe siècle.

De nombreuses reproductions, en couleurs, ont été sélectionnées.  

Après une rapide, mais, rigoureuse explication, l’auteur replace dans son contexte historique, politique, sociale, peintre et  tableau.

On retrouve cette même démarche pour la musique. Un CD permet d’écouter un extrait de chaque morceau choisi par l’auteur.

Excellente approche de l’histoire de la peinture et de la musique vénitienne. L’argumentation de l’auteur est  “originale”. Au lieu d’être étudiée séparément,  peinture et musique ne forment qu’un tout.
En effet,  l’auteur établie un parallèle entre un tableau et une oeuvre musicale, donnant ainsi un éclairage nouveau à  l’extrême richesse d’une ville au point de vue “picturale” (peinture), musicale, et, architecturale.

Marianne

Retour répertoires documentaires

© Éditions Grasset, 2002

 

 

La Venise de Vivaldi. Musiques et fêtes baroques

Barbier, Patrick

 

Présentation en Textes ou anecdotes des deux siècles festifs de Venise, les XVII et XVIII. Le carnaval, les opéras, les barcarolles, la musique liturgique ou la musique profane. La Venise baroque est dans les dernières années de sa gloire.

A partir de documents d’archives, de correspondances, de textes officiels ou encore de mémoires comme celles de M. Goldoni, Patrick Barbier a su nous donner une image animée et réelle de la période dans la Sérénissime, fortement marquée par la présence de Vivaldi.

Des notes, des aperçus bibliographiques et un index viennent compléter cet ouvrage,  qui se lit très facilement, et qui permet une approche de la vie musicale de la cité des Doges à cette époque sans être vraiment un spécialiste du domaine.

Nicole

 
Patrick Barbier présente une histoire de la musique baroque dans la Venise des XVII° et XVIII°siècles, dont le maître incontesté fut Vivaldi.

En accueillant en 1612, Monteverdi et son opéra Orféo, Venise devient la capitale de l’Opéra. Sous l’impulsion de la ville, l’opéra devient un spectacle populaire, et, n’est plus réservé à une élite.

Les meilleurs castrats du moment sont formés dans les Ospedali : orphelinats accueillant des enfants, des adolescents. Ces derniers y recevaient une éducation musicale de très haut niveau.

C’est également une présentation de la vie quotidienne des XVII° et XVIII°siècles dans une ville en fêtes perpétuelles avec différents spectacles musicaux.

Marianne.

Retour répertoires documentaires

Retour Salon