Raymond Girard

Toutes vos lectures de livres récents

Modérateurs: Gilbert, Marianne, Nicole

Raymond Girard

Messagepar Marianne » 07 Avr 2020 12:57

Girard, Raymons.- Redentore.- Paris : Pharos : Jean-Marie Laffont, 2006.

Résumé :
Venise, la ville mystère par excellence, un écrivain anglais, aventurier, la quarantaine rêveuse y débarque dans l'intention de faire un album sur les chats de la Sérénissime : «J'allais me consacrer aux chats, les approcher, apprendre leurs moeurs, leur langue et tenter de retrouvera travers eux te parfum de la Sérénissime qui ne pouvait avoir échappé à l'odorat si fin des chats»...
Mais les chats de Venise vont mettre sur la route de celui qui «a toujours été du côté des chats», une très jeune femme, Léa : «Dès le premier instant, je fus amoureux d'elle, d'une façon déraisonnable...» Cette toute jeune femme va l'entraîner dans un royaume des ombres dont il n'avait aucune idée... «Je te l'ai déjà dit, Venise a toujours été la ville la plus corrompue du monde, une des plus cruelles aussi...» Redentore, c'est le nom d'une église vénitienne, c'est aussi le nom d'une des plus jolies fêtes vénitiennes, mais c'est surtout le nom du Rédempteur et en l'occurrence de l'amour Rédempteur.

Raymond Girard nous entraîne dans les bas-fonds de Venise et de l'âme humaine, son écriture étrangement fluide raconte sans jamais de vulgarité ni de voyeurisme l'horreur infinie d'une sexualité perverse.

Salué par la critique lors de la sortie de ses deux premiers romans chez Denoël (L'archange de Carnegie Hall, Largo), Raymond Girard est également associé au nom de William Faulkner dont il a été le traducteur et préfacier (Les Larrons), de Vladimir Nabokov (Feu pâle, Le Don) et de Truman Capote (De sang froid), chez Gallimard.


Image
Marianne
Votre modérateur.Image
Avatar de l’utilisateur
Marianne
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 5227
Inscription: 20 Jan 2005 18:34
Localisation: Alpes Maritimes

Re: Raymond Girard

Messagepar Marianne » 07 Avr 2020 12:58

Mon avis :
Roman lu en diagonale car guère intéressant, et, sans intérêt.

En ce qui me concerne, j'ai trouvé le sujet ainsi que l'intrigue quelque peu malsain(e). En effet, ce dernier est centralisé sur le sexe, la sexualité consenti ou non. Ce qui laisse transparaître une certaine - légère (?) - perversité chez les divers personnages imaginés par l'auteur.

Enfin bref, un roman à éviter de lire.
Marianne
Votre modérateur.Image
Avatar de l’utilisateur
Marianne
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 5227
Inscription: 20 Jan 2005 18:34
Localisation: Alpes Maritimes


Retourner vers Salon de lecture

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron