Alberto Ongaro

Toutes vos lectures de livres récents

Modérateurs: Gilbert, Marianne, Nicole

Alberto Ongaro

Messagepar Marianne » 20 Fév 2009 10:46

En faisant des recherches sur internet pour une future commande, je viens de découvrir le roman suivant :

Ongaro, Alberto.- La Partita.- Paris : Anacharsis, 2009. (20,00€).

Résumé :
Lorsqu'il revient d'exil à Venise, Francesco Sacredo, jeune patricien de bonne famille, découvre que son père a perdu au jeu la totalité de leur immense fortune.
La comtesse Mathilde von Wallenstein, une allemande borgne, sournoise et carnassière, lui a enlevé jusqu'à son dernier sequin. Ulcéré par l'inconséquence paternelle, Francesco accepte, sur un coup de dé, de miser sa propre personne pour tenter de récupérer son bien. Il perd. Mais plutôt que de livrer son corps à la maléfique comtesse comme convenu, il s'enfuit, aussitôt pris en chasse par les impitoyables spadassins de l'Allemande.
Aussi cette partita se poursuit-elle grandeur nature, au rythme de la course effrénée de Francesco à travers une Italie du XVIIeme siècle plongée dans un hiver glacial.
La mort aux trousses, le jeune homme, réduit à la dernière extrémité, proscrit et condamné à fuir éternellement, tâche pourtant de rendre coup pour coup à sa redoutable adversaire lointaine et invisible.
Roman d'aventures oppressant, orchestré par Alberto Ongaro en maestro de l'art de la fiction, La Partita fait penser à un Dumas qui aurait été atteint de paranoïa, et où les élégances vénéneuses de Casanova se doubleraient de l'exubérance rieuse de Federico Fellini.
Marianne
Votre modérateur.Image
Avatar de l’utilisateur
Marianne
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 5126
Inscription: 20 Jan 2005 18:34
Localisation: Alpes Maritimes

Messagepar Marianne » 20 Fév 2009 10:49

L'auteur :
Alberto Ongaro est né à Venise en 1925.
Ecrivain, journaliste et grand voyageur, son œuvre commence à être reconnue en France.
En Italie, La Partita a été le lauréat du prestigieux prix Campiello 1986.



Image
Marianne
Votre modérateur.Image
Avatar de l’utilisateur
Marianne
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 5126
Inscription: 20 Jan 2005 18:34
Localisation: Alpes Maritimes

Re: Alberto Ongaro

Messagepar Marianne » 28 Déc 2017 19:54

Rendez-vous le 12 avril 2018 prochain afin de découvrir le nouveau roman écrit par Alberto Ongaro.

Ongaro, Alberto.- Suite vénitienne.- Paris : Anacharsis, 2018.- (Fictions). (19,00€).

Résumé :
Francesco Soria compositeur de musique de film à Venise, surprend une conversation téléphonique entre une femme et son probable amant qu'il n'entend pas.
Amusé, il envisage la traduction de leur futur rendez-vous en thèmes musicaux. Se prenant au jeu, et suivant son intuition, il décide de se rendre sur place où seule la femme se trouve. L'assassinat d'une jet-setteuse viendra tout bouleverser.


Image
Marianne
Votre modérateur.Image
Avatar de l’utilisateur
Marianne
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 5126
Inscription: 20 Jan 2005 18:34
Localisation: Alpes Maritimes

Re: Alberto Ongaro

Messagepar Marianne » 30 Avr 2018 13:35

Marianne a écrit:Rendez-vous le 12 avril 2018 prochain afin de découvrir le nouveau roman écrit par Alberto Ongaro.

Ongaro, Alberto.- Suite vénitienne.- Paris : Anacharsis, 2018.- (Fictions). (19,00€).

Résumé :
Francesco Soria compositeur de musique de film à Venise, surprend une conversation téléphonique entre une femme et son probable amant qu'il n'entend pas.
Amusé, il envisage la traduction de leur futur rendez-vous en thèmes musicaux. Se prenant au jeu, et suivant son intuition, il décide de se rendre sur place où seule la femme se trouve. L'assassinat d'une jet-setteuse viendra tout bouleverser.


Image


Mon avis :
Un roman policier sous fond de clin d'œil à Hollywwood, et, plus particulièrement à Alfred Hictchcock dont je soupçonne Alberto Ongaro d'être un fervent admirateur.
De nombreux clin d'œil cinématographiques émaillent le récit, permettant ainsi à Alberto Ongaro de rendre un "discret" hommage à l'âge d'or hollywoodien.

Jusqu'à ce jour, je n'avais lu que deux titres de romancier italien, (La Taverne du Doge Loredan et Le Secret de Caspar Jacopi), décédé en mars 2018. J'avais trouvé ces romans d'un accès pas facile du tout, et, cela même si j'en avais apprécié ma lecteur, et, surtout par la découverte d'un auteur que je ne connaissais pas.

Ce n'est pas le cas avec cet ouvrage. On y découvre un Alberto Ongaro quelque peu malicieux, plein de verve, au style enlevé, et, parfois acide, et surtout évoluant dans un milieu qu'il connaît à la perfection : celui du cinéma.
Pour la petite histoire, A. Ongaro était également scénariste pour le cinéma. Il sait donc de quoi il parle.

A mon humble avis, il s'agit d'un excellent polar, et, Alberto Ongaro mérite d'être connu par le plus grand nombre.
Marianne
Votre modérateur.Image
Avatar de l’utilisateur
Marianne
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 5126
Inscription: 20 Jan 2005 18:34
Localisation: Alpes Maritimes


Retourner vers Salon de lecture

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron