En direct des Chorégies d'Orange

La richesse artistique de Venise, ne doit pas nous faire oublier celle d'autres lieux... Peinture, Musique, Art en général, Expositions, Spectacles... etc...

Modérateurs: Gilbert, Marianne, Nicole

En direct des Chorégies d'Orange

Messagepar Marianne » 31 Juil 2009 18:53

Rendez vous mardi 04 août 2009, avec Roberto Alagna, sur France3 à 20h35.

Programme :

20h35 : La Sicile de Roberto Alagna
Le ténor Roberto Alagna est le fil rouge de soirée de cloture des Chorériges d'Orange 2009.
Pour l'occasion, il revient en Sicile pour évoquer ses souvenirs, et, nous faire partager son attachement à la terre de ses parents et de ses ancêtres.
Un parcours autour de la ville de Syracuse avec la place Archimède entourée de ses palais, le thatre grec de Neapolis qu'il a découvert en compagnie de son père.
L'occasion d'évoquer sa double appartenance culturelle, française et italienne. Vécue comme une difficulté, le ténor en fait une richesse grâce au chant.


Image
Marianne
Votre modérateur.Image
Avatar de l’utilisateur
Marianne
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 5126
Inscription: 20 Jan 2005 18:34
Localisation: Alpes Maritimes

Messagepar Marianne » 31 Juil 2009 19:04

21h30 : Cavalleria Rustica
Opéra en 1 acte de Pietro Mascari, sur un livret de Giovanni Targioni et Guido Menasci.

Il a été créé au Teatro Costanzi de Rome, le 17 mai 1890.

En raison de sa briéveté et de ses fortes ressemblances avec un autre opéra vériste composé à la même période: I Pagliacci (Paillasse en français) de Ruggero Leoncavallo, il lui est presque toujours associé: à la scène, au disque, au DVD... Pour les « intimes » de ces deux opéras, on parle du couple « Cav and Pag. »

Synopsis :
Le jeune paysan Turiddu est amoureux de la belle Lola.
Mais au retour de son service militaire, il la trouve mariée à un autre, Alfio.
Il essaie de l'oublier dans les bras de Santuzza, mais, Lola revient vers son ancien amant.
Humiliée, Santuzza les dénonce à Alfio.

Interprètes :
Béatrice Uria-Monzon (Santuzza) ;
Roberto Alagna (Turiddu) ;
Anne-Catherine Gillet (Lola) ;
Stefania Toczyska (Mamma Lucia).
Marianne
Votre modérateur.Image
Avatar de l’utilisateur
Marianne
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 5126
Inscription: 20 Jan 2005 18:34
Localisation: Alpes Maritimes

Messagepar Marianne » 31 Juil 2009 19:05

22h40 : La légende des Chorégies d'Orange
Best Of.
Marianne
Votre modérateur.Image
Avatar de l’utilisateur
Marianne
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 5126
Inscription: 20 Jan 2005 18:34
Localisation: Alpes Maritimes

Messagepar Marianne » 31 Juil 2009 19:12

23h15 : Pagliacci
Pagliacci (Paillasse en français) est un opéra italien en deux actes de Ruggero Leoncavallo, créé le 21 mai 1892 au Teatro Dal Verme à Milan.

L'argument est inspiré d'un fait divers dont l'auteur avait lui-même été témoin dans son enfance : au cours d'une représentation de commedia dell'arte donnée dans un village de Calabre par une troupe de théâtre ambulant, le comédien Canio, mélangeant l'action de la pièce et la vie réelle, tue sa femme Nedda et l'amant de celle-ci, sous les applaudissements des spectateurs qui ne comprennent que trop tard le télescopage entre le jeu et la réalité.

Pagliacci s'est rendu célèbre par la magistrale mise en abyme de son action dramatique, ainsi que par son manifeste - exposé par l'un des personnages lors d'un Prologue à la manière baroque - dans lequel l'auteur appelle à rapprocher fiction et réalité, jusqu'à ne plus savoir distinguer l'une de l'autre. Servi par une musique passionnée et un sens aigu du drame, il annonce en cela le mouvement vériste dont Giacomo Puccini sera le représentant le plus célèbre.

Réactualisant la question du paradoxe sur le comédien, qu'illustre le fameux air « Ridi, pagliaccio » (« Ris donc, paillasse ») dans lequel Canio, en plein désarroi juste avant la représentation fatale, exhorte son propre personnage à paraître joyeux sur scène, le rôle a été particulièrement prisé par de célèbres ténors, dont un des plus marquants fut au début du XXe siècle Enrico Caruso.

Synopsis :
Un troupe d'artistes dirigée par Canio fait étape dans un village de Calabre.
Son épouse Nedda est courtisée par Tonio. Mais elle, est attirée par un paysan.
Vexé, Tonio dénonce les amants à Canio.

Interprètes :
Roberto Alagna ;
Inva Mula ;
Florian Laconi
Marianne
Votre modérateur.Image
Avatar de l’utilisateur
Marianne
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 5126
Inscription: 20 Jan 2005 18:34
Localisation: Alpes Maritimes

Messagepar Marianne » 04 Aoû 2009 18:13

C'est ce soir, toujours en direct sur France 3 music1 Harpe
Marianne
Votre modérateur.Image
Avatar de l’utilisateur
Marianne
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 5126
Inscription: 20 Jan 2005 18:34
Localisation: Alpes Maritimes


Retourner vers Art et Culture dans le monde...

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron