Page 1 sur 1

Robert de Laroche

MessagePosté: 26 Juil 2019 20:33
par Marianne
Pour les amateurs de polars historiques et de ... ... matous !!!!

Laroche, Robert de.- La Vestale de Venise : Une enquête de Flavio Foscarini.- Paris : Editions du 81, 2019.

Résum
é :
La Vestale de Venise nous entraîne dans le tourbillon du carnaval de la Venise déclinante du XVIIIe siècle, où le comte Flavio Foscarini, aidé de son jeune ami le poète Gasparo Gozzi, va mener l'enquête sur une succession de meurtres dont les victimes sont toutes des hommes influents de la cité.
Au fil des meurtres et de l'enquête, nous découvrons les multiples visages de cette Venise qui brille encore de mille feux, aux murs raffinés et aux palais luxueux mais dont la structure sociale commence à vaciller.
À travers un mélange de personnages de fictions et d'autres ayant réellement existé, l'auteur décrit une Venise tenue par les hommes, domination dont certaines femmes au caractère bien trempé chercheront à s'affranchir, ce qui ne sera pas sans conséquence sur l'intrigue. Écrite dans un style riche très descriptif, cette intrigue policière marie habilement l'histoire de la Sérénissime avec la modernité d'un sujet particulièrement actuel, la place de la femme dans notre société.


Image

Re: Robert de Laroche

MessagePosté: 26 Juil 2019 20:35
par Marianne
Mon avis :
Un polar historique dans lequel se mêle personnages réels et de fictions lus, voire littéralement dévorés en quelques jours.
L'intrigue policière rondement menées par les héros sortis tout droit de l'imagination de Robert de Laroche nous entraîne dans une Venise festive : celle où le carnaval bat son plein six mois de l'année , et, où tout est possible, y compris des meurtres, et, autres règlements de comptes en tout genres.
En bref, participer au carnaval, fréquenter assidûment l'atelier du peintre Rosalba Carriera - alors au sommet de sa gloire - et / ou déguster un chocolat chaud au Florian - mine de rien, on apprends d'où vient le nom du célèbre café - n'est pas de tout repos. Eh oui, on manque d'y "laisser sa peau" à plusieurs reprises. N'oublions pas les deux matous - pas cabotins pour deux sous et au caractères bien trempés -pour la pause tendresse et la ronron thérapie. Pause qui est la bienvenue, à la fois pour les héros et leurs lecteurs au vue de toutes les péripéties et autres épreuves traversées .
Enfin bref, un polar à prescrire afin de le lire - je dirais même mieux, à dévorer - le plus tôt possible que l'on aime, apprécie Venise où non... ... ... et, bien sûr les matous. Parce que l'on ne peut pas les oublier les deux moustachus, au vue de la scène "mémorable" vécue par l'un d'entre eux !!!!

Re: Robert de Laroche

MessagePosté: 02 Aoû 2019 10:16
par Nicole
Il me tarde de le lire :D

Re: Robert de Laroche

MessagePosté: 10 Aoû 2019 13:14
par Blandine
Je l'ai commandé !