Romans Policiers 5

Retour Salon  

Suite Romans policiers... 

     
Retour Romans Policiers 4 Retour répertoire AUTEUR    Retour répertoire TITRE   

 

©  Éditions Mare Mostrüm éditions, 2016

(Les Polars Catalans)

 

Maures à Venise

Jacques Lavergne 

Découvert tout à fait par hasard en farfouillant sur internet, j'ai été agréablement surprise par ma lecture de ce polar publié par un petit éditeur catalan.

Franchement, on se laisse entraîner rapidement par l'intrigue, à la suite des deux héros, au demeurant fort sympathique.

Les diverses pérégrinations dans Venise de "nos" deux héros -  et cela, afin de faire découvrir la Cité des Doges au plus jeune - est peut être parfois un peu "gnangnan", mais qu'importe !

Le tout est que l'intrigue tienne la route, et, c'est le cas avec ce  titre (du moins à mon avis), et, surtout que le lecteur prenne plaisir à lire ce polar tout en le terminant tranquillement  et/où à la vitesse grand V comme ce fut le cas pour moi.

Certains trouveront l'intrigue, l'atmosphère quelque peu "légère", les personnages peut être superficiels, mais, c'est un "chouette" roman policier avec lequel on passe un bon moment si on a quelques heures à perdre et/ou à l'occasion d'un voyage en train ou en avion.

Marianne

 

Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                              Retour répertoire TITRE 

©  Éditions Calmann Lévy, 2017

 (Noir)

 

Le Pêcheur de nuées

Martin Cruz Smith 

Naissance d'une histoire d'amour en deux êtres que tout oppose, et, réunit à la fois.

Ensemble, ils vont réapprendre à vivre alors que le conflit de 39/45, mais, surtout le "règne" de Mussolini , et, de ses partisans vivent leurs dernières heures ainsi que les débuts des règlements de comptes orchestrés par les anti fascistes.

Un polar psychologique sombre, parfois dur, "violent", plutôt situé à Pellestrina ainsi que dans les eaux de la Lagune qu'à Venise - mais peut être est ce dû au contexte historique - mais, avec des personnages attachants, désabusés, luttant contre la fatalité tout en essayant d'améliorer leurs sorts par des actes / des actions pas très légaux, et, cela tout en évitant les "sbires" du régime de Mussolini.

En ce qui me concerne, cela ne m'a pas déplu, et, je l'ai lu avec beaucoup de plaisirs, même si parfois, un certain malaise, une certaine inquiétude m'étreignait, mais, au vue du contexte historique, de l'ambiance délétère qui sévissait alors à l'époque, cela m'a semblé normal.

Ne connaissant pas du tout l'auteur - Martin Cruz Smith -  de ce polar, et, la curiosité aidant ... ... je me suis lancée dans cette lecture. Ce fut pour moi, une belle découverte.

Marianne

 

Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                              Retour répertoire TITRE 

©  Éditions Actes sud, 2018

(Actes noir)

 

Le Carnaval des vampires : Une enquête du commissaire aux morts étranges

Olivier Barde-Capuçon

N'étant pas vraiment attirée par les histoires de vampires, cette nouvelle enquêtes du chevalier de Volnay n'est pas celle que je préfère.

Il est vrai qu'étant "affecté" au "service des morts étranges", "notre" cher commissaire a pour devoir d'élucider toutes "bizarreries" qu'il croise sur son chemin, et, cela parfois au péril de sa vie. Le vampirisme en fait donc partie.

Malgré tout, j'ai pris plaisir à accompagner le chevalier de Volnay dans son enquête afin de "l'aider" à élucider cette sombre affaire "vampiresque"  qui agite tout Venise, et cela, jusqu'au plus haut sommet de l'état.

Volnay et ses comparses sont toujours aussi attachants, et, intrépides. C'est aussi l'occasion de balader dans Venise, de se rendre à Torcello ainsi que "hanter" les cimetières - de nuit, bien sûr - à la suite des différents protagonistes.

Quant au devenir de nos deux héros, c'est une autre histoire, et, surtout une affaire à suivre. Vivement le prochain opus !!!

Marianne

 

Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                              Retour répertoire TITRE 

©  Éditions Anacharsis, 2018

(Ficitons)

 

 

Suite vénitienne

Alberto Ongaro

Un roman policier sous fond de clin d'œil à Hollywood, et, plus particulièrement à Alfred Hitchcock dont je soupçonne Alberto Ongaro d'être un fervent admirateur.

De nombreux clin d'œil cinématographiques émaillent le récit, permettant ainsi à Alberto Ongaro de rendre un "discret" hommage à l'âge d'or hollywoodien.

Jusqu'à ce jour, je n'avais lu que deux titres de romancier italien, (La Taverne du Doge Loredan et Le Secret de Caspar Jacopi), décédé en mars 2018. J'avais trouvé ces romans d'un accès pas facile du tout, et, cela même si j'en avais apprécié ma lecteur, et, surtout par la découverte d'un auteur que je ne connaissais pas.

Ce n'est  pas le cas avec cet ouvrage. On y découvre un Alberto Ongaro quelque peu malicieux, plein de verve, au style enlevé, et, parfois acide, et surtout évoluant dans un milieu qu'il connaît à la perfection  : celui du cinéma.

Pour la petite histoire, A. Ongaro était également scénariste pour le cinéma. Il sait donc de quoi il parle.

A mon humble avis, il s'agit d'un excellent polar, et, Alberto Ongaro mérite d'être connu par le plus grand nombre.

Marianne

 

Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                              Retour répertoire TITRE 

©  Éditions Pocket, 2015

(Pocket ; 15966)

 

 

La Légende des templiers, tome 3 : Le Trône

Paul Christopher

 

Troisième volume d'une saga policière ainsi qu'ésotérique consacrée aux Templiers.

L'intrigue en elle-même n'a rien d'extraordinaire, mais, on suit avec plaisir la quête des héros tentant de percer le mystère planant autour des templiers.

Une petite pause pas déplaisante du tout avec ce petit polar de plage honnête, et, facile à lire, mais, qui sera rapidement oublié.

 

Marianne

 

Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                              Retour répertoire TITRE 

©  Éditions Fleurus, 2015

 

Deborah Prince : Les Eaux troubles de Venise

Nathalie Somers

 

Un petit polar à destination des adolescents.

L'intrigue policière, en elle-même, n'est pas terrible/terrible, mais, cette dernière sert de prétexte, à l'auteur pour conter "l'ébauche" d'une histoire d'amour entre deux adolescents que tout sépare.

Une intrigue "fleur bleue" rafraichissante à souhait, mais, surtout reposante.

Une petite parenthèse pas désagréable du tout, et, qui permet de s'évader, à moindre frais, ... ... ... ... à Venise.

Cela se lit facilement, et, s'oublie aussi rapidement que cela a été lu.

Marianne

 

Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                              Retour répertoire TITRE 

©  Éditions Calmann Levy, 2016

 

Scorpi, tome 3 : Ceux qui tombent le masque

Roxane Dambre

 

Le présent volume est le troisième tome d'une saga d'urban fantasy à destination des adolescents.

De mon côté, je n'ai pas vraiment adhéré à ce monde peuplé de personnages fantastiques et/ou mythologiques imaginé par Roxane Dambre.

Peut-être est ce dû au fait que je n'ai pas lu les deux premiers tomes. J'ai donc eu beaucoup de mal à situer les personnages les uns par rapport aux autres.

Mis à part ce petit détail, je reconnais que cet ouvrage fourmille de rebondissements. Les différents personnages évoluant au fil des pages sont attachants à souhait, et, cela même s'ils ne sont pas blanc comme neige.

Une lecture mi-figue mi-raisin en ce qui me concerne, et, qui ne me laissera pas un souvenirs impérissable.

Marianne

 

Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                              Retour répertoire TITRE 

©  Éditions Clémentine, 2010.

 

 

Le Trou dans le vent

Marie-Hélène Ferrari

 

Ce n'est pas de la grande littérature policière, mais,  ce "petit" polar d'été, de plage est de facture honnête ainsi que sympathique.

Je n'en garderais pas un souvenir impérissable, mais, il possède l'avantage de se lire facilement tout en étant dépaysant.

 

Marianne

 

Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                              Retour répertoire TITRE 

©  Éditions du Rocher, 2017

 

 

 

Les Voyageurs noirs

Erick George-Egret

 

Un petit polar d'été sans prétention ainsi que sympathique.

Cette quête autour du Saint Suaire de Turin n'est pas un chef d'œuvre de la littérature policière. Elle est, à mon avis, de facture honnête tout en ayant l'avantage de se lire facilement, tranquillement ... ... que l'on se trouve à la plage, dans son jardin et/où en pique-nique.

On ne peut pas dire que cela m'ait déplu, cela m'a plu juste sans plus, et, j'avoue que je n'en garderais pas un souvenir impérissable.

De mon côté, je le classerais dans la catégorie des policiers ésotériques, mais, je pense qu'il y a mieux dans le genre.

Marianne

 

 

Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                              Retour répertoire TITRE 

©  Éditions L'Harmattan, 2015

(Romans historiques).

 

L'échiquier vénitien de Napoléon

Marc Bratz

Un échiquier est le fil conducteur de cette intrigue imaginée par Marc Bratz, et, auquel je n'ai pas vraiment adhéré. Mais, la curiosité aidant, j'ai lu malgré tout ce titre jusqu'au bout, mais, sans réelle conviction.

N'étant pas amatrice de jeux d'échecs, il est fort possible que cela ai freiné mon intérêt concernant ce roman policer, mais, cela peut en intéresser certains, amateurs ou non d'échecs.

Marianne

Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                              Retour répertoire TITRE 

©  Éditions Mosaïc 2015

L'Affaire Caravaggio

Daniel Silva

Un bon thriller bien ficelé, quoique assez touffu. En effet,, on se perd quelque peu avec les personnages un peu trop nombreux à mon goût.

Chacun d'entre eux possède un vécu personnel dans lequel l'auteur se noie dans moult détails lorsqu'il désire apporter une explication d'appréhender, et, surtout faire avancer l'intrigue.

Cela ne facilite guère, à mon avis, la compréhension générale de l'histoire, et, m'a fait perdre à plusieurs reprises le fil de ladite histoire.

Malgré ces petits inconvénients, on ne peut pas dire que cela m'ai déplu. Il s'agit d'un bon polar de plage, que j'ai lu, malgré tout, avec plaisir, et, dont je voulais connaître le dénouement.

Marianne

Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                              Retour répertoire TITRE 

©  Éditions L'Archipel, 2015.

 

L'Ombre au tableau

Susan Hill

Appréciant  particulièrement la romancière Susan Hill, je me suis plongée dans la lecture de son dernier roman avec délectation. Pour tout avouer, il a été dévoré en quelques heures.

Seul petit bémol, le dénouement m'a laissé quelque peu sur ma faim. En effet, l'intrigue se termine en queue de poisson, et, appelle une suite. J'espère que se sera le cas, et que, les éditions de l'Archipel achèteront les droits si il a été écrit par Susan Hill afin de le traduire en français et le publier.

Il est vrai que Susan Hill excelle dans l'écriture des romans gothiques tout en tenant en haleine ses lecteurs, et, c'est le cas avec le présent dont le fil conducteur est un tableau maléfique.

Pour quelles raisons, ledit tableau, a-t'-il été envouté ? Le mieux est de se plonger dans la lecture de ce court - mais excellent - polar gothique et/ou fantastique

Marianne

Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                              Retour répertoire TITRE 

©  Éditions Albin Michel, 2016.

 

Les Enquêtes de Goldoni : La Cité des Loges

Thierry Maugenest

 

Une sombre histoire de vengeance dans la Venise de Goldoni.

Comme toutes les enquêtes ficelées à souhait, celle-ci se lit d'une seule traite tout en distillant les indices petit à petit afin de découvrir le nom dans les toutes dernières pages ainsi que le motif qui l'ont poussé à commettre cet acte.

C'est aussi l'occasion de se balader dans le dédale des ruelles de la Venise décadente du XVIIIe siècle, et, de découvrir le travail du dramaturge Carlo Goldoni.

Au fil des pages, c'est le tout petit monde du théâtre qui est ainsi mis à l'honneur avec ses travers, ses codes, et, surtout à course au cachet, si l'on veut survivre.

Il s'agit de la troisième enquête mettant en scène Goldoni, et, son comparse, le sulfureux poète Zorzi. Ce dernier donne l'impression d'être un "monstre" impitoyable", mais au final, il se révélera  être un "monstre" au cœur tendre tout en imposant ses conditions.

Goldoni, tout en étant admiratif devant les méthode d'enquêteur de Zorzi, et, tout en étant un "génial" auteur de  théâtre est, et, restera, par certains aspects ainsi que devant des faits et gestes de Zorzi coulant de sources, un personnage naïf.

Comme les deux précédents titres (La Septième nuit de Venise ; Noire Belladone), cela se lit - je dirais même mieux, cela se dévore - à la vitesse TGV, tellement on est pris par l'intrigue, les personnages ainsi que le contexte, le lieu, et,  c'est avec beaucoup de regrets que l'on referme le bouquin.

Enfin bref, une excellente série que l'on découvre au fur et à mesure de la parution des titres, et, dans laquelle, on plonge avec bonheur, voire avec délice.

Marianne

 

Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                              Retour répertoire TITRE 

©  Éditions Albin Michel, 2014

 

 

La Septième nuit de Venise

 Thierry Maugenest

 

La Venise du XVIIIème siècle ainsi que la Venise festive est à l'honneur dans ce nouveau polar de Thierry Maugenest.

A la suite de Zorzi Baffo, et, de Carlo Goldoni - alors tous deux enquêteurs à la Quarantia Criminale - c'est le petit monde du carnaval, mais surtout, celui de la prostitution, du théâtre qui ouvrent, en grand, ses portes.

En effet, même si Zorzi Baffo a travaillé toute sa vie pour le gouvernement vénitien, il est également connu pour ses écrits sulfureux, érotiques. Carlo Goldoni, quant à lui, après un bref passage à la Quarantia Criminale, consacra sa vie au théâtre, et, à l'écriture de comédies.

Le monde du théâtre, de la prostitution est décrit avec précision, avec moult détails. On sent que l'auteur a effectué de nombreuses recherches sur le sujet.

Meurtres, complots en tous genres émaillent l'enquête menée d'une main de maître par Baffo et Goldoni. Pour les besoins de ladite enquêtes, des incursions dans une maison close ont régulièrement lieu, et, c'est l'occasion pour Baffo de déclamer ses contes, et, poésies érotiques. Toujours pour les besoins de l'enquête, le lecteur assiste aux répétions, puis, à la représentation d'une pièce de Goldoni.

Il semblerait aussi que le fil conducteurs de l'intrigue (une "simple" horloge appelée chronomètre de marine, mais qui a révolutionna, à l'époque, les marins ainsi que les cartographes), à la base de toutes les angoisses, les inquiétudes du pourvoir vénitien, soit une invention des horlogers vénitiens. Cette dernière tomba dans l'oubli pour ne retenir que celle des britanniques.

Cela donne un polar historique savoureux, croustillant, plein d'humour, autour d'un duo d'enquêteurs détonants, mais dont la complicité se renforce au fil des pages.

Marianne

 

Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                              Retour répertoire TITRE 

©  Éditions Albin Michel, 2015

 

Noire Belladone

Thierry Maugenest

 

Le duo détonant - formé par Zorzi Baffo, et Carlo Goldoni - reprend du service lors de répétitions, à Venise, d'une pièce de Goldoni.

J'avoue apprécier de plus en plus ce "drôle de couple" d'enquêteurs quelque peu hors normes, que tout semble opposer, mais, uni dans le même amour de leur ville natale c'est à dire Venise, dans leurs dénonciations des travers de la société et/ou politique vénitienne, l'un par le biais de ses sonnets libertins, et, l'autre par ces comédies.

Ayant littéralement dévoré ce polar, je sens que je vais attendre le printemps prochain avec impatience afin de me plonger dans la Venise libertine, festive du XVIIIème siècle.

Tout comme La Septième nuit de Venise, c'est truculent, savoureux, enlevé, plein d'humour. Je reconnais ne pas avoir vu le temps passé en lisant ce titre que je recommande vivement !!!!

Marianne

 

Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                              Retour répertoire TITRE 

©  Éditions Legrand-Cambier, 2017

Enquêtes vénitiennes, tome 3 : La Roselière de Tessera

 

Pierre Legrand ; Claudine Cambler

 

Suite des enquêtes du Chancelier Nicolo Aurelio dans la Venise du XVIème siècle.

Comme dans les précédents titres de la série, le lecteur côtoient une foule de personnages foisonnants, voire baroques, évoluant dans une Venise alors à son apogée, que ce soit au niveau des arts, au point de vue commercial et / ou de la politique internationale.

Aussitôt reçu, je n'ai pas résisté à la tentation de le lire, et, je me suis plongée avec délice dans cette nouvelle énigme résolue d'une main de maitre par le Chancelier Aurelio.

C'est facile à lire, et, surtout "dépaysant" car on se retrouve au beau milieu de la Venise du XVIe siècle, tout en partant à la rencontre de peintres tel que le Titien, Bellini, Scarfatti, et, autre artiste vivant à cette époque.

Marianne

 

Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                              Retour répertoire TITRE 

©  Éditions Legrand-Cambier, 2015

 

Enquêtes vénitiennes, tome 2 : Le Souper de la San Mattio

 

Pierre Legrand ; Claudine Cambler

 

 

Je ne rajoute rien à ma précédente critique concernant le tome 1.(voir ci-dessous)

Tout y a été dit.

J'attends avec impatience la parution du tome 3. Je sens que l'attente va être longue.

Une série à lire absolument.

Marianne

 

Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                              Retour répertoire TITRE 

©  Éditions Legrand-Cambier, 2014.

 

Enquêtes vénitiennes, tome 1 : Le concert interrrompu

 

Pierre Legrand ; Claudine Cambler

C'est avec délectation que je me suis plongée dans ce titre qui inaugure une nouvelle série policière.

On y retrouve les personnages de la saga de Cinquecento, et, notamment le chancelier Nicolo Aurélio, mais, dans un rôle différent : celui de détective.


J'ai littéralement dévoré les six tomes de la saga de Cinquecento, et, ce premier tome des Enquêtes Vénitiennes n'a pas fait exception à la règle. Une fois ouvert, impossible de le refermer. Il a été lu en même pas deux jours. Je sens que je vais avoir du mal à attendre la parution du deuxième tome.


Au point de vue historique, c'est toujours aussi précis et détaillé, et, on vraiment l'impression de vivre, au côté des divers protagonistes, dans la Venise de la Renaissance.


Même si cette série est indépendante de la saga de Cinquecento, il est préférable, selon moi, de lire avant les six tomes de Cinquecento afin de bien s'imprégner de la psychologie des différents personnages, de la Venise de la Renaissance, etc.


A lire les yeux fermés !!!

Marianne

 

Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                              Retour répertoire TITRE 

©  Éditions Le Masque 2015

(Masque poche ; 61)

 

 

Mourir à Venise

Colette Veaute ; Monique Veaute

 

Une petite incursion dans le monde de l'art contemporain.
Très vite, c'est panique à bord lors de la découverte de mystérieux cadavres.

L'intrigue est assez désopilante, voire humoristique grâce au héros - l'inspecteur Barone - car, même si il mène l'enquête tambour battant, et, fait preuve de bonne volonté, on sent qu'il perd pied assez rapidement, et, qu'il ne sait plus où donner de la tête.

C'est le 2eme polar écrit par les sœurs Veaute, et, j'avoue ne pas avoir été déçue par ma lecture.

Même si l'inspecteur Barone se laisse complètement débordé par son enquête, et, plus particulièrement par une "bande" de détectives en jupon, il est sympathique. On n'a qu'une envie, c'est qu'il arrive à démêler le fin mot de l'histoire, chose qu'il arrive à effectuer, mais, non sans mal !!!

Même si l'on n'y connait rien à l'art contemporain, on se laisse facilement entrainer par l'intrigue qui est palpitante, et, surtout sans aucun temps mort.

La visite de la morgue par le médecin légiste - amateur éclairé d'art contemporain - laisse rêveur, et, risque de marquer les esprits.
Le mieux est de lire ce petit polar vite fait bien fait afin d'en connaître tous les aboutissants.

Marianne

 

Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                              Retour répertoire TITRE 

©  Éditions Nouvelles plumes, 2014

 

Ombres sur Venise

Jean Giraud

 

Même si je ne garderais pas un souvenir impérissable de ce petit polar fantastique, je reconnais qu'il est agréable, et, surtout facile à lire.

En ce qui concerne l'intrigue elle-même, je l'ai trouvé quelque peu tarabiscotée, voire tordue. La curiosité l'emportant, j'ai quand même lu ce bouquin jusqu'au bout afin d'en connaître  le dénouement, et, aussi découvrir la manière dont les divers protagonistes allaient s'en sortir, mais, j'avoue que cette histoire de gorgones, transformée en tueurs en séries n'est pas trop ma tasse de thé.

Ce n'est peut être pas un chef d'œuvre de la littérature policière, et si l'on a rien d'autre de mieux à se mettre sous la dent, alors pourquoi ne pas en commencer la lecture, tout en sachant que celle ci n'est pas vitale !!!!!

Marianne

 

Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                              Retour répertoire TITRE 

©  Éditions  Actes Sud, 2015

(Actes noirs)

 

Humeur noire à Venise : une enquête du commissaire aux morts étranges

Olivier Barbe-Cabuçon

 

J'ai découvert tout à fait par hasard, cette série mettant en scène les enquêtes du chevalier de Volnay, commissaire aux morts étranges, en lisant Messe noire.

Depuis, je la suis avec intérêt, voire avec délectation.

Plus habitué à arpenter les bas fonds parisiens, dans lesquels la misère côtoyé un peu de sorcellerie, un peu de fantastique, et, autres croyances populaires, Volnay débarque, puis, découvre Venise qu'il juge quelque peu étrange, et surtout pas facile à cerner pour son esprit "cartésien".

Malgré une réputation" rigide, austère, rigoureuse", Venise est en proie, au XVIIIème siècle, au libertinage, à la fête perpétuelle tout en sombrant peu à peu dans une longue et lente décadence.

Au fil de son enquête "vénitienne", Volnay va de surprises en surprise, et, l'incompréhension devant tel comportement, tel agissement  "perpétrés" par les "autochtones" prend souvent le dessus sur sa propre logique.

C'est aussi l'occasion pour lui de découvrir les mœurs et coutumes vénitiennes, de rencontrer, puis, discuter de culture et de théâtre en compagnie de Goldoni tout en résolvant - sans en avoir l'air - un meurtre ainsi que le mystère entourant plusieurs décès suspects.

C'est facile, agréable, et, surtout passionnant à lire. Le héros et son assistant sont terriblement humains, attachants, etc.

La série d'Olivier Barbe Cabuçon n'est pas sans rappeler celle de Jean-François Parot mettant en scène le commissaire Nicolas Le Floch, et, qui se déroule également dans le Paris du XVIIIe siècle.

A lire et/ou à découvrir si l'on apprécie les enquêtes ficelées à souhaits, avec ou sans connotations fantastiques, et, dont la solution de l'énigme n'est connue que dans les toutes dernières pages.

Marianne

 

Retour répertoire AUTEUR                                                                                                                              Retour répertoire TITRE 

©  Éditions Michel Lafon, 2013

 

Le Marchand de livres maudits

Marcello Simoni

Un excellent polar moyenâgeux, sans aucun temps morts, et, dans lequel l’auteur entraine ses lecteurs, à la suite de ses héros, dans le Languedoc, en Espagne en passant par Venise.

Même si l’intrigue est simpliste, on ne s’y ennuie pas. Les personnages, chacun à leur manière, sont attachants, intelligents, pleins de sagesse, tout en ayant leur personnalité propre.

En ce qui me concerne, j’ai suivi avec beaucoup d’intérêt les liens unissant Ignace de Tolède au jeune Umberto, et, la découverte de leur filiation ne m’a guère étonnée.

Ignace de Tolède, personnage haut en couleur, à l’intelligence aiguisée, à la culture immense, dont la ligne de conduite est, et, restera l’amour qu’il porte à son prochain, sa famille, sa bonté naturelle ne faillera jamais, même dans les pires moments.

J’avoue également comprendre les raisons qui ont poussé le moine Vivien de Narbonne, un homme naturellement bon, basculer du mauvais côté afin de rester en vie, échappant ainsi à ses poursuivants.

A lire si l’on désire passer un bon moment loin des soucis de la vie quotidienne.

Marianne

 

Retour répertoire AUTEUR                                              Retour Salon                                                     Retour répertoire TITRE