Patrick Ranbaud

Toutes vos lectures de livres récents

Modérateurs: Gilbert, Marianne, Nicole

Patrick Ranbaud

Messagepar Blandine » 07 Jan 2018 14:57

Je viens tout juste d'apprendre la parution de ce livre de Patrick Rambaud qui doit être réjouissant.

On connait sa plume alerte, trempée dans l'encre du pastiche, mais également brillamment couronnée par le Goncourt et l'Académie Française pour La Bataille.

Image

Notice de l'éditeur

Au début du ixe siècle, « nous étions à l’âge des ténèbres. Le palais des doges n’avait pas encore remplacé la lourde forteresse où s’enfermaient les ducs. Les Vénitiens étaient ce peuple de marchands réfugiés dans les lagunes, pour se protéger des barbares. Ils ne voulaient pas affronter des ennemis mais cherchaient des clients : aux uns, ils vendaient des esclaves, aux autres du poivre ou de la soie. Leur force, c’étaient les bateaux – dans une Europe encore aux mains des évêques et des Papes. »
Venise la récalcitrante excite les convoitises et s’exaspère du pouvoir de Rome. Le 31 janvier 828, le doge de Rialto envoie deux tribuns en mission à Alexandrie pour ramener par tous les moyens la dépouille momifiée de saint Marc… Sous la protection d’un évangéliste de cette renommée, Venise pourra traiter d’égale à égale avec Rome et fonder ainsi une république de mille ans… Le roman d’une époque méconnue, racontée avec brio et ironie par Patrick Rambaud.

Tout cela me parait diablement alléchant.
J'ai hâte de m'y plonger ...

Voici sa dédicace, pour juger de la suite !

Pour Tieu Hong bien sûr,
Pour Henri de Régnier,

Pour mes amis de Venise, pour la petite dame du Rialto qui vend au printemps des artichauts minuscules, pour le fabricant de bottes de San Stefano, pour la patronne de La Rivetta qui m’a dépanné un dimanche soir avec une bouteille de Soave, pour les patrons d’Alla Frasca, près de la maison du Titien, qui réussissent une brandade de morue sans pareille, pour le facteur Cheval de Burano qui a un autographe de Gina Lollobrigida, pour le train qui arrive au matin à Santa Lucia, pour ce vieux monsieur impeccable dans son loden vert qui vient s’asseoir chaque jour à la même heure sur un banc des Zattere et ne regarde nulle part.

Je trouve que cette superbe dédicace laisse augurer une suite qui devrait être enthousiasmante. Sans parler de l'hommage à H de R qui doit mettre J@M en alerte !
Un séjour à Venise, c'est une étreinte. François Mauriac
Avatar de l’utilisateur
Blandine
Jeune chat
Jeune chat
 
Messages: 246
Inscription: 20 Mar 2009 23:38

Re: Patrick Ranbaud

Messagepar Marianne » 07 Jan 2018 20:29

C'est noté.
Je l'ai loupé celui là de roman !!!! Lecture Lecture Lecture
Pour être précise, il paraît le 10 janvier 2018 prochain c'est-à-dire ce mercredi dans toutes les bonnes librairies de France et de Navarre.
Je vais aussi le mettre en commande pour ma bibliothèque annexe ... (On ne connait pas encore le montant du budget d'acquisitions pour 2018, mais, on commence déjà à "penser" et à préparer une toute première commande)
Marianne
Votre modérateur.Image
Avatar de l’utilisateur
Marianne
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 5126
Inscription: 20 Jan 2005 18:34
Localisation: Alpes Maritimes

Re: Patrick Ranbaud

Messagepar Blandine » 16 Jan 2018 19:26

Et bien, le voici terminé et je me suis régalée. Attention, point de poésie dans ce livre gaillard et enlevé, mais un vrai talent de plume et un grand plaisir de lecture !

En l’an de grâce 828, face à trois puissants empires, le carolingien de Louis le Pieux, allié du pape, le byzantin du basileus Michel et le sarazin des abbassides, les vénitiens, perchés sur quelques mottes de terre émergeant à peine de la lagune, décident de n’appartenir à personne qu’à eux-mêmes. Or, pour envoyer balader empereurs, pape, sultans et califes, encore faut-il s’assurer d’un protecteur plus puissant et moins autoritaire : ce sera Marc.

Vous connaissez l’histoire, oui, mais écrite de cette façon, non !

S’en suit un rocambolesque récit, mêlant érudition, impertinence et gaillardises, saupoudré de quelques anachronismes vraisemblables, que l’on savoure avec gourmandise.
Notre héro, Rustico, tenace, entreprenant et persévérant, nous entraine à sa suite, de Torcello à Mayence, de Rialto à Alexandrie. Il affrontera les brigands, les bêtes sauvages, une ordalie, des complots, les sarasins et les tempêtes.

J’ai parlé d’érudition, car, sous ses airs gouailleur et goguenard, Patrick Rambaud s’est solidement documenté. On y discute du Filio Que et de la nature de l’âme selon Saint Augustin après ripailles au monastère, on trafique des reliques au milieu d’histoires fabuleuses, on recopie la vie des saints sur des palimpsestes, on calcule le diamètre de la Terre. C’est le IXe siècle, à la manière de Rambaud, qui se déploie devant nous avec ses marchands qui négocient des esclaves et des armes de fer, de la soie et des pierreries, du poivre et de la cannelle, avec ses complots contre le vie du Doge de Rialto, avec ses brigands sur la côte dalmates, les splendeurs d’une Alexandrie colorée et vibrante et les débuts de Venise, au temps où Justinien habitait un château à pont levis, où l’on construisait San Zaccaria et où Torcello venait d’inaugurer la grande nef de pierres de Santa Maria Assunta.

Et toute cette aventure culmine, au moment où Rustico, à bord de son bateau, révèle aux marins qu’ils transportent la dépouille de l’évangéliste. Alors retentit, comme le tonnerre, et pour la première fois, le cri des vénitiens : Viva San Marco !

Pour mille ans !
Un séjour à Venise, c'est une étreinte. François Mauriac
Avatar de l’utilisateur
Blandine
Jeune chat
Jeune chat
 
Messages: 246
Inscription: 20 Mar 2009 23:38

Re: Patrick Ranbaud

Messagepar Marianne » 16 Jan 2018 20:47

Mon avis :
Patrick Rambaud évoque un pan d'histoire peu connue du grand public : le haut Moyen Age, et, plus particulièrement le règne du fils de Charlemagne : Louis le Pieux.

Celui - ci semble avoir du mal à s'imposer en tant qu'empereur des Francs, peut être dû à la forte personnalité de son père dont il semble toujours ne pas se démarquer quelques années après la mort de ce dernier.

Parallèlement à l'instabilité politique de l'empire francs ainsi que l'emprise du christianisme sur le paganisme, c'est tout un petit monde qui émerge sous nos yeux (avec la découverte des auteurs grecs et latins grâce aux moines copistes, et, déjà débuté sous le règne de Charlemagne) : celui du commerce.

L'obscurantisme, et, l'instabilité religieuse, politique, sociale étant ce qu'il était à l'époque, certains états, certaines villes, plus ambitieux que d'autres en ont profité pour s'engouffrer dans la brèche laissée vacante lors du passage du paganisme vers le christianisme pour s'imposer, et, cela sur le plan politique, culturel, culturel, commercial, religieux tout en manipulant les esprits.

Ce fut le cas pour la ville de Venise, qui en s'emparant - à Alexandrie - des restes de Marc l'évangéliste pour en faire son saint patron, pris son indépendance vis-à-vis de Rome tout en assouvissant son ambition au point de vue politique, culturel, religieux pour les siècles à venir.

Le présent titre est une excellente approche, même si elle est "romancée" d'un pan de la longue histoire de Venise afin qu'elle a la portée du plus grand nombre. Cela se lit facilement, voire même se dévore littéralement. En effet, cet épisode qui peut sembler "rocambolesque" pour certains se situe à la limite entre la légende et l'histoire avec un grand H.

Par contre pour ceux qui découvraient et/ou ne connaîtraient pas vraiment la vie de Marc l'évangéliste et l'histoire de Venise, et, que cela intéressent, de se diriger vers un ouvrage plus complet sur le sujet afin d'obtenir des informations complémentaires.
En ce qui me concerne, je recommande vivement la lecture de ce titre.
Marianne
Votre modérateur.Image
Avatar de l’utilisateur
Marianne
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 5126
Inscription: 20 Jan 2005 18:34
Localisation: Alpes Maritimes

Re: Patrick Ranbaud

Messagepar J@M » 04 Mai 2018 10:52

Lu et approuvé...
"L'humain se trouve lié à Venise ou à tout autre endroit non par sa naissance ou l'appartenance à une famille traditionnelle, mais par le coeur et ses entreprises." Hugo Pratt
Avatar de l’utilisateur
J@M
Lion ailé de San Marco
Lion ailé de San Marco
 
Messages: 5087
Inscription: 03 Mar 2006 20:45
Localisation: LYON


Retourner vers Salon de lecture

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron