Retour Salon       

Bandes Dessinées

 

 

©  Éditions Glénat 2017

 

Giacomo C., tome 1 : Retour à Venise

Jean Dufaux ; dessins Griffo

On retrouve la plume, et, la verve de Jean Dufaux ainsi que celle de Griffo pour les illustrations dans ces nouvelles aventures de Casanova.

Au travers le crayon de Griffo, les illustrations sont toujours aussi précise que dans les précédant tomes ainsi que sublimes, et, pleines d'allant. L'intrigue, quant à elle, est somme toute banale : une simple affaire d'espionnage dans laquelle Casanova possède le beau rôle c'est à dire celui de "sauveur" de la Sérénissime, et cela même, si ses "travers" reprennent le dessus rapidement. Il est vrai que ce "chère" Casanova a une réputation à sauvegarder : celle de séducteur devant l'éternel.

En ce qui me concerne, Casanova n'a jamais été ma tasse de thé. En effet, je l'ai toujours trouvé suffisant, très imbu de lui même ainsi qu'extrêmement  déplaisant come "bonhomme", mais, dans le cas présent, il est plutôt sympathique (mais sans pus). Faut dire qu'il est présenté comme gentil, œuvrant pour le bien être de ses concitoyens et de sa cité tout en ne résistant pas à l'appel de la "chair fraiche".

C'est plaisant, et, agréable à lire, les illustrations - comme je l'ai signalé plus haut - une petite merveille, malgré quelques scènes "osées". Enfin bref, cela m'a bien plu.

Marianne

 

Retour répertoires bandes dessinées

© Éditions  Glénat, 2017 ; Musée national de la Marine, 2017.

(Les Grandes batailles navales)

 

Lépante

Jean-Yves Delitte ; dessins Frederico Nardo

De superbes illustrations ainsi qu'un excellent scénario retrace la bataille de Lépante qui opposa les Chrétiens aux Ottomans.

C'est extrêmement  bien documenté. On sent que Jean-Yves Delitte a effectué de nombreuses recherches historiques avant d'imaginer une intrigue autour de la célèbre bataille de Lépante. D'ailleurs, Jean-Yves Delitte donne des informations complémentaires sur ladite bataille, dans un dossier historique situé en fin de volume. Ce dernier donne à ses lecteurs des explications - qui me semblent complètes, et, précises - sur l'origine de la bataille de Lépante ainsi que d'autres points tels que les prisonniers, les forçats et / ou la galère, la galéasse par exemple.

Cette bande dessinée  est à destination du grand public désirant découvrir, par une manière ludique, un fait historique qu'il ne connaît pas. Au lecteur par la suite d'effectuer la démarche afin d'approfondir le sujet si le présent volume lui a plu.

Marianne

Retour répertoires bandes dessinées

© Éditions  Le Lombard , 2017

 

Vasco, tome 28 ; I Pittori

 Luc Revillon ; dessin Dominique Rousseau

 

On retrouve sous la plume de Luc Revillon, et, de Dominique Rousseau, le style ainsi que l'atmosphère sombre, violente si bien retranscrite dans les albums de Gille Chaillet.

Le dessin est toujours aussi précis, net. L'intrigue est également pleine de rebondissement tout en restant fidèle au Moyen Age. Ce dernier prend vie sous les yeux des lecteurs.

Je ne lis pas souvent de bande dessinée, mais, j'avoue prendre plaisir à suivre les divers aventures et autres mésaventures de Vasco, personnage fort sympathique au demeurant.

Marianne

Retour répertoires bandes dessinées

© Éditions Blake et Mortimer, 2016.

Les Aventures de Blake et Mortimer, tome 24 : Le Testament de William S.

Yves Sente ; ill. André Julliard

 

Je ne lis pas beaucoup de bandes dessinées, mais, j'ai un petit faible pour cette excellente série crée par Edgar P. Jacobs en 1946.

Plusieurs scénaristes et illustrateurs ont pris la suite après le décès d'Edgar P. Jacobs, et, surtout que son œuvre soit tombée dans le domaine public avec plus ou moins de bonheurs,  mais dans le cas présent, on retrouve la veine du créateur des personnages de Blake et Mortimer.

Cela se lit d'une seule traite, et, on referme la BD avec beaucoup de regrets !!!

Marianne

 Retour répertoires bandes dessinées

© Éditions Bamboo éd., 2014.- 2015.-

(Grand Angle).

 

La Vénitienne, tome 1 : La Colombe noire

La Vénitienne, tome 2 : La Demoiselle du Grand Canal

Patrice Ordas; ill. Laurent Gnoni

Cela m'a bien plu. Je me suis plongée avec intérêt, et, plaisir dans "l'univers" sombre, impitoyable, voire par moment "fantastique" de la Venise de 1499, et, cela même si j'ai été quelque peu gênée dans ma lecture ainsi que dans la compréhension de l'intrigue  par la petitesse des caractères d'imprimeries dans les bulles.

Dommage car cela  a un peu gâché ma lecture. Malgré ce petit bémol, ce fut un bon après-midi d'évasion dans une Venise dépaysante et mystérieuse à la fois.

Marianne

 Retour répertoires bandes dessinées

© Éditions Dargaud, 2016

 

 

Marina, tome 3 : Razzias

Zidrou ; illustrations Matteo

Un troisième tome qui tient toutes ses promesses en tenant en haleine ses lecteurs jusqu'à la dernière page de l'album.

En ce qui me concerne, je ne lis guère de bandes dessinées, mais là, j'avoue être emballée par cette série. Impossible d'arrêter ma lecture tant je désirais connaître le fin mot de l'épisode en cours.

A mon avis, les trois tomes composant la "saga" de Marina mériteraient d'être un peu plus connue qu'elle ne l'ai actuellement. C'est vraiment dommage car il s'agit d'une série de qualité tant par l'intrigue imaginée par Zidrou que par les illustrations.

Que va t'-il arriver à Marina, la fille du doge ? J'espère que le et/ou les tome(s) suivant(s) répondront aux questions diverses que l'on se pose.

Marianne

 

 Retour répertoires bandes dessinées

© Éditions Dargaud, 2014

 

 

Marina, tome 2 : La Prophétie de Dante Alighieri

 Zidrou ; illustrations Matteo

Pratiquement rien à redire par rapport au tome 1 (rf Les Enfants du doge).

En effet, les dessins sont toujours aussi sublimes, et, l'intrigue "maléfique" à souhait (si l'on peut parler ainsi, bien sûr). Zidrou, tout comme Matteo ont réussi, au travers du scénario, et, des illustrations, à transmettre à leurs lecteurs, une atmosphère sombre, violente, et, cela sous couvert d'une Venise quelque peu fantastique.

Enfin bref, un tome 2 fort réussi avec une intrigue qui tient la route. Les personnages, quant à eux, sont représentés avec réalisme, et, beaucoup de finesse.

A ne pas douter, le tome 3 tiendra ses promesses. Une série à suivre avec intérêt.

Marianne

 

 Retour répertoires bandes dessinées

© Éditions Dargaud, 2013

 

 

Marina, tome 1 : Les enfants du doge

Zidrou ; ill. Matteo

De magnifiques illustrations accompagnent une intrigue aux multiples rebondissements. Comme toute série/saga qui se respectent, la bande dessinée s'arrête en pleine action c'est à dire au moment où il ne faut pas.

Vivement la suite des aventures de Marina. En effet, cette "mise en bouche" est palpitante, pleine de suspense. On se demande ce que va devenir l'héroïne, et, surtout  si  elle va réussir à s'échapper du couvent  dans lequel elle est prisonnière ainsi qu'à réaliser sa vengeance (si il y a vengeance).

Une saga en bande dessinée à lire et à suivre  de toute urgence.

Marianne

 

 Retour répertoires bandes dessinées

© Éditions Glénat, 2012 ; 2013

 

 

 

L'Oracle della Luna, tome 1 : Le Maître des Abruzzes

L'Oracle della Luna, tome 2 : Les Amants de Venise

 

Frédéric Lenoir,  ill. Griffo

 

Une fidèle adaptation en bande dessinée du roman éponyme de Frédéric Lenoir.

Petite précision, c'est Frédéric Lenoir lui même qui en a écrit le scénario, et, c'est particulièrement réussi, y compris au niveau des illustrations qui sont tout simplement sublimes.

Ayant déjà, il y a quelques années déjà, le roman, cela ne m'a guère gêné de suivre, à nouveau, les aventures du jeune héros. Il est vrai que j'avais beaucoup apprécié la lecture du roman, et, je me suis plongée dans la bande dessinée avec délectation.

Il est probable, également, que débuter la lecture de L'Oracle della Luna par la bande dessinée ne peut que donner envie de lire le roman afin d'approfondir certains points, certains faits évoqués dans la BD. Mais ce n'est que mon avis.

Enfin bref, rien à rajouter de plus, sauf que j'attends avec impatience de lire la suite.

Et, si j'ai bien compris, le tome 3 est déjà paru et le 4eme tome est en cours de préparation.

Marianne

J'ai moi aussi beaucoup aimé le roman et j'avoue avoir retrouvé tous ces personnages avec plaisir dans ces BDS

Nicole

 Retour répertoires bandes dessinées

© Éditions Mosquito, 2014

 

 

Lunes vénitiennes

Vianello

En ce qui me concerne, je n'ai pas trop accroché à cette bande déssinée, dont les illustrations en noir et blanc un peu trop épurées à mon goût me font penser à la série des Corto Maltese*.

Je reconnais que si je n'apprécie guère les illustrations, le reste c'est à dire le scénario ne suit pas même si ce dernier est excellent.

Mais cela peut plaire à certains.

* Pour tout avouer, je n'ai jamais aimé Corto Maltese.

Marianne

 

 Retour répertoires bandes dessinées

© Éditions Emmanuel Prous, 2012

(Atmosphères).

 

 

Venise hantée, tome 1 : L’étrange mort de Lord Montbarry

 Roger Seiter / Illustré par Vincent Wagner

 

Librement adapté du roman de William Wilkie Collins, cette version BD de L’hôtel hantée est, selon moi excellente. Les illustrations sont tout simplement magnifiques, je dirais même mieux, sublimes.

En ce qui me concerne, j’attends avec impatience la parution du 2eme et dernier tome.

Marianne

 

 Retour répertoires bandes dessinées

Retour Salon