Romans Policiers 1

Retour Salon      

Suite Romans policiers...

     
  Retour répertoire AUTEUR    Retour répertoire TITRE   

 

Donna Leon et son héros le Commissaire Brunetti

Donna Leon, bien qu’américaine, vit à Venise depuis 20 ans. Cette ville fait partie de tous ses romans. C’est avec plaisir que nous retrouvons dans chacun d’eux à la fois les calli, les campi, les rii, mais aussi le personnage principal qu’elle a crée de toute pièce, le Commissaire Brunetti.

 Noir, très noirs, les polars de Donna Leon ne comportent aucune violence physique, tout est en finesse, étude psychologique et sociale.

Le Commissaire Brunetti est un homme de la juste moyenne. Ni obséquieux envers ses supérieurs, ni servile à l’égard des puissants, il se montre équitable envers les petites gens, mais pas au point de prétendre bouleverser l’ordre des choses. Brunetti mène ses enquêtes petit à petit, sur le rythme de la promenade, de la sagesse et de la qualité de vie.

Brunetti prend le temps de s’intéresser à ceux qu’il aime, d’apprécier Venise, ville qu’il trouve extraordinaire, ainsi que de manger et de dormir  quand il a faim et sommeil. Il est perspicace, intègre et n’hésite pas à continuer une enquête qui dérange.

 Nicole & Marianne

Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                                          Retour répertoire TITRE

©  Éditions Calmann-Levy, 2017

(Noir)

 

 

Minuit sur le Canal San Boldo

Donna Leon

C'est avec beaucoup de tristesse que je referme la dernière enquête du Commissaire Brunetti, et, cela même si j'ai pris mon temps pour suivre pas à pas ledit commissaire dans ses investigations.

Etant une inconditionnelle de Donna Leon, et, de son personnage récurrent Guido Brunetti, je reste un long moment sous le charme de ce personnage quelque peu débonnaire, "bon enfant", mais profondément  humain, intelligent ainsi que sur l'atmosphère si particulière qu'est la ville de Venise.

Mon seul regret en ce qui concerne le présent titre, la quasi absence de l'inspecteur Vianello. En effet, le duo Brunetti/Vianello, leurs discutions philosophiques, et, métaphysiques sur tous les petits riens de la vie quotidienne, et, celles sur les recherches concernant l'enquête en cours font partie intégrante de l'intrigue ainsi que tout son charme, et, il y a comme un manque par le fait de le remplacer par un personnage féminin (et napolitaine, de surcroit !!!) afin d'aider Brunetti dans ses investigations.

Mais peut-être est-ce dû à l'aspect quelque peu délicat des dites investigations où fallait une certaine sensibilité féminine afin de mieux appréhender les choses.

Avec l'absence de l'inspecteur Vianello, j'ai eu l'impression que Brunetti avait été amputé d'un membre, mais, il est vrai que cela n'a en rien altéré son efficacité, ni son charme.

Comme d'habitude, j'attends avec impatience la traduction en français ainsi que la parution de la 26eme enquête de mon commissaire préféré.

Marianne

 

 

Beaucoup de sensibilité et d'émotions tout en finesse... Un Brunetti sensible et touchant... L'image final m'a touchée au plus haut point.

Pour ma part malgré l'absence ou à cause de l'absence de Vianello c'est un des meilleurs romans de Donna Leon !!!

Nicole

Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                                          Retour répertoire TITRE

©  Éditions Calmann-Levy, 2016

 

Brunetti en trois actes

Donna Leon

Donna Leon étant un de mes auteurs de polars préférés, je reste sous le charme du très discret commissaire Brunetti, un petit moment, une fois le livre refermé, et, j'ai tendance à dire, à écrire que le dernier titre publié en français par Donna Leon est le meilleur ...

Brunetti en trois actes ne fait pas exception à la règle, et là, Donna Leon s'est surpassée. En effet, la dernière enquête de Brunetti est une pure merveille, et, un véritable régal de lecture.

Cette fois ci, Donna Leon situe l'action de son roman dans un monde qu'elle maîtrise à la perfection, et dans lequel, elle se sent à l'aise : celui de la musique, et, plus particulièrement à la Fenice, lors des représentations de la Tosca de Puccini.

En ce qui me concerne, j'attends avec impatience la publication du prochain roman de Donna Leon en français.

Marianne

 

Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                                          Retour répertoire TITRE

©  Éditions Calmann-Levy, 2016

 

 

Brunetti entre les lignes

Donna Leon

Comme d'habitude, la nouvelle enquête du Commissaire Brunetti a été lue, voire littéralement dévorée dès son acquisition.

Un véritable délice qui devrait ravir les bibliophiles éclairés fréquentant assidument les bibliothèques conservant les ouvrages anciens, rares et précieux.

Comme à chaque fois Donna Leon en profite pour dénoncer un travers de la société italienne. Dans le cas présent, c'est le pillage et plus particulièrement la destruction d'ouvrages anciens et rares, afin de satisfaire l'égo de quelques collectionneurs, ainsi que l'argent facile. Au passage une petite pique à l'encontre des bateaux de croisières croisant dans la Lagune.

Au travers du personnage récurrent de Brunetti, on retrouve l'amour que porte Donna Leon à la Sérénissime tout en se réconciliant avec la gente humaine. En effet Brunetti ne change pas en vieillissant, il reste le même.

Un polar à énigme, sans hémoglobine, comme je les aime.

Marianne

 

Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                                          Retour répertoire TITRE

©  Éditions Calmann-Levy, 2015

 

 

 

 

Le garçon qui ne parlait pas

Donna Leon

Un simple fait divers entraine le Commissaire Brunetti entraine dans une enquête non officielle, et, comme d'habitude, il reçoit l'aide de toute la questure, ridiculisant le Vice Questure Patta, et, son âme damnée Scarpa.

Ce nouvel opus est un excellent cru car l'on retrouve Brunetti au meilleur de sa forme, arpentant les rues et autre calle de Venise afin de rétablir la vérité devant un crime, et, plus particulièrement une injustice qui le révolte.

Faisant fi de sa hiérarchie qu'il juge toujours aussi incompétente, et, n'ayant toujours pas compris les méandres faisant le charme, (et parfois l'agacement, la révolte et/ou le fatalisme), d'une ville qu'il aime par dessus tout, Brunetti se lance à fonds dans ses enquêtes tout en utilisant les compétences, les réflexions de chacun, et, que se soit ses collègues de la questure (qui lui font confiance) et/ou sa femme à qui il se confie "aveuglément".

Comme d'habitude, on part à la découverte d'une Venise, différente selon les saisons et/ou les circonstances, tout en croisant des personnages hauts en couleur.

C'est aussi l'occasion pour Donna Leon de révéler les méfaits (solitude, cupidité, etc.) de la société actuelle au travers les yeux d'un homme foncièrement bon, intelligemment, mais, lucide envers ses congénères ...

A lire si l'on apprécie les "flics" hors normes, et, surtout agissant hors des sentiers battus afin de résoudre une énigme, même insoluble, tout en ayant raison.

Marianne

 

Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                                          Retour répertoire TITRE

©  Éditions Calmann-Levy, 2014

 

 

L'inconnu du Grand Canal

Donna Leon

Les métiers de la viande, et notamment, un abattoir situé à Mestre sont, cette fois ci, dans le collimateur de Brunetti et son adjoint.

 

Une enquête "musclé" qui permettra de ne plus voir son "entrecôte" de la même manière.

A vous dégoûter de déguster de la viande !!!!!.

Surtout après avoir appris que les lobbys financiers, l'appât du gain prennent le dessus sur la santé des citoyens quelque soit leur nationalité.

 

A lire, et, à méditer.

Marianne

 

Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                                          Retour répertoire TITRE

©  Éditions Calmann-Levy, 2014

 

 

Deux veuves pour un testament

Donna Leon

Un excellent cru !!!! Peut être celui que je préfère avec Mort à la Fenice.

Comme à son habitude, Donna Leon s’attaque à l’un des travers de la société actuelle, sous couvert d’une banale enquête polièce, et, cette fois çi, c’est le problème des femmes battues qui est à l’honneur.

Petite particularité lors cette enquête : Brunetti agit de lui-même. En effet, les investigations sont tout à fait illégale, et, le fait «  de jouer un mauvais tour au vice questeur Patta » n’est pas pour lui déplaire.

Une fois n’est pas coutume, tout est centré auour du personnage de Brunetti, sur ses interrogations ainsi que sur sa solitude d’enquêteur.

Même si Paola et ses enfants ne sont guère présents physiquement, ces derniers sont omniprésents dans les pensées du Commissaire Brunetti.

A lire de toute urgence, et, surtout avec delectation.

Marianne

 

Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                                          Retour répertoire TITRE

© Éditions Calmann Levy, 2012.

 

Les Joyaux du paradis

Donna Leon

Ce nouveau roman de Donna Leon est centré sur le personnage d’Agostino Steffani, diplomate, prêtre, mais, surtout compositeur de musique baroque.

En effet, Donna Leon est une fervente admiratrice de  musique baroque, et, quand la mezzo soprano Cécilia Bartoli* lui a demandé de collaborer avec elle afin d’essayer de sortir de l’oubli ce musicien méconnu, la romancière n’a pas hésité une seconde, délaissant ainsi, le temps d’un roman son héros récurrent, le commissaire Brunetti.       

C’est sous la forme d’une enquête policière, menée d’une main de maître par son héroïne, Caterina Pellegrini, que se dévoile au fil des pages, un personnage aux multiples facettes, et, dont il reste – si j’ai bien compris – de nombreuses zones d’ombres.

Si on le lit tout en écoutant le CD qu’a enregistré Cecilia Bartoli*, un frisson parcourt l’échine tant sa voix (qu’elle a mise au service de la musique de Steffani) est envoutante.

Etant une inconditionnelle de Donna Leon, j’ai dévoré avec délectation son nouveau roman que je recommande vivement !!!!

*Cecilia Bartoli a enregistré un CD dans lequel elle reprend les arias, les airs d’Agostino Stefani.

 Marianne

 

 

Qui  résisterait à un Donna Leon ? Pas moi en tous les cas.

 Mais, je ne suis pas vraiment "fan" de cet ouvrage comme je le suis de la série des "Brunetti".

J'ai  lu la prose de Donna Leon avec plaisir j'ai aimé son personnage et la quête de ce musicien oublié.

Nicole

 

Je n'en suis qu'à la moitié... mais c'est looooooooooooong !

J@M

Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                                          Retour répertoire TITRE

© Éditions Calmann-Lévy, 2013

 

Brunetti et le mauvais augure

Donna Leon

Aussitôt acheté, aussitôt lu !!

Il faut dire que Donna Leon est l’un de mes auteurs préférés, et, je ne résiste jamais, à me jeter (dans tous les sens du terme) sur ses ouvrages, à chaque fois que l’un de ses romans est traduit en français.

C’est toujours un véritable régal de suivre les pérégrinations du Commissaire Brunetti à travers les calli de Venise, afin de résoudre, comme à son habitude, une affaire officielle et une autre officieuse.

A lire de toute urgence si l’on a une prédilection pour les polars à énigme, à la Agatha Christie.

 

Marianne

 

Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                                          Retour répertoire TITRE

© Éditions Calmann-Lévy, 2012

 

 

La Femme au masque de chair

Donna Leon

En ce qui me concerne, c’est toujours avec plaisir que je retrouve le Commissaire Brunetti, héros récurrent imaginé par Donna Leon.

Donna Leon jette, par l’intermédiaire de son personnage préféré, un regard désabusé, voire quelque peu acéré, sur les travers de la société italienne, régit à tous les niveaux par la Mafia.

Cette fois-ci, l’écologie, et, notamment le trafic de déchets toxiques – orchestrés d’une main de maître par la Mafia – sont au centre de cette nouvelle enquête de Brunetti.

On remarquera également le rôle plus important du Comte Falier, et, on remarquera les relations plus apaisés entre celui ci et son gendre où l’estime et l’admiration remplace petit à petit, voire même rapidement l’animosité que tous deux se vouaient l’un envers l’autre.

Si, au fil de ses investigations, le Commissaire Brunetti a souvent l’impression de tourner en rond et/où s’adresser à un mur, il peut compter sur le soutien, sans faille, de sa famille, même si parfois, ses discussions avec son épouse sont « épiques », mais, c’est ce qui fait le charme de cette série !!! 

Etant une inconditionnelle de Donna Léon, j’avoue avoir adoré, et, dévoré (avec délectation) ce titre. Et surtout, vivement l’année prochaine afin de découvrir le nouveau Brunetti !!!

Marianne

 

 

Comme Marianne je suis assez "Fan" de Donna Leon et de son héros le commissaire Brunetti.

Ce dernier roman m'a aussi enthousiasmé comme les précédents. Rien à ajouter au commentaire ci-dessus

Un bon livre pour vos vacances.

 Nicole

Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                                          Retour répertoire TITRE

© Éditions Calmann-Lévy, 2011.

 

La Petite fille de ses rêves

Donna Leon

 

Il s’agit de la 17eme enquête du Commissaire Brunetti.

Ce dernier est, toujours, égal à lui-même, même si en prenant de la bouteille, il jette un regard de plus en plus caustique, désabusé (voire parfois révolté) sur le monde qui l’entoure.

Cette fois ci, le lecteur assiste tranquillement à la vie quotidienne de Brunetti. En effet, le meurtre n’intervient qu’à la centième page. Brunetti peut, donc, prendre le temps de vivre en famille, de discuter avec femme et enfants autour d’un excellent repas, d’un verre de vin et/ou grappa tout en menant de front une enquête sur les sectes, puis, les roms lorsqu’on découvre le cadavre d’une fillette.

Même si la politique s’en mêle, et, fait des pieds et des mains pour étouffer l’affaire, Brunetti n’en fait qu’à tête afin de résoudre, dans les meilleurs conditions possible, ses investigations, et, ceci avec la bénédiction très discrète du vice questeur Patta.

C’est toujours un véritable régal de déguster les polars de Donna Leon. En ce qui me concerne, une fois commencé, il m’est pratiquement impossible de le lâcher avant de l’avoir terminé !!!!

Pour tous ceux qui apprécient les romans policiers à énigme, les polars psychologiques. Et, pour ceux qui ne connaissent pas, Donna Leon est à lire, voire même à déguster de toute urgence !!!!

Marianne

 

 

Lu... et non approuvé. Celui ci ne m'a pas accroché. Ça n'avance pas du début à la fin.

J@M

 

Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                                          Retour répertoire TITRE

© Éditions Calmann-Lévy, 2010.

 

 

 Le Cantique des innocents

 Donna Leon

L’action de cette nouvelle enquête du Commissaire Brunetti tourne autour du trafic d’enfants  en vue d’une adoption illégale.

Le tout est organisé par des médecins qui profitent ainsi de la détresse de couples en leur «vendant» à des prix exorbitant des enfants !!!!!

Il est également question, du secret médical qui est dévoilé, voire même utilisé, à des fins illicites par des pharmaciens, ainsi qu’un trafic de rendez vous en vue de consultations fictives auprès de spécialistes, par des pharmaciens afin de se faire de l’argent sur le dos de la Sécurité Sociale italienne.

Sous couvert d’une  «banale» enquête de Brunetti, Donna Leon critique férocement le monde médical dont certains membres peu scrupuleux  entrent dans la profession par appât du gain et non par vocation afin de soigner, de soulager leurs patients ainsi que de l’immigration.

Pour tout habitué à en voir des «vertes et des pas mûres» au cours de ses enquêtes, le Commissaire Brunetti commence à douter de lui,  sur ses qualités de père et de mari, sur la gente humaine, etc … …

Marianne

 

Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                                          Retour répertoire TITRE

©Éditions Calmann-Lévy, 2009

(Suspense)

                           

 Requiem pour une cité de verre

 Donna Leon

On ne présente plus Donna Leon et son héros récurent, le Commissaire Brunetti.

L’action se déroule, à Murano,  «territoire» des maîtres verriers.

L’écologie est le thème central de cette nouvelle enquête de Brunetti.

C’est l’occasion pour Donna Leon de dénoncer les pratiques utilisées par les industriels installés à Marghera ainsi que celles de maître(s) verrier(s) véreux… …

La concurrence, et, la rivalité entre maîtres verriers est telle que certains (et notamment un) sont prêts à tout pour rester le meilleur.

Pour cela, ils n’hésitent pas à utiliser, à introduire des produits illicites dans la fabrication du verre … … … La santé des ouvriers verriers et la pollution de la nature ne les préoccupent guère. Le tout, c’est que cela leur rapporte la richesse, la gloire, et/où les mènent vers le pouvoir !!!!

 Marianne.

Guido Brunetti, une fois de plus nous mène avec sa perspicacité et sa détermination au bout d'une enquête qui semblait perdue d'avance.

J'aime cette ambiance vénitienne que l'auteur sait très bien mettre dans tous ses livres et ne m'en lasse pas... Nous sommes dans celui-ci à Murano et dans le monde si particulier des verriers et du talent de leurs "Maîtres".

Nicole

 

 Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                                          Retour répertoire TITRE

©Éditions Calmann-Lévy, 2008

(Suspense)

                           

                                           De Sang et d'ébène

                                                       Donna Leon

 

Les "vu comprà", (vendeurs à la sauvette sans papiers), sont au centre de cette

nouvelle enquête du Commissaire.

En effet, un des leurs est assassiné dans des conditions plus que mystérieuses.

Cette fois ci, Brunetti évolue dans un monde à part, vivant dans la peur, et, surtout replié sur lui-même … … Il va de surprises en surprises,  malgré l’opposition de ses supérieurs hiérarchiques, avant de découvrir le fin mot de l’histoire.

Dans ce nouvel opus, l’action se déroule en plein hiver, pendant la période des Fêtes de Fin d’Année. Le froid polaire, les fortes pluies ajoutent un petit plus à la noirceur ambiante, et, à un certain sentiment de mal être, au vu des conditions de vie des "vu comprà" (véritables esclaves des temps modernes… …si on peut parler ainsi)

 Marianne.

Pas trop d'autres commentaires à ajouter à ceux de Marianne si ce n'est, bien sur, encore le plaisir de retrouver le Commissaire Brunetti dont la personnalité ne cesse de me plaire.

Les "Vu comprà" au cœur de cette histoire nous attirent une certaine sympathie par la découverte de leur situation précaire et c'est sur que dès que je les verrai à Venise je n'aurais pas le même regard sur eux !!!

Nicole

(Vu comprà =  «Vous» en français et  «comprà»  acheter en italien)

Retour répertoire AUTEUR                                                                                    Retour répertoire TITRE

 

©Éditions Calmann-Lévy, 2005

( Suspense)

 

 

Une Question d'honneur

Donna Leon

C’est avec un immense plaisir  que le lecteur retrouve le Commissaire Brunetti,  toujours doté d’un charme certain, d’un flair infaillible, et, son légendaire flegme. "Zen", pourrait être sa devise !

 Dans cette nouvelle enquête, Brunetti affronte les démons de son passé lié à l’histoire récente de l’Italie c’est à dire la Seconde Guerre Mondiale, le fascisme, et, ses partisans.

 L’intrigue tourne autour des différents trafics qui entourèrent cette période, et, notamment, ceux concernant les oeuvres d’art ainsi que sur les différentes méthodes qu’employèrent les trafiquants pour s’enrichir...

 Parmi ces  “sinistres” personnages, une figure se dégage. Qui est il ? Pourquoi sa petite fille désire t’elle tant réhabiliter sa mémoire ? Pourquoi et comment est il mort ? Que sont devenues les oeuvres d’art acheter  “legalement”  par le grand père ? Pour quelle raison la jeune fille est elle assassinée ? Telles sont les questions auxquelles l’illustrissime Commissaire devra trouver les réponses, tout en ayant des discussions métaphysiques et philosophique avec sa femme Paola !

Une fois de plus, nous avons été enchantées par Donna Leon !

Marianne & Nicole.

 Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                                          Retour répertoire TITRE

 ©Éditions Calmann-Lévy, 2004

( Suspense)

 

 

Mortes-eaux

Donna Leon

Dixième enquête du commissaire Brunetti.

L’auteur nous fait découvrir un "nouveau Brunetti" plus désabusé et blasé ses investigations vont le mener dans des sentiers très périlleux…

Mais c’est aussi un livre d’amitié et d’amour, sentiments qui apparaissent tout à coup à notre cher Commissaire ! ! !

On ne passe pas une partie de sa vie auprès de ses collègues sans avoir envers eux des liens qui peuvent parfois se révéler  brusquement… Sentiment "amoureux " envers la Signora Elettra, mais aussi amitié profonde et peine devant la disparition d’un de ses collègues…

Très beau roman que je vous conseille vivement…

Nicole

 

Un bateau incendié, deux morts suspects dans une petite île située au large de la lagune ... ... ... ... C’est l’occasion rêvé pour l’illustrissime et génial Commissaire Brunetti d’entrer en scène !!!!!!!!

Avec son flegme habituel, un tantinet cynique, Brunetti démêle avec brio les fils d’une enquête difficile, brave la loi du silence, n’hésite pas à mettre sa vie en danger... ... ...

Sur fond d’écologie, et, dans une ambiance digne de la Mafia sicilienne, Donna Leon offre à ses lecteurs un véritable petit chef d’oeuvre !!!!!!!! 

Marianne

 Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                                          Retour répertoire TITRE

 

©Éditions Calmann-Lévy, 2003

( Crime)

 

Des Amis haut placés

Donna Leon

 

Avis aux amateurs !!!!! 

L’illustrissime Commissaire Brunetti est de retour... ..
Fidèle à sa réputation, Brunetti  traîne son flegme légendaire dans les eaux troubles de Venise.

Lors de cette enquête corsée, Donna Léon entraîne ses lecteurs dans
le monde de la corruption et de la drogue... ..

Marianne

 Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                                          Retour répertoire TITRE

  ©Éditions Calmann-Lévy, 2002

(Crime)

 

 

L'Affaire Paola

Donna Leon

Comme d’habitude, le nouveau polar de Donna Léon est passionnant de la 1ère à la dernière ligne.

A  lire absolument !!!!
 

Marianne.

 

C’est toujours avec plaisir que l’on retrouve ce cher Commissaire Brunetti.
Dans ce livre il est confronté à une situation toute particulière qui risque de mettre en péril son avenir professionnel et personnel.
Donna Leon sait comment nous captiver, une fois de plus elle a réussi.

Nicole.

 Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                                          Retour répertoire TITRE

 

©Éditions du Seuil, 1998

(Point ; 572. Policier)   

 

Mort en terre étrangère

Donna Leon

 

La découverte de la base américaine de Vicence, monde à part, territoire américain au cœur de l’Italie, est intéressante.
Un bon livre, où le héros le Commissaire Brunetti va mener son enquête comme il en a l’habitude avec efficacité

Nicole

 Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                                          Retour répertoire TITRE

 ©Éditions Calmann-lévy, 2001
 
(Crime
)

 

 

Noblesse oblige

Donna LEON

Il s'agit de la septième enquête du commissaire Brunetti.

Chargé de rouvrir l'enquête sur les circonstances du kidnapping, puis, de la mort d'un jeune noble vénitien, Roberto, fils du Comte Lorenzoni. Brunetti s'introduit au coeur de l'aristocratie vénitienne, et, cela grâce à sa noble belle-famille. En effet, Brunetti a épousé la fille unique du Comte Orazio Falier.

Au cours de son enquête, Brunetti découvre des trafics en tous genres, entre l'Italie et l'Europe de l'Est. Le Comte Lorenzoni  fait-il partie de ces organisations internationales de trafiquants ?

La mort du jeune Roberto, tué d'une balle dans la nuque, dont le corps à demi décomposé découvert, deux ans après son enlèvement, a-t-elle un lien avec ces trafics? Parallèlement à son enquête, et, à la suite d'une remarque de son beau-père, Brunetti se pose des questions existentialistes sur l'amour qu'il porte à sa femme, sur l'avenir de son mariage, sur les rapports entre hommes et femmes... C'est au contact des Comtes Lorenzoni et Falier qu'il découvre, vraiment le(s) code(s) d'honneur ainsi, que les différentes règles régissant le mode de vie de la noblesse. 

Bien menée, comme toutes les autres investigations du Commissaire Brunetti, l'enquête sur  le décès de Roberto, va le conduire sur des chemins troubles et difficiles qui vont réveiller en lui un sentiment d'impuissance face à l'horreur.

Nicole & Marianne.

 

 Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                                          Retour répertoire TITRE

 ©Éditions Calmann-Lévy, 2007
 

 

 

 

Dissimilation de preuves

Donna Leon

En bon polar qui  se respecte, tout débute par un banal meurtre, dont l’enquête est menée tambour battant par deux officiers de police incompétent, ambitieux et incapables : le lieutenant Scarpa et le Vice-Questeur Patta … …

A son retour de congés, Brunetti devra reprendre le dossier, afin d’essayer de démêler les fils d’une enquête qui s’avère complexe, devant la haine qu’ont pu éprouvé toutes les  personnes ayant côtoyé de son vivant la victime …

Comme toujours, Donna Leon présente une Venise méconnue, loin des sentiers battus,

celle des vénitiens riches ou pauvres et où les problèmes de sociétés, politiques ou religieuses sont les mêmes que dans les autres villes du monde … …

Cette fois ci, c’est au tour de la municipalité de Venise, et, plus particulièrement, le service de la Commission Scolaire, ainsi que l’immigration et le travail clandestin de faire les frais de la curiosité du Commissaire Brunetti… …

A lire avec délectation.

Marianne

 Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                                          Retour répertoire TITRE

 

© Éditions Calmann-Lévy, 2006

(Suspense)

 

 Le Meilleur de nos fils

Donna Leon

Le suicide suspect d’un adolescent,  met tous les sens du Commissaire Brunetti en alerte. Père lui-même, Brunetti se questionne sur les raisons du geste du jeune homme.

Menée par le Commissaire Brunetti, une enquête minutieuse est ouverte au sein de l’Académie militaire de Venise. Ce dernier découvre un monde occulte où l’entraide, le silence et surtout la corruption régnent en maître... ...

Son flegme habituel, son sens de l’observation aigûe, l’efficacité de  la Signora Electra - secrétaire de son état -  mais surtout sa femme Paola - à qui il n’hésite pas à confier ses doutes -  permettront à Brunetti de découvrir la vérité, même si celle-çi lui laisse un goût amère !!!!! 

Ayant enseigné la littérature américaine pendant une vingtaine d’année à la base américaine de Venise, Donna Léon décrit un monde qu’elle connaît bien, et, qu’elle n’estime guère.

Marianne

 Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                                          Retour répertoire TITRE

 ©Éditions du Seuil, 1998
(Point ; 514. Policier)

 

 

Mort à La Fenice

Donna Leon

C'est le premier roman de Donna Leon que je lisais.

Je découvrais ce somptueux personnage Brunetti !

Et dans l'ambiance de La Fenice !!!

Une enquête menée de mains de maître par un commissaire sympathique et très vénitien... Il fait partie pour moi d'un des meilleurs de cet auteur, peut-être justement parce que c'était le premier d'une longue série !!!

Nicole

 Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                                          Retour répertoire TITRE

 ©Éditions du Seuil, 2000

(Point ; 859. Policier)

 

Péchès Mortels

Donna Leon

Sixième enquête du Commissaire Brunetti. Dans cette enquête, Brunetti se heurte à forte partie. En effet, il s’attaque à une organisation puissante et secrète, baptisée Opéra Pia. Celle-ci ne recule devant rien pour faire triompher une conception extrêmement conservatrice de la religion et du rôle de l’église.

 Une religieuse, en fuite, vient rendre visite à Brunetti afin de lui faire part de ses soupçons : on ferait disparaître prématurément les vieillards, d’une maison de retraite placée sous l’autorité de religieux, afin de récupérer leurs héritages.

 Mais en Italie, de telles accusations (même proférées par une religieuse) font désordre dans le paysage. Elles incitent les puissants et leurs complices à jouer de leur influence afin de tempérer la  curiosité du Commissaire Brunetti...

Marianne

 Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                                          Retour répertoire TITRE

©Éditions du Seuil, 1999
( Point ; 618. Policier)

Un Vénitien anonyme

Donna LEON

 

Noir encore et toujours noir comme tous les livres de Donna Leon.
Milieu ambiguë et découverte d’une Venise d’été sous la canicule.
Ce que j’aime aussi dans les romans de cet auteur, c’est VENISE omniprésente.
Chaque lieu est décrit  avec perfection et on retrouve facilement leur trace quand on est dans la cité.

Nicole

 Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                                          Retour répertoire TITRE

 

©Éditions du Seuil,1999 

( Point ; 686. Policier)

 

Le Prix de la chair

Donna LEON

 

Une fois de plus un très bon polar de Donna Leon.

Suspense, corruption, meurtres, et … notre cher Commissaire Brunetti toujours aussi sympathique.

 

Nicole

 Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                                          Retour répertoire TITRE

 

© Éditions Seuil, 2002

(Points; 955)

 

Sérénissime assassinat

 

Gabrielle Wittkop

L’action de ce court roman (121 pages) se situe dans la Venise du XVIII° siècle

Une atmosphère sulfureuse, glauque, malsaine s’y dégage. Celle-ci est
entretenue par différents narrateurs. Ces derniers racontent, chacun à leur façon, les décès  s’accumulant dans la demeure d’Alvise Lanzi. En effet, ces différentes épouses (4 au total) meurent mystérieusement chacune à leur tour.

On comprend assez vite qu’il s’agit de meurtres, et, notamment d’empoisonnements. Qui est le coupable ??? L’entourage, la famille soupçonnent rapidement le mari. Le doute subsiste jusqu’à la fin avec la révélation d'un tout un autre coupable auquel on ne s’attendait pas !!!!!

Il s’agit d’un drame familial centré autour de la jalousie que peut éprouver une mère possessive envers les épouses successives de son fils. Refusant  que ce dernier quitte le giron maternel afin de fonder un foyer, elle n’a d’autres solutions que le meurtre !!!!

C’est  aussi une féroce critique de la petite/moyenne/haute bourgeoisie où les membres d’une même famille, leurs divers relations passent leur journée à se surveiller les uns les autres. En effet, les paroles échangées, les comportements sont commentés dans les moindres détails... On remarque également  que l’argent, la respectabilité sociale rythme la vie de la bourgeoisie, essayant d’égaler ainsi la noblesse. L’incompétence des médecins est aussi dénoncée d'une manière flagrante.

 Ouvrage pas déplaisant à lire même s’il ne laisse pas un souvenir impérissable.

 

 Marianne

 Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                                          Retour répertoire TITRE

          © Éditions Albin Michel, 2002

        (Le Livre de poche)

         

 

L'Homme à la bauta

Jacquot Grunewald

L'intrigue de cet ouvrage est assez prenante au début du roman, quand le mystère plane totalement et que l'on se demande, pourquoi ce français, venu pour participer au Carnaval de Venise, s'est finalement retrouvé à la morgue ... Que s'est-il passé et pourquoi le Ghetto et les traditions juives sont mises en cause...

Le mystère plane et l'incompétence du commissaire vénitien est évidente, il fini par classer l'affaire... La suite de cette enquête démarre presque un an après et à Paris, au quai des orfèvres !!!

Je ne vous en dit pas plus, mais quand même je vous donne mon point de vue... Beaucoup de déjà vu ou lu dans ce roman, qui ne m'a pas vraiment passionné... Dommage qu'il y ai cette rupture et que l'enquête se poursuive ailleurs qu'à Venise...

Nicole

Roman policier se déroulant en partie à Venise et en France.
En effet, si le meurtre a  bien lieu à Venise, au coeur du Ghetto, lors du carnaval, l’enquête, quant à elle, se déroule en France... ...

Pourquoi ????? A cause d’un Commissaire vénitien incompétent et, surtout proche de la retraite !!!!!!!! Son remplaçant ne vaut guère mieux !!!!!!!! Celui-ci n’a qu’une envie : refiler l’affaire à ses confrères français...  Chose qu’il arrive à faire !!!!!!!

Polar original car le véritable enquêteur est un rabbin français, spécialiste du Talmud !!!!!!  Comment en est il arrivé à aider la PJ française ???? Tout simplement par hasard !!!! Où se trouve la solution de l’énigme ???? ... Dans le Talmud !!!!! 

Roman policier déconcertant, déroutant pour celui ou celle qui ne connaît pas la culture et/ou la religion juive, mais, une fois le bouquin commencé, la curiosité du lecteur grâce à la manière dont le rabbin va s’y prendre pour démasquer le/les coupable(s). Ce qui m’a, également, plu, c’est  que tous les indices découverts trouvent leurs explications dans le Talmud !!!

Marianne

 Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                                          Retour répertoire TITRE

 © Éditions Odile Jacob, 2004

 

 

Le Voleur de songes

Michel Jouvet

Etrange histoire que celle de ce très sérieux professeur.

Michel Jouvet se met en scène lui même dans cet ouvrage, car sa spécialité ce sont les "rêves" et là nous entrons dans un univers totalement irréel !

Espionnage ou pas ? Réalité ou fiction ? A nous de le déterminer.

Transporté ainsi dans son déraisonnable, ce brave professeur après avoir voulu mener grand train costume trois pièces dernier cri, soulier à la mode espérant séjourner au Cipriani,  va finalement se retrouver dans Venise en SDF !!! Dormant avec les hippies et entouré des chats qui ont fait de la Scala del Bovolo leur lieux de prédilection !!! Je ne vous en dis pas plus ...

Mais ... c'est un roman plein de charme et de tendresse, on est inéluctablement attiré par cette personnalité.

Nicole

 

Roman à caractère scientifique...
Spécialiste dans l’étude des rêves, l’auteur  a écrit un roman policier passionnant, déroutant, envoûtant, “étrange”, voire même obsessionnel...

 Même si l’on ne comprend pas toutes les “théories” développées par l’auteur, on se laisse prendre par le mystère entourant le héros...

 Marianne

 Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                                          Retour répertoire TITRE

 © Éditions Liana Levi, 2003

 

 

 

Venise.net

Thierry Maugenest

 Le Tintoret, une société secrète remontant à la nuit des temps, Internet,  quelques meurtres... ... Quel est le fil qui  relie tous ces points entre  eux ? C’est ce qu’essaie de comprendre un simple inspecteur !!!!! La grande originalité de ce petit polar est qu’il mélange passé (XVI° siècle) et  présent  !!

 Roman policier haletant et captivant de la 1ere à la dernière lire...
 A lire absolument.

Marianne

 

Je viens moi aussi de lire cet ouvrage et je dois dire que lorsque je retournerai à la Scuola di San Rocco je ne regarderai pas les oeuvres du Tintoret du même oeil... Je chercherai machinalement les détails tout en sachant bien que ce qui est écrit dans le livre de Maugenest est pure fiction !!!

Pour un premier roman c'est une totale réussite. Ayant vécu à Venise on sent à quel point l'auteur en est imprégné

Très bon livre que je vous recommande.

Nicole

 Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                                          Retour répertoire TITRE

 

© Éditions du Seuil, 2001

(Points ; 521. Romans)

 

Palazzo maudit

Stéphanie Benson.

 

Petit roman policier dans la  lignée des James Hadley Chase, Chester Himes...

 L’auteur met en scène des “super policier” de différentes nationalités. Ces derniers sont entraînés à la perfection, ont un certain goût pour le secret, utilisent des technologies sophistiquées, luttent contre le crime organisé aux 4 coins de l’Europe... ..

 Roman passionnant et captivant de la première à la dernière ligne.
 Grand public.

 Marianne

 Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                                          Retour répertoire TITRE

 

© Éditions Seuil, 1995

(Points ; 77. Romans)  

 

La Dogaresse

Henri Sacchi

Contrairement à ce que laisse supposer le titre et la couverture, le roman de Henri Sacchi se déroule à notre époque.

Roman Policier, d’espionnage aux multiples rebondissements.

Je reste vague volontairement afin de ne pas dévoiler l’intrigue.

Grand public, facile à lire.

Marianne

 Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                                          Retour répertoire TITRE

 

© Éditions Gallimard, 1998

( James Hadley Chase ; 43)

 

Voir Venise... et crever

James Hadley Chase

Quand on connaît les livres de Chase nous ne sommes pas étonnés de retrouver dans celui là l'ambiance très "chasienne", si vous me permettez cette expression... Il relève plus du roman d'espionnage que du polar pur. Ne rien vous dévoiler est encore le mieux, à vous de le découvrir et de vous passionner pour l'enquête du milliardaire héros de Chase !

Nicole

Roman d’espionnage, écrit par un maître du genre James Hadley Chase,
avec pour toile de fond le rideau de fer... ...       

 Marianne

 Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                                          Retour répertoire TITRE

 ©Éditions Le Masque, 1985
(Club des Masques ; 543)

 

 

Gondoles pour le cimetière

M.B. Endrèbe

 

Passionnant de la première à la dernière ligne.

On n'abandonne ce polar que l’énigme résolue !!! !!!
 

Marianne

 

Une enquête bien menée, par un personnage ressemblant étrangement à  Miss Marple.
La balade dans Venise, la visite de la Ca’Rezzonico, une ambiance très vénitienne, pour moi un petit moment de délice….

Nicole.

               Retour Salon                Retour répertoire AUTEUR                 Retour répertoire TITRE            Suite des Romans Policiers...