Romans  8 Retour Salon Suite Romans...
     
Retour Romans 7 Retour répertoire AUTEUR    Retour répertoire TITRE   

 

©  Éditions du Crabe, 2014

 

Le Chat du typographe

Bernard Cuneo

Petit recueil regroupant six nouvelles, et, tournant autour de la vie quotidienne à Venise.

A part la toute première nouvelle - qui donne sont titre à ce recueil, et, qui remporte de loin ma préférence - un certain mal être, de la part des divers protagonistes (c'est du moins, l'impression que j'en ai) se dégage.

Comme je l'ai noté un peu plus haut, j'ai un petit faible pour la nouvelle intitulé Le Chat du typographe.

Outre le fait que le personnage principal est un chat, il est aussi question de l'amour du travail bien fait, de l'amour que l'on peut porter à sa famille, à son prochain,  aux animaux ainsi que pour la ville / le lieu dans lequel/laquelle on vit.

La lecture de ces nouvelles n'est pas déplaisante. C'est à lire avec curiosité.

Marianne

 

Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                              Retour répertoire TITRE 

©  Éditions Pygmalion, 2014.

 

La Prisonnière de Venise

Valeria Montaldi

Un excellent roman dont  l'intrigue se déroule dans la Venise des années 1328.

C'est l'occasion de découvrir, en compagnie des personnages imaginés par Valeria Montaldi, comment les autorités du Moyen Age réagissaient face à l'annonce d'une épidémie de peste, puis la lutte acharnée des médecins afin de l'éradiquer lorsque cette dernière s'installe dans une ville, une région.

Le tout est mené par les figures emblématiques de Giulia et Nicoleta, deux femmes malmenées par la vie, et, qui à force de persévérance, parviendront à leur fin.

On remarquera également que la bourgeoisie, la haute société vénitienne, (il est vrai que c'est aussi valable pour n'importe quelle ville européenne, et, quelque soit le siècle, jusqu'à une époque récente), est empêtrée dans ses codes d'honneurs, des règles rigides, et, qu'il n'est pas bon pour l'un de ses enfants de vouloir faire autrement, et cela même si l'on est la victime involontaire d'un complot et/ou d'une agression.

Cela donne un excellent roman historique aux multiples rebondissements. Même si cela se lit facilement, même si le dénouement est cousue de fil blanc, il m'a été pratiquement impossible de lâcher ce titreavant d'avoir lu la dernière ligne.

Marianne

 

Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                              Retour répertoire TITRE 

© Éditions Ed. de l'Olivier, 2013.

 

La  Passion

Jeannette Winterson

 

Le fil conducteur du présent roman est assez déroutant, et, j'avoue ne pas avoir trop compris où voulait en venir l'auteur.

Ayant l'impression de perdre mon temps, j'ai abandonné ma lecteure à peu près à la moitié du livre.

A part cet avis négatif sur ce titre, je pense qu'il peut plaire à certains.

 

Marianne

 

Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                              Retour répertoire TITRE 

© Éditions Sayat : De Borée, 2014

 (Terres de France).

 

Les ombres du palais

Karine Lebert

L'action de ce roman, fort agréable à lire, se déroule entre Paris et Venise.

Il a surtout pour cadre, un magnifique palais vénitien, dans lequel plane une légende. Légende, qui dévoilera, petit à petit, ses mystères grâce à la ténacité, la pugnacité d'Alice, héroïne de ce roman.

En effet, cette dernière n'a de cesse d'en apprendre un peu plus sur la branche vénitienne de sa famille tout en s'intégrant à la Cité des Doges.

C'est aussi pour Alice, l'apprentissage d'une nouvelle vie, d'aller vers l'avant, de la liberté retrouvée ainsi que la reconquête de ses enfants après un divorce, tout en s'installant tranquillement dans une ville qu'elle découvre, qu'elle apprivoise petit à petit.

Afin de mieux cerner les zones d'ombres entourant le palais, Karine Lebert prend le parti de raconter les péripéties, et, autres mésaventures de l'héroïne, et , de son aïeule (toutes deux prénommées Alice), mais, à quelques siècles d'intervalles. En effet, la première vit au XXIème siècle tandis que la seconde au Moyen Age.

D'ailleurs, le récit alterne entre les deux époques, et, l'on passe sans problème d'un siècle à l'autre. Cela permet  ainsi, de mieux comprendre les motifs qui font que la demeure ancestrale d'Alice soit hantée depuis le Moyen Age.

Comme je le disais plus haut, il s'agit d'un roman facile, et, agréable à lire, aux multiples rebondissements. On passe un excellent moment de détente en compagnie des divers personnages sortis tout droit de l'imagination de Karine Lebert, même si le dénouement n'en ait pas vraiment un.

Et oui, l'action rebondit d'une façon spectaculaire dans le tout dernier paragraphe, appelant ainsi une suite. Y en aurait-il une de prévue ?  En tout cas, la fin donne l'impression que oui.

Marianne

 

Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                              Retour répertoire TITRE 

©  Éditions Michel de Maule, 2013.

 

 

 

 

La Vénitienne de Bonaparte

Gabriel Milesi

Les milieux intellectuels, et plus particulièrement les salons littéraires sont à l’honneur dans cet excellent roman, dont l’intrigue se situe en pleine révolution française, à la documentation fouillée, précise et détaillée.

Par le biais des différents protagonistes, fervents admirateurs des philosophes des lumières, croyant œuvrer pour la renaissance d’une Venise puissante au point de vue économique, politique, et, ceci par le biais de la réunification de l’Italie, ces derniers tombent entre les mains de « manipulateurs » agissant soit pour leur propre compte personnel, soit pour la restauration de la monarchie en France.

Ce qui fait , qu’ils participent involontairement à la lente agonie puis à la chute de Venise.

La plupart des personnages ont réellement existé, comme par exemple la comtesse Isabella Teotochi et son salon littéraire, mais l’auteur leur prêtent des aventures imaginaires.

A lire, à découvrir si l’on aime la période révolutionnaire ainsi que le vent de liberté, d’espoir  que la Révolution a semé un peu partout en Europe ainsi que le personnage de Bonaparte, alors jeune général plein d’ambition, mais fin stratège.

Bonaparte, même si il n’est pas présent physiquement dans le roman est omniprésent au fil des pages tirant les ficelles de toutes les situations délicates ou non se déroulant à Venise.

Nota Bene : Il est à noté que l’unité italienne se fera quelques années plus tard avec ce que l’on appelle le Risorgimento.

 Marianne

 

 

Marianne a tout dit ! Que dire de plus sinon que moi aussi j'ai pris un énorme plaisir à lire ce livre.

L'auteur a su parfaitement nous montrer une des périodes trouble de notre histoire française, mais aussi de celle de Venise.

A lire sans modération...

Nicole

 

Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                              Retour répertoire TITRE 

©  Éditions Flammarion, 2012

 

Le monde est dans la tête.

 

Christoph Poschenrieder.

 

Automne 1818. Le jeune Arthur Schopenhauer attend désespérément la publication de son premier traité de philosophie en Allemagne. Muni d'une recommandation de Goethe, il décide de partir pour Venise, dans l'espoir de rencontrer le sulfureux Lord Byron. En chemin, il fait la connaissance d'un étudiant vagabond, passionné comme lui de  philosophie indienne. Leurs excentricités ont tôt fait d’attirer l’attention des espions de Metternich...

Arrivé à Venise, Schopenhauer s’écarte de  l’intelligentsia en s’éprenant d’une belle souffleuse de verre...

 

Cet ouvrage a reçu un bon accueil des critiques littéraires. Pour ma part, simple néophyte, j'ai apprécié quelques situations cocasses et de belles descriptions de l'atmosphère vénitienne mais il a eu du mal à me convertir pour l'élever au rang de mes lectures préférées.

La banalité des pérégrinations de Schopenhauer n'a pas attiré mon intérêt. Je me suis perdu dans les trop nombreux personnages dont les vies croisent celle du philosophe et, est ce l’effet de la traduction, la complexité de l’architecture de certaines phrases m'a trop souvent obligé à revenir sur ma lecture.

Faites vous votre propre avis...

J@M

 

Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                              Retour répertoire TITRE 

©  Éditions Presses de la Cité, 2013.

 

Les Images du passé

Barbara Taylor Bradford

Une incursion dans le monde des photographes de guerre pas désagréable du tout.

Comme d’habitude dans ce genre de littérature, c'est-à-dire à l’eau de rose, les héros sont beaux, jeunes, riches, pétris de bons sentiments. Ils vivent une multitude d’aventures, y compris sentimentales avant que cela se termine par un « happy End » digne de ce nom !!!!

A part cela, il s’agit d’un roman facile et plaisant à lire. On entre rapidement dans l’histoire tout en prenant faits et causes pour les différents protagonistes, et, ceci même si on passe assez rapidement à autre chose.

Mais j’avoue que la « magie » opère à chaque fois, et, je passe un excellent moment de lecture et de détente.

 Marianne

 

Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                              Retour répertoire TITRE 

©  Éditions Seuil, 2005.

 

 

Désormais Venise

Dominique Muller-Wakhevitch

 

"Cette nuit-là, je commençai à pressentir que j'avais été si longtemps, si complètement heureuse parce que je n'avais cessé de vouloir que Maurice soit aussi heureux que possible, rien d'autre. L'amour, c'était juste ça : donner, sans penser à recevoir. Et moi qui me lamentais maintenant sur mon bonheur perdu sans songer à celui d'autrui, je risquais, une fois de plus, d'exploser, d'éclater avec toute cette générosité et cet amour inemployés pour cause de disparition de la personne à laquelle je les réservais. [...] Pour ma survie, j'avais tout intérêt à la nourrir, la ranimer, ma générosité, avant de la disperser autour de moi, même à la petite semaine, par petits morceaux, par-ci par-là, sans rien attendre en retour, ce qui tombait bien puisque j'avais tout eu et n'attendais plus rien de quiconque. Pour la première fois, je découvrais un avantage à mon malheur : quand on est au désespoir, que rien de pire ne peut vous arriver, que diable risque-t-on à se donner aux autres, sinon du meilleur ? " Après la mort de son compagnon, une femme revient à la vie à Venise.

 

...Ou le désarroi d'une femme qui a perdu son compagnon. C'est certes très bien écrit et le mal-être transpire de toutes les lignes. Tout homme aimerait laisser cette marque de son passage sur terre.

Mais nourrir les quelques 50 premières pages de la seule cérémonie des Invalides... bon, on tient.

Après: Maurice, Maurice, Maurice... cela devient lassant et attendre la 206ème page, sur 213 du livre, pour vraiment revenir à la vie c'est vraiment remonter d’un abîme trop profond pour attraper la bouffée d'air salvatrice de la surface. Je dois avouer que j'ai sauté quelques pages de temps en temps: sortes de paliers de décompression sans doute. Mais je vous laisse juge...

J@M

 

Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                              Retour répertoire TITRE 

©  Éditions Nous Deux, 2014.

 

La Fille du bourreau

Gérard Morel

 

Petit roman à l’eau de rose se lisant … … … en deux heures.

L’intrigue est minimaliste au maximum, voire même ultra light. 

En ce qui me concerne, je ne suis pas vraiment amatrice de ce genre de littérature,

mais, je reconnais en lire lorsque je suis vraiment fatiguée intellectuellement.

En effet, comme il n’y a rien à comprendre, c’est reposant, et, permet de rebooster les neurones.

Un peu comme des vitamines !!!!

 Marianne

 

Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                              Retour répertoire TITRE 

©  Éditions Flammarion, 2012.

 

 

Le Chapeau de Mitterrand

Antoine Laurain

Un petit roman fort sympathique concernant les aventures et autres pérégrinations du chapeau du Président Mitterand.

Au détours de chaque page, on y rencontre une multitude de gens célèbres, appartenant ou non au monde politique.

C’est facile et agréable à lire même si je n’en garderais pas un souvenirs impérissable.

Marianne

 

Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                              Retour répertoire TITRE 

©  Éditions Gallimard, 2007.

(Folio).

 

 

Le Rêve de Balthus

Nathalie Rheims

En ce qui me concerne, j’ai dû louper un épisode car je n’ai rien compris       à cette quête initiatique, teintée de fantastique.

L’intrigue, à l’écriture « hermétique » m’a laissé quelque peu dubitative, et, je me suis demandée, tout au long de ma lecture, où voulait en venir l’auteur.

Selon moi, c’est le genre de bouquin que l’on peut se passer, mais, je reconnais qu’il peut plaire à certains.

 Marianne

 

Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                              Retour répertoire TITRE 

©  Éditions De Borée, 2013.

(Terres de femmes).

 

 

Fugue vénitienne

 Marie-Claude Gay

Au travers le portrait de son héroïne, Marie-Claude Gay décrit les problèmes que peuvent rencontrer un couple lors de leur vie commune : enfants en pleine d’adolescence, adultère, etc.

Quelque peu effacée ainsi qu’en retrait au début du roman, Clarisse reprend, au fil des pages les choses en main, après la découverte de l’infidélité de son mari afin de « s’assumer » avec courage, même si cela n’est pas toujours facile, de réaliser ses rêve, et surtout, « s’épanouir » au point de vue sexualité malgré une expérience négative.

En ce qui me concerne, Fugue vénitienne a été une lecture agréable bien que par moment, j’ai trouvé que le récit comprenait quelques longueurs.

 Marianne

 

Venise est pour peu de chose dans tout cela mais c'est un livre que j'ai apprécié... D'autant plus que, y résidant moi-même, l'ambiance de notre bonne société lyonnaise est bien étudiée.

J@M

 

Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                              Retour répertoire TITRE 

©  Éditions Bayard jeunesse, 2007.

 

 La Cabane magique, tome 28 : Carnaval à Venise

 Mary Pope Osborne

Un p’tit retour, (pas désagréable du tout), en enfance pendant quelques heures avec ce roman à destination des plus jeunes.

Les mésaventures et autres aventures des deux jeunes héros pour sauver Venise sont sympathiques, gentillettes ainsi qu’agréables à lire.

Dès 7 ans.

 Marianne

 

Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                              Retour répertoire TITRE 

©  Éditions Gallimard jeunesse,, 2012.

 

Jake Djones, gardien du temps, tome 1 : Destination Venise

Damian Dibben

Premier tome d’une série fantastique à destination des plus jeunes, et, plus particulièrement des adolescents.

L’auteur y imagine une troupe de « gardiens de l’histoire », capable de remonter le temps, et, dont la principale mission est de veiller au bon déroulement de l’histoire de l’humanité.

L’intrigue est quelque peu « piqué des hannetons », mais, cela se laisse lire, et, ne me laissera pas un souvenir impérissable. Comme je le répète souvent, c’est vite lu, mais, aussi vite oublié !!!

Marianne

 

Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                              Retour répertoire TITRE 

©  Éditions de l’Olivier, 2012.

 

La Blonde et le bunker

Jakuta Alikavazovic

Ayant eu, tout à fait par hasard, entre les mains, ce titre de  Jakuta Alizkavazovic, je l’ai emprunté par curiosité, et, j’avoue avoir été déçue par ma lecture.

En effet, j’ai été quelque peu désorientée par le fil conducteur de l’intrigue que j’ai eu beaucoup de mal à comprendre – voire même pas du tout compris – et, je me suis également, demandée où voulait en venir l’auteur. Par moment, je me suis ennuyée en suivant les pérégrinations, et, autres réflexions philosophiques du héros. Ces dernières sont pour moi sans intérêt !!!

Même si je n’ai pas apprécié outre mesure ma lecture, je reconnais que ce roman peut plaire à certains !!

 Marianne

 

 

Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                              Retour répertoire TITRE

©  Éditions La Tour Verte, 2011.

 (L’Autre Venise).

 

Le Théatre des esprits

Marcel Brion

Le présent volume regroupe une nouvelle (Le Théâtre des Esprits) à caractère fantastique ainsi que trois textes dans lesquels Marcel Brion livre des réflexions philosophiques comme par exemple sur le carnaval, etc.

En ce qui me  concerne, j’avoue une nette préférence pour la nouvelle Le Théâtre des Esprits.

En effet, elle fait ressortir le côté sombre, glauque, mystérieux, fantastique de Venise où chaque coin de calle, de campo peut être le rendez vous d’un événement bizzaroïde, et/ou extraordinaire. 

Par contre, je me suis quelque peu ennuyée en lisant les autres textes de Marcel Brion. Peut être est ce le fait d’avoir lu d’autres textes de ce genre ???

Mais, je reconnais que c’est un ouvrage à lire, à découvrir.

Marianne

 

Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                              Retour répertoire TITRE 

©  Éditions École des Loisirs, 2001.

(Neuf).

 

La Sorcière de Venise

Andrea Molesini

Qu’arrive t’il aux habitants de cette bonne ville de Venise ? Le mieux est de lire ce roman à destination des jeunes lecteurs, mais, qui fera le régal des plus grands qui ont gardé leurs âmes d’enfants.

J’avoue avoir passé un bon moment de lecture en compagnie de la Befana (sorcière) quelque peu maladroite, mais, terriblement sympathique ainsi que naturellement gentille, et, surtout pas rancunière pour deux sous.

Avoir un accident de balai pour une sorcière, c’est un comble, et, peut avoir de sacrés conséquences, mais, le lecteur, c’est un véritable bonheur car cela donne une histoire drôle, loufoque, aux fous rires garanties, et, surtout contagieux !!!

A lire sans modération.

Marianne

 

Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                              Retour répertoire TITRE 

©  Éditions Éveil & Découvertes, 2009.

(Éveil & découvertes ; 5).

 

La Sorcière de Venise

Anne-Sophie Silvestre

Ce petit recueil regroupe trois contes sur le thème des sorcières, et, s’adresse plus particulièrement aux jeunes lecteurs (à partir de 7ans).

En ce qui me concerne, ma préférence se porte sur le texte intitulé La Sorcière de Venise.

En effet, l’intrigue en elle-même est drôle, cocasse, loufoque. Grâce à l’imagination d’Anne Sophie Silvestre, l’on s’aperçoit que les sorcières ne sont pas les êtres maléfiques, malfaisant que la légende veut nous faire croire, mais, qu’elles sont humaines, qu’elles sont capables de faire preuve de bonté, tout en étant intelligente, et, pleines d’humour.

A lire si l’on désire passer un bon moment, et/ou faire découvrir à de jeunes lecteurs des histoires sympathiques et agréables à lire.

Marianne

 

Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                              Retour répertoire TITRE 

©  Éditions Seuil jeunesse, 2009.

(Chapitre).

 

Farces à Venise

Bertrand Solet

A l’aide des personnages sortis tout droit de la Commedia dell’Arte, Bertrand Solet entraîne ses jeunes lecteurs dans une intrigue enlevée, dynamique, vivante, voire même un tantinet à l’eau de rose.

Tous les ingrédients sont réunis pour plaire à un maximum de jeunes lecteurs c'est-à-dire humour, amour, complot, trahison, un amoureux transi, mais, au cœur noble, l’escroc, le traître, les pleutres, et, bien sûr le héros, prêt à tout pour sauver sa belle !!!!!

Comme quoi, il n’y a pas que les adultes qui ont le droit de lire de belles histoires … … … comprenant un épilogue digne de ce nom !!!!

A partir de 11 ans, et, aussi pour toux ceux qui veulent garder leur âme d’enfant.

Marianne

 

Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                              Retour répertoire TITRE 

©  Éditions Albin Michel jeunesse, 2012.

 

Jeu de piste à Venise

 

Géronimo Stilton

 

 

Un p’tit roman pour les lecteurs débutants (pour les 7/8 ans) agréable, plaisant à lire.

Il a pour héros une souris (journaliste de son état) facétieuse, débonnaire, sympathique, mais, qui a le don de se fourrer dans des situations pas possibles ainsi que drôle à souhait.

           

Le tout est raconté dans une écriture enlevée, dynamique, humoristique.

J’avoue avoir passé un bon moment de lecture en compagnie du Sieur Géronimo Stilton et ses comparses souris.

 

A lire si l’on désire garder son âme d’enfant.

Marianne

 

Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                              Retour répertoire TITRE 

©  Éditions Pippa, 2009

(Les p'tit Pippa)

 

La Flûte de La Salute

Marie Malherbe

Lucie et Léo, deux enfants vénitiens, nous font vivre les préparatifs de la fête de la Salute.

A bord de leur gondole, ils commencent par nous faire découvrir Venise en une promenade poétique et musicale, où à chaque quartier fait écho un instrument.

Mais ils n’entendent à la Salute pas le moindre son de flûte. Que se passe-t-il ? Inquiets, ils partent à la recherche de leur amie Flûte… et découvrent bientôt que celle-ci a un très gros chagrin.

 

Didoom

 

Retour Salon                                                      Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                              Retour répertoire TITRE