Retour répertoires documentaires

Voyages, récits, guides...

Retour Salon

 

Retour répertoires documentaires

© Éditions Prat-Europa, 2013

 

Venise : secrets de vénitiens

Marie-Caroline Saussier

 

Très bien fait.

On y parle de boutiques diverses, de gastronomie, de coutumes, de musées, de beaux lieux à visiter etc.

Outre les adresses le numéro de téléphone et le vaporetto le plus proche, il y a des cartes où on indique sommairement la localisation pour les gens moins familiarisés avec Venise.

Bref il donne envie d 'y aller ou d'y   retourner 


Anne-Marie

 

Retour répertoires documentaires

©Filippi Editore Venezia, 2013

 

 

 

Venezia solo per amore

Inès Pascal

 

È un libro che ti accompagna nella scoperta o riscoperta della città e che puoi tenere in tasca, forse anche nel taschino: è piccolo e compatto, eppure pieno di cose … esattamente come Venezia.

Non è per tutti, come non dovrebbe essere per tutti Venezia: il turista frettoloso che, come se fosse un dovere, va a vedere San Marco, il Ponte di Rialto e quello dei Sospiri e poi scappa via, per non rischiare di dover sentire quella puzza di marcio che emanano i rii (di cui gli ha riferito un suo saggio amico),  è invitato, fin dalla prima pagina, ad andare da un’altra parte, a non venire ad intasare le calli strette, i vaporetti, la Piazza e la vita quotidiana dei veneziani.

Ti conduce in luoghi  poco consueti (in laguna, ad esempio, a vedere non tanto le isole note, ma le piccole oasi di silenzio, sconosciute al turismo) e in quelli consueti ti invita a vederli da un punto di vista e in situazioni particolari (la Piazza, ad esempio, solo quando è deserta e, quindi, a notte fonda, quando sono andati finalmente via tutti, o all’alba, quando non è ancora arrivato nessuno).

La città è guardata con occhi innamorati, ma sempre obiettivi, indicandoti i guai della Venezia di oggi, che non sono, principalmente, quelli di cui parlano i telegiornali e nelle tavole rotonde: “È il ridurLa a “mercato” – dice l’autrice - la sua più grave malattia, quella che potrebbe esserLe davvero letale.  Se qualcosa La sommergerà  non sarà l’acqua alta, bensì lo sfruttamento sconsiderato e becero della sua Bellezza.”.

 Inés

Traduction :

C'est un livre qui vous accompagne dans la découverte ou la redécouverte de la cité que l'on peut tenir en poche même dans une petite poche:  il est petit et compact bien que plein de choses ...  exactement comme Venise.

Il n'est pas pour tous, comme ne devrait pas être pour tous Venise : le touriste pressé qui comme si cela était une obligation va voir San Marco  ,le pont du Rialto et celui des soupirs et s'échappe vite pour éviter de sentir les puanteurs des bois pourris qui émanent des canaux  (ceci rapporté par un ami avisé),on est invité dés la fin de première page à aller ailleurs, pour ne pas venir embouteiller les rues étroites,  les « vaporetti », la « Piazza » et la vie quotidienne des vénitiens .

 

Il vous conduit dans un lieu inhabituel ( dans la lagune par exemple à voir non seulement les iles connues mais les petites oasis de silence ignorées  du tourisme )et dans ces lieux insolites vous invite à les  voir  d'une façon particulière ( la « piazza »par exemple seulement lorsqu'elle est déserte ,même en pleine nuit quand finalement tous sont partis ou à l'aube quand personne n'est encore arrivé ).

La « cité » est regardée d'un œil amoureux mais toujours objectif vous informant des situations difficiles de la Venise actuelle qui ne sont pas principalement celles dont parlent les journaux télévisés et les tables rondes .

"c'est la réduire à une "foire" -dit l'auteur -sa plus grave maladie ,celle qui pourrait lui être vraiment fatale .

Si quelque chose la submergera ce ne sera pas « l'acqua alta » mais plutôt l'exploitation inconsidérée et vulgaire de sa beauté."

 

Retour répertoires documentaires

© Éditions Petite bibliothèque Payot, 2003

                                        

En observant Venise

Mary Mac Carthy

 

C'est un livre complet et agréable à lire, c'est un bijou !

L'auteur est parfois acide  mais cela ne nuit pas.                        

Cet ouvrage a été réédité.


Anne-Marie

 

Retour répertoires documentaires

© Éditions Arthaud, 1986

                                               

                                             Se perdre dans Venise                                                 

René Huyghe et Marcel Brion 

 

Je viens de relire cet ouvrage que j'avais dans ma bibliothèque . 
Il a plus de vingt cinq ans et est toujours d'actualité . Les deux auteurs , amis ,érudits et amoureux de Venise, nous   promènent  dans cette ville . Ils  dialoguent sur l'histoire , sur l'art  sans oublier les gens célèbres   (" les fantômes ") qui ont vécu dans la Sérénissime.

La lecture est un enchantement. Dans l'édition que je possède (1986) il y a des photos de Brosnilaw Horowicz et  à la fin une nouvelle de Marcel Brion ( Treatro degli spiriti ).

Ce livre a  été réédité en 2012  (sans la nouvelle et sans les photos): Édition La tour verte ( collection L'autre Venise )


Anne-Marie

 

Retour répertoires documentaires

© Éditions  Jonglez 2010

(Les guides écrits par les habitants)

Médaille d'Or du "Independent Publisher’s award"

aux Etats-Unis en tant que meilleur guide de voyage pour l'année 2011. 

***

Troisième prix du salon du livre de Prague 2011

 

 

Venise insolite et secrète

Thomas Jonglez et Paola Zoffoli

 

A posséder avec les 30 itinéraires, l'Histoire de Venise par Zorzi, Visa pour Venise de James Morris, Calli Camppielli...

Un ouvrage passionnant pour connaître beaucoup de petites histoires et épater les copains à qui vous faites visiter Venise.

Certes la plupart de ces histoires sont déjà connues des passionnés, mais cet ouvrage a le grand mérite de les regrouper.

 

J@M

 

C'est avec plaisir que j'ai retrouvé dans cet ouvrage certaines anecdotes ou petites histoires que je connaissais et avais déjà lues quelques fois d'ailleurs en Italien.

C'est en effet une excellente idée de les avoir ainsi publiées dans un seul bouquin et en français...

N'hésitez pas à emporter ce livre dans vos bagages lors d'un prochain séjour vénitien, vous pourrez ainsi retrouver certains lieux !

Nicole

Retour répertoires documentaires

© Éditions  Arthaud 1969

                                                                             

Intimité de Venise

Albert T'SERSTEVENS

 

Traité comme un récit de voyage avec des photos N.B sans grand intérêt et quelques dessins d'Amandine Doré plus réussis.

La partie la plus sympathique réside dans la flânerie qui occupe la grande moitié du livre.

Elle recèle quelques détails intéressants.   

 

J@M

 

Retour répertoires documentaires

© Éditions  Calmann-Levy, 2010

 

                                                                             

 Venise, sur les traces de Brunetti : 12 promenades au fil des romans de Donna Leon

 Toni Sepeda

 Le présent ouvrage est plutôt une analyse littéraire des romans de Donna Leon à partir de la parution du tout premier (Mort à la Fenice) au  dernier (Le Cantique des innocents).

L’auteur présente une réflexion sur les sentiments de Guido Brunetti, personnage récurrent de Donna Leon, vis-à-vis de sa ville natale qu’il aime par-dessus tout, sa famille, son métier de commissaire de police ainsi que sur la littérature, l’histoire en général (Brunetti est un amateur éclairé sur l’histoire), l’histoire de l’art (peinture, architecture, sculpture), histoire de Venise depuis sa création, il y a 2000 ans, jusqu’ aujourd’hui.   

En fait, on peut considérer que Guido Brunetti est le double littéraire de sa créatrice c'est-à-dire Donna Leon elle-même.

Cette dernière n’ayant pu s’empêcher de transférer ses «émotions » vis-à-vis de Venise – que se soit au point de vue historique, architecturel, de la peinture, de la sculpture, etc. – dans le caractère de son héros principal tout en regrettant que la ville soit envahie par des hordes de touristes ne comprenant rien à son «fonctionnement», ses «états d’âmes» …

Des extraits de romans s’intercalent dans le texte afin d’appuyer tel ou  tel arguments de Brunetti et/ou son adjoint Vianello.

A chaque changement d’itinéraire, un petit morceau de carte présente ledit itinéraire surligné afin de mieux l’appréhender, de mieux le suivre.

Il est bien évident que ceux et celles qui connaissent comme leur poche Venise ne découvriront rien de nouveau, mais, c’est un ouvrage plaisant à lire rien que pour le plaisir de suivre Brunetti dans ses déambulations à travers les callis.

En effet, le regard qu’il peut poser sur un campo, etc., peut changer selon son humeur, le temps qu’il fait, même si il passe souvent au même endroit pour se rendre à la questure où à son domicile…

  Marianne

 

Retour répertoires documentaires

© Éditions  Bartillat, 2009.

 

                                                                             

L'Altana ou la vie vénitienne

Henri De Régnier

Un journal des séjours à Venise d'Henri de Regnier. 

Un style fluide et très facile à lire.

La cité n'a pas tant changé entre le début du 20e et celui du 21e.

Les promenades d'Henri sont un régal. En tout cas pour celui qui connait Venise et qui peut donc s'y reconnaitre en lieux et émotions.

Inutile donc de vous dire que j'ai adoré !

 

J@M

 

 

Henri de Régnier  couche,  dans un cahier en cuir, les notes qu’il a prise lors des différents séjours qu’il a effectué à Venise, entre 1889 et 1924.

Ce récit, écrit dans un français irréprochable, poétique sa découverte de Venise ainsi que ses rencontres avec les artistes, les intellectuels  et autres mondains de l’époque en villégiature dans la Cité des Doges. 

Ouvrage un tantinet désuet dans lequel Henri de Régnier décrit un monde qui n’existe plus, celui des années folles où chacun semble insouciants tout en vouant un amour démesuré pour Venise.

C’est aussi  «un chant d’amour » pour Venise de la part d’Henri de Régnier.

Je recommande vivement sa lecture.

Marianne

Retour répertoires documentaires

© Éditions  Mercure de France, 2009.

(Bibliothèque étrangère)

                

Mille jours à Venise

Marlena de Blasi

 

Le présent ouvrage raconte une histoire vraie, celle de l’auteur, restauratrice et critique culinaire/gastronomique de son état à Saint Louis (Missouri, USA).

Après avoir rencontré et être tombée amoureuse d’un timide  banquier vénitien, Marlena de Blasi "liquide" vite fait bien fait sa vie douillette et sécurisée de chef cuistot , de critique culinaire reconnue et appréciée (sa maison et son restaurant sont vendus en quelques semaines) pour le suivre et l’épouser à Venise.

Au fil des pages, l’auteur raconte, avec humour, son coup de foudre pour son "bel étranger" ainsi que son installation à Venise alors qu’elle ne parlait pas un traite mot d’italien et/ou vénitien.

En bonne américaine, elle découvre petit à petit Venise qu’elle apprend à apprécier et aimer, la philosophie ainsi que l’art de vivre à la vénitienne !!!!! Elle devient ainsi plus vénitienne que les vénitien(e)s eux-mêmes en prenant le temps de vivre, en étant moins pressée !!!!!

Elle se lie d’amitié avec le boulanger chez qui elle achète son pain et/ou ses croissants, du restaurateur chez qui elle déjeune régulièrement, brave les moqueries, et, surtout apprends petit à petit  à connaître son futur mari (idem pour le futur épousé) tout en étant toujours aussi amoureuse de lui … … 

De courts chapitres émaillés d’un tas d’anecdotes sur la vie quotidienne de l’auteur, à Venise, composent ce récit débordant d’humour, de joie, d’optimiste.

Bref, un récit à lire car il met de bonne humeur pour le restant de la journée et/ou de la soirée … …

C’est aussi une belle leçon de savoir vivre, de remise en cause de soi car l’auteur n’hésite pas à repartir à zéro alors que tout allait bien pour elle au niveau pécuniaire, etc.

              Marianne

 

 

J'ai été aussi très emballée par cet ouvrage où le récit de l'auteur est très agréable. Passion, découverte, balades, humour... Bonne cuisine... Tous les ingrédients pour en faire un livre de chevet qui nous passionne de la première à la dernière ligne (quoique... Le fin m'a un peu déçue par le nouveau choix de vie de notre héroïne... Mais c'est très personnel !)

Nicole

 

Retour répertoires documentaires

© Éditions  Cicero, 2005

 

                                 Venise, trente itinéraires à la découverte de la ville

                                             Paolo Giordani                           

La balade la plus complète dans les Calli de Venise.

Patères, sculptures, noms et anecdotes de la vie Vénitienne n'auront plus de secret pour vous... A posséder absolument...

Mais il faut l'acheter lors d'un passage à Venise ! 

J@M

 

 

J@M a tout dit sur cet ouvrage... C'est actuellement un des plus complets pour des balades vénitiennes de découvertes...

Bien qu'il existe une édition française elle n'est en vente qu'à Venise !!!

Nicole

 

Retour répertoires documentaires

© Edizioni erredici, Padova, 2005

                                                                             

Venezia e il suo estuario

Giulio Lorenzetti

 

Encore une des "bibles" de Venise... Mais il faut lire l'italien !

Ouvrage très complet dans les moindres détails, surtout dans la description des églises et de leur contenu.

De présentation assez austère il faut vraiment s'y accrocher,

 mais finalement le résultat étant positif, on est heureux d'y trouver notre recherche.

Les images et plans sont hélas aussi en noir et blanc

Une bibliographie, un index des artistes, des localités, des édifices et des plans le complètent.

Nicole

 

 

                                         Retour répertoires documentaires                                                                                                                                                                                                                  Retour Salon