Peinture et Sculpture

Retour répertoires documentaires

Retour Salon

 

© Éditions Favre, 2013

 

 

Venise mariale : guide artistique et spirituel

Noëlle Dedeyan

 

L'auteure* d'abord y explique certains dogmes de la religion catholique et fait la liste des oeuvres qui sont en rapport avec ceux ci. Il y a ensuite une section où elle fait la liste des divers monuments, leur histoire et les oeuvres qui s'y trouvent avec les conseils pratiques (adresses, vaporetto etc.). Il y a des cartes où on situe grosso modo leur emplacement.

Elle  termine pas un index  par ordre alphabétique, énumérant  les artistes avec une brève biographie.

C'est très instructif même si on n'est pas versé dans la religion .

Anne-Marie

* J'ai mis auteure comme cela se fait au Québec (écrivaine, docteure, professeure etc.)

 

 

Un passionnant récapitulatif des épisodes de la vie de Marie dans les œuvres présentes à Venise.

Un abord assez particulier par le Rosaire et la lecture du chapelet que l'auteur vous invite à égrainer en vous promenant dans la ville à la découverte de ses merveilles artistiques.

J@M

 

Retour répertoires documentaires

© Éditions Flammarion, 2013.

 

 

La Longue attente de l’ange

Melania G Mazzucco

Cette biographie romancée du peintre Tintoret est présentée comme une fiction, mais, s’apparente plutôt à un documentaire.

La lente agonie du peintre est le prétexte d’un retour dans le passé dans lequel on découvre plutôt un artiste intimiste. L’accent est mis sur sa vie familiale, ses relations avec son épouse, ses enfants, et, plus particulièrement avec sa fille Marietta.

Même si la relation avec ses concitoyens est également importante, elle reste au second plan afin de montrer un personnage humain, et, non orgueilleux, hautain, autoritaire et/ou despote comme on le présente assez souvent.

La vie quotidienne de Tintoret y est décrite avec minutie que se soit sur le plan familiale que sur le plan du travail.

A l’occasion, on assiste à la longue lutte que dut mener Jacopo Robusti tout au long de sa vie afin d’être reconnu comme peintre par ses confrères (par exemple le Titien) ainsi que par les « donneurs d’ordres ».

En effet, issu d’une famille pauvre, Tintoret dut prouver jusqu’à sa mort qu’il savait dessiner, peindre, et, qu’il pouvait être considéré comme un « digne héritier du Titien ». 

En filigrane, on remarquera également la lutte entre le Titien (alors peintre officiel de la Sérénissime) et Tintoret (peintre surdoué mais quelque peu sombre et tourmenté). Cette lutte se terminera par la mort de celui que Tintoret considérait comme son maître, et, à qui il vouait aussi une profonde admiration.

Même si cet ouvrage n’est pas d’un abord facile, (du moins pour moi), et, que par moment, j’ai fait des impasses sur plusieurs passages, je reconnais que l’on apprend plein de choses sur la Venise des « petites gens », sur Marietta, la plus connue des enfants du Tintoret ainsi que sur ses relations quelque peu ambiguës, et, troubles avec son père.

C’est malgré tout un excellent bouquin avec pour point de mire un personnage au caractère bien trempé, mais néanmoins touchant.

Marianne

 

Retour répertoires documentaires

© Éditions Actes Sud, 2009

 

 

Giorgione

Enrico Maria dal Pozzolo

 

Un superbe ouvrage consacré au peintre vénitien Giorgione, que l’on ne cesse de feuilleter, rien que pour le plaisir des yeux.

Tout au long de l’ouvrage, il est possible d’admirer des reproductions d’œuvres de Giorgione, mais, aussi de Lotto, Carpaccio, etc. En effet,  l’auteur essaye de replacer dans son contexte historique Giorgione, afin de comprendre, de cerner au mieux le personnage qui fascine, tant par sa vie qui fut brève, que par le fait, qu’il soit peut être le plus doué parmi le petit groupe de peintre qu’il fréquentait (Titien, Tintoret, etc).

L’auteur tente, également, une comparaison parmi quelques scènes religieuses traités, à la fois par Giorgione et des peintres tel que Lotto, Carparccio, etc.

En fin de volume, on trouvera une bibliographie complète concernant l’art à Venise au moment de la Renaissance, ainsi qu’un index des noms et des œuvres cités au cours de l’ouvrage.

A lire afin rêver un peu.

Marianne

 

Retour répertoires documentaires

© Éditions Vilo 2011

 

 

Le Grand guide de Venise - Sur les pas de Canaletto et des maîtres vénitiens

Alain Vircondelet

Photos de Marco Secchi

Au cours de douze promenades  l'auteur  fait la comparaison entre les tableaux peints sur Venise (Canaletto, Guardi etc.) il y a trois siècles et les  magnifiques photos  récentes, prises dans le même angle.

Il analyse le tableau et la photo, parle d'art  de société, d'histoire, de civilisation etc. d'antan et d'aujourd'hui. Un vrai régal.

Au début de chaque promenade il ya une carte pour situer les lieux.

Un seul petit bémol : cet ouvrage original aurait mérité une couverture cartonnée. En tout cas un beau  livre que l'on devrait s'offrir et garder dans sa bibliothèque vénitienne.

 

 Anne Marie

 

Retour répertoires documentaires

 

 

© Éditions A’Propos, 2009

 

 

Véronèse : Le Triomphe de la couleur

 Anne-Sophie Molinié

 

De mon côté, j’ai lu avec beaucoup d’intérêt ce petit ouvrage sur Véronèse.

Il est divisé en quatre grands chapitres dans lesquels l’auteur replace dans son contexte politique, historique et artistique les grands événements qui ont marqué la vie et l’œuvre du peintre.

Pour cela, elle a choisit les tableaux les plus marquants et/ou les plus connus afin d’en faire une analyse précise. En fait, c’est  surtout par l’intermédiaire de ces différents commentaires qu’Anne Marie Molinié retrace tout un pan de l’histoire politique, religieuse ou tout simplement l’histoire avec un grand H de Venise.

En tête de chapitre, on trouve une chronologie succincte. Celle-ci comprend les points les plus importants qui ont marqué la vie de Véronèse ainsi que les événements politiques, économiques et culturels.

On remarque également dans chaque chapitre, un ou plusieurs encarts. Ceux-ci développent un point que l’auteur juge crucial pour la compréhension de son texte et/ou son argumentation concernant l’œuvre qu’elle étudie (par exemple, la religion à Venise, le fait d’être artiste à Venise au Cinquecento).

Des reproductions en couleur des tableaux de Véronèse se distillent tout au long du livre. Elles permettent surtout aux lecteurs de suivre la vie haute en couleur du peintre ainsi que la vie quotidienne des vénitiens.

En ce qui me concerne, je recommande vivement la lecture de cet ouvrage sur Véronèse. Il est écrit dans un style clair, limpide, simple, agréable, et, surtout se lit comme un roman !!!

Selon moi, il s’adresse aussi bien aux jeunes lectures qui s’intéressent à la peinture et/ou qui doivent présenter un travail sur Véronèse qu’aux adultes.

Marianne

 

Retour répertoires documentaires

 

© Éditions Ecole des Loisirs, 2010

(Archimède)

 

 

L’Or du vénitien :

Le Peintre Jacopo Robusti, dit le Tintoret, et son assistant Sebastian Casser

 Jean Binder

Le présent ouvrage est une bonne approche de la vie et l’œuvre du peintre le Tintoret à destination du jeune public.

Il se découpe en deux parties.

La première partie se présente comme une bande dessinée, et, a pour personnage principal un jeune berger suisse, Sebatian Casser.

On ne connait pratiquement rien de la biographie de Sebastian Casser, sauf qu’il devint l’apprenti du Tintoret, puis, son gendre lors du décès de ce dernier. Les illustrations qui accompagnent le texte sont une petite merveille, et, on ne se lasse pas de les admirer. 

En fait, cette « bande dessinée » introduit d’une façon agréable la seconde partie entièrement consacrée au peintre Jacopo Rousti.

Ecrit dans un style simple, clair, détaillé, le texte fourmille de détaille sur la vie du Tintoret tout en étant entrecoupé d’explications sur les tableaux les plus célèbres de l’artiste.

Il y a, également, de nombreuses reproductions d’œuvres du Tintoret ainsi que des photos de la Scuola di San Rocco, de l’Eglise San Trovaso, etc.

Selon moi, ce « petit » documentaire est excellent. En effet, il traite d’une manière ludique, agréable un sujet pas facile à aborder auprès des plus jeunes : la découverte d’un peintre et de son œuvre. 

Ce n’est pas un album rébarbatif car il se lit comme un roman. Il se relit à l’infini sans aucune lassitude, et, surtout les nombreuses illustrations, diverses reproductions d’œuvres et photos sont magnifiques, sublimes. 

Il est vrai que l’Ecole des loisirs est le « must » en matière d’édition pour la jeunesse car tous les thèmes, les sujets, même les plus ardus, sont réalisés avec pédagogie. 

Pour les 9/10 ans, mais, les plus grands peuvent également le lire.

Marianne

 

Retour répertoires documentaires

 

© Éditions Hazan, 2010

 

 

Tintoret

Guillaume Cassegrain

 

Magnifique ouvrage consacré au peintre Tintoret.

Grâce à l’étude des tableaux du peintre, l’auteur essaye de comprendre le caractère, la vie de Tintoret ainsi que l’histoire politique et artistique de la Venise de la Renaissance.

De nombreuses reproductions en couleurs d’œuvres réalisées par l’artiste illustrent ce superbe recueil.

On remarquera également qu’un index et une bibliographie sélective se trouve en fin de bouquin.

 

Marianne

Retour répertoires documentaires

 

© Éditions Musée du Louvre Editions : Hazan, 2009.

 

 

Titien, Tintoret, Véronèse : Rivalités à Venise, 1540

 Vincent Delieuvin ; Jean Habert (sous la dir.)

       

Il s’agit du catalogue de l’exposition (du 17 septembre 2009 au 04 janvier 2010) du Musée du Louvre.  

Cet ouvrage est le prolongement de l’exposition car il reprend exactement le même fil conducteur, voire même le même plan,

dans lesquels sont présentés les tableaux au Louvre.

Il est complété par un texte  plus important que les petites notices explicatives que l’on trouve à côté ou sous les tableaux du Louvre ainsi que

par quelques œuvres d’art ne se trouvant pas dans cette magnifique exposition.

En fait, ces dernières sont présentes dans ce magnifique ouvrage afin d’étoffer, appuyer les arguments d’un des auteurs.

Les reproductions des tableaux sont en couleur, il y a une bibliographie en fin de volume.  

On peut, également, lire, feuilleter cet ouvrage sans avoir admiré l’exposition au Louvre qui est une synthèse sur l’histoire de la peinture vénitienne.

C’est aussi une mine de renseignement sur le Tintoret, Véronèse et surtout le Titien, figure emblématique de ce XVIème siècle.

 

Marianne

Retour répertoires documentaires

 

© Éditions Place des Victoires, 2008.

 

La Peinture dans les musées de Venise

 Giovanna Nepi Sciré ;  Augusto Gentillo

 

Dans ce superbe ouvrage que l’on feuillette à l’infini – comme tout ouvrage d’art qui se respecte – est également un ouvrage de chevet.

Les auteurs ont pris le parti de rassembler (du moins d’essayer) les chefs d’œuvres de la peinture vénitienne ou non,

réalisés par les plus grands peintres vénitiens ou non vénitiens … …

On y retrouve des reproductions de tableaux en couleurs des peintres du passé tel que Vivarini, Botticelli, Giorgione, Titien, Tintoret, Guardi, etc.

ainsi que des peintres contemporains tel que Mario Sironi, Goerge Grosz, etc.

Ces derniers peuvent être admirés un peu partout dans Venise : Musée de l’Académia, Eglise de San Nicolo da Talentino, Palais des Doges,

Scuola di San Rocco, Bibliothèque Marciana, etc, … …

Il y a, également, une bibliographie en fin de volume.

Marianne

Retour répertoires documentaires

© Éditions Citadelles & Mazenod, 2006

 

L'histoire de Venise par la peinture

Edition reliée sous coffret

Collectif

 

Marianne et moi-même avons pu admirer à la FNAC de Nice,
cet ouvrage exceptionnel.

Cette édition reliée en coffret possède des illustrations à vous couper le souffle...
Seul défaut son prix.......... 430€ et prix Fnac 408,50€,
mais à la décharge de l'éditeur, il les vaut par sa superbe présentation,
sa dorure sur tranche et ses illustrations remarquables...
Petit bémol pour nous, spécialistes du livre,
le prix élevé aurait demandé une reliure en cuir au lieu d’un l'entoilage.

Nicole

La première édition était beaucoup moins onéreuse en 1991 chez Belfond
(même titre, mêmes auteurs) ... Pas de dorure sur tranche mais déjà un bel ouvrage. 
Mais, il faut l'avouer, le Mazenod est vraiment hors norme (sur tous les plans

Par rapport à la première édition de chez Belfond :
- Plus grand en hauteur, plus épais, tranche dorée or fin... plus luxe c'est sûr.
- Même architecture pour la partie littéraire : une division par périodes avec, à chacune, un développement puis une description des tableaux avec détails historiques.

C'est très bien fait et passionnant.
- Pour l'iconographie : Les basiques sont, bien sûr, toujours là mais complétés par de nouveaux tableaux intéressants, des images en triple page, des agrandissements ... mais peut être trop à mon goût.

Un très bel ouvrage qui aurait mérité un boitier plus flatteur et une reliure à la hauteur (d'accord avec Nicole)

Qualité des textes et des photos, prix ... c'est du Mazenod ... et du rêve pour les collectionneurs.

J@M

                                             Retour répertoires documentaires                                                 

© Éditions Les Quatre Chemins, 2006

 

 

Titien : Portrait de l’Arétin

Françoise Leroy

Cet ouvrage présente une étude complète du Portrait de l’Arétin, œuvre du peintre le Titien, tout en analysant les caractères de l’Arétin et du Titien… …

Outre la reproduction (en pied et certains détails) du Portrait de l’Arétin, d’autres œuvres du Titien sont présentés dans cet ouvrage afin de mieux appréhender l’évolution de la technique du peintre au fils des années … …

C’est un ouvrage facile d’accès, agréable à lire, et , écrit dans un style clair, limpide, même s’il vaut mieux avoir lu auparavant une biographie sur le Titien, l’Arétin et/ou une monographie sur la peinture vénitienne de la Renaissance… …

Marianne

Retour répertoires documentaires

© Éditions Sens & Tonka, 2006

 

 

L’Ennui des deux vénitiennes

Edouard Dor

 

Excellente étude d’un tableau de Carpaccio, intitulé Deux nobles Vénitiennes.

Un mystère entoure ce tableau. Qui est le commanditaire ? En quel honneur fut il réalisé ? Qui sont les deux vénitiennes ? Serait-ce deux aristocrates vénitiennes ???? deux prostituées attendant d’éventuel client ????

On sait avec certitude qu’une seule chose. Il s’agit d’un morceau  d’une immense œuvre, qui fut découpée en plusieurs petits tableaux « indépendants » (si l’on peut parler ainsi) et représentant « diverses scènes » avant d’être éparpillés un peu partout sur la planète. A l’heure actuelle, une autre partie a été retrouvée aux U.S.A. Tout semble prouver que cette œuvre fut réalisé pour un meuble comprenant des portes… …

L’auteur tente d’apporter des éléments de réponses aux nombreuses questions que l’on ne manque pas de se poser sur cet étrange tableau.

Ces interrogations se tournent sur le sens du regard de ces deux femmes… … et, c’est le point de départ, d’une réflexion philosophique sur l’ennui ainsi qu’une petite histoire de la condition féminine à l’époque de Vittore Carpaccio.

Marianne

Retour répertoires documentaires

© Éditions Opus 111, 1998

 (Opus 111. Muses)

 

 

Venise : Musique et peinture du XIVe au XVIIIe siècle

 Alexandre Pham

 

Dans ce petit  livre de 78 pages, l’auteur présente les principaux peintres et musiciens vénitiens (où ayant vécu à Venise) entre le XIVe et XVIIIe siècle.

De nombreuses reproductions, en couleurs, ont été sélectionnées.  

Après une rapide, mais, rigoureuse explication, l’auteur replace dans son contexte historique, politique, sociale, peintre et  tableau.

On retrouve cette même démarche pour la musique. Un CD permet d’écouter un extrait de chaque morceau choisi par l’auteur.

Excellente approche de l’histoire de la peinture et de la musique vénitienne.  L’argumentation de l’auteur est  “originale”. Au lieu d’être étudiée séparément,  peinture et musique ne forment qu’un tout.
En effet,  l’auteur établie un parallèle entre un tableau et une oeuvre musicale, donnant ainsi un éclairage nouveau à  l’extrême richesse d’une ville au point de vue “picturale” (peinture), musicale, et, architecturale.

Marianne

Retour répertoires documentaires

 

© Éditions National Géographic, 2004

(Les Guides de l'art)

 

Les Trésors de Venise

Antonio Manno

Un livre d'une très grande richesse. 620 pages sur tous ces trésors vénitiens. Nous allons de découvertes en découvertes.

L'auteur Antonio Manno est un spécialiste de l'Art. Conférencier, organisateur d'expositions, chercheur en histoire de l'Art, architecture et urbanisme.

Un ouvrage de référence remarquable par ses précisions et où les images sont aussi très belles et nombreuses.

A posséder dans sa bibliothèque vénitienne.

Nicole

Retour répertoires documentaires

 

© Éditions Könemann, 2000

(Maitres De L'art Italien)

 

Jacopo Robusti, dit

Le Tintoret

1519-1594

Roland Krischel

 

Entièrement consacré à la vie et l'œuvre de ce grand peintre vénitien.

Une œuvre "Gigantesque" comme le dit l'auteur.

Nicole

 

Retour répertoires documentaires

 © Éditions Flammarion, 1991

 

 

La Peinture vénitienne : Les Chefs-d'œuvre de  l'Académie

Giovanna Sciré Nepi

 

Cet ouvrage est entièrement consacré au Musée de l'Académie.

Présentation de cet établissement avec un plan complet.

Détails de toutes les oeuvres qui y sont exposées. Livre très riche tant par son iconographie que par ses textes.

Son auteur(e) a été quand même depuis 1987 responsable de la direction artistique et historique de la ville de Venise et organisatrice de nombreuses expositions.

Nicole

Retour répertoires documentaires

 © Éditions Hazan, 2004

 

 

Venise, où trouver :

Bellini, Carpaccio, Titien, Tintoret,Véronèse

Ruggero Rugolo 


Ouvrage original car c’est un guide “touristique” entièrement consacré à la peinture, et, en particulier à cinq grands peintres vénitiens, c’est à dire, Bellini, Carparccio, Titien, Tintoret et Véronèse... ...

 Chaque peintre fait l’objet d’un chapitre (où “itinéraire”) à lui seul. Une biographie succincte le présente, avant de le suivre pas à pas au travers de ses oeuvres et des différents lieux qui l’abrite... ...   Chaque peinture dont il est question dans ce guide, fait l’objet d’une petite présentation historique. De nombreuses reproductions couleurs  agrémentent ce magnifique guide.  Il faut aussi signaler que d’importants détails et/ou renseignements se trouvent dans des encarts violets.

 Un seul petit reproche. On ne trouve aucun plan de Venise avec le nom  des différents lieux abritant tous ces chefs d’oeuvre. Cela suppose qu’il faut connaître Venise parfaitement. Ce manque de plan peut rebuter celui ou celle ne connaissant pas la ville, et, désirant appréhender Venise par sa peinture.

 Marianne

Retour répertoires documentaires

 

© Éditions Flammarion, 1993
(Idées et recherches)
 

 

Peindre à Venise au XVI° siècle :Titien, Véronèse, Tintoret

David Rosand

Un livre très complet sur l'art picturale à Venise en ce siècle avec surtout la présence des trois grands

" Titien, Véronèse et Tintoret".

Bien sur depuis 13 ans que cet ouvrage a ètè publié, on a fait nettement mieux pour la présentation photographique, mais les bases qui nous sont données, les textes très riches et certaines iconographie, nous le font quand même considérer comme un bon ouvrage d'étude plus qu'un livre d'images...

Nicole

Retour répertoires documentaires

 © Éditions du Chêne, 2002

 

Venise : impressions de peintres

Denis Montagnon

 

Cet ouvrage nous propose un voyage à Venise à travers le temps !

A l’aide de photos actuelles et de tableaux anciens l’auteur nous fait remarquer l’évolution de la cité.

Très richement illustré, mettant en scène des peintres tels : Carpaccio, Guardi etc… C’est un livre d’ "Art " très agréable.

Nicole

 

Retour répertoires documentaires

 

© Éditions Bibliothèque de l'image, 1995

 

Venise, aquarelles de Turner

Préface Andrew Wilton

On ne présente plus William Turner, dont les célèbres aquarelles de Venise sont connues de tous les passionnés de la Sérénissime.

Préfacé par Andrew Wilton, conservateur de la collection Turner, cet ouvrage dans son format oblong est riche en reproduction de ces aquarelles.

Nicole

Retour répertoires documentaires

 

© Éditions Réunion des musées nationaux,1993

(Le Temps)

 

Venise au siècle de Titien

Composé de plusieurs articles.

A travers les œuvres picturales de l'artiste un siècle d'histoire, de peinture, de découvertes..

L'Europe du XVI° siècle, avec un rappel historique rapide.

Un  livre très intéressant et riche en iconographie.

Je l'apprécie tout particulièrement , car il m'a été offert par ma collaboratrice pour ce salon de lecture : Marianne.

Nicole

Retour répertoires documentaires

 

© Éditions  Gallimard, 1996
 
(L’Infini )
 

 

Les Ciels de Tiepolo

Alain Buisine

Un petit livre merveilleux sur l’art de Giambattista Tiepolo et surtout sur la beauté de ses plafonds  "Les Ciels"

Il n'y a aucune iconographie dans cet ouvrage, seule notre imagination et les mots justes d'Alain Buisine nous donnent l'image de ces plafonds superbes !

Nicole

Retour répertoires documentaires

 © Éditions Könemann, 1998

 

Giovanni Antonio Canal, surnommé : Canaletto

Dorothéa Terpitz

 

Giovanni Antonio Canal, surnommé Canaletto (1697-1768).Cet ouvrage est surtout un livre de très belles images. En évoquant très brièvement la vie de ce peintre on découvre son oeuvre qui est grandiose pour la Sérénissime.

Il a su à la fois illustrer la Fête baroque, mais aussi les événements diplomatiques et historiques de son époque.

A mon avis c'est un des premiers reporters de la Sérénissime qui témoigne de son temps. L'historien retrouve dans ses toiles les détails qui font l'histoire.

Son talent de peintre avec toute cette finesse, la justesse de son coup de pinceau en font un des maîtres du XVIII°siècle.

Nicole.

Retour répertoires documentaires

Retour Salon