Le Bon petit lion

Si vous aimez les petites histoires ayant pour cadre Venise... Alors, vous les trouverez ici.

Modérateurs: Gilbert, Marianne, Nicole

Le Bon petit lion

Messagepar Nicole » 10 Juil 2008 17:30

Il était une fois un bon petit lion qui vivait en Afrique parmi les autres lions.

Les « autres » étaient des méchants dévorant des animaux et même parfois des gens des tribus africaines,
mais ceux qu’ils aimaient par-dessus tout étaient les négociants Hindous,
bien gras et à la chair délicieuse au palais des lions.

Image

Le petit lion ne ressemblait pas aux autres, en effet il était ailé !
Les autres se moquaient de lui car sur son dos il y avait des ailes.

Ce petit lion ailé plein de bonté contrairement aux autres ne se nourrissait que de pâtes et de scampis
ce qui faisait aussi rugir de rire les très méchants et cruels lions.
Eux se délectaient d’un négociant hindou et buvaient son sang en faisant des grands lap-lap-lap avec leurs langues.
Ils ne s’arrêtaient que pour rire des ailes de notre petit lion !!!

Image

A suivre...
Nicole
L'administrateur du forumImage

"Nulle autre ville n'a porté à ce degré de perfection l'art de vivre, d'être heureux, d'aimer et de mourir."
Maria Teresa de Rubin
Avatar de l’utilisateur
Nicole
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 4281
Inscription: 17 Jan 2005 18:34
Localisation: Alpes Maritimes

Messagepar Nicole » 11 Juil 2008 16:13

Ne s’occupant pas des moqueries des autres, le bon petit lion s’asseyait en repliant ses ailes sur son dos
et demandait gentiment si, il ne pourrait pas avoir un « Negroni » ou un « Americano,
ses boissons préférées.
Il refusait les mets fait de chair et de sang d’humains ou de bestiaux volés
que lui proposaient les autres et préférait les remplacer par un plat de Tagliatelle et un verre de pomodoro.

Image

Un jour une des lionnes, la plus cruelle, très en colère lui dit :
« Mais qui es-tu donc, pour te croire si supérieur à nous ? D’où viens-tu mangeur de nouilles et que fais-tu ici ? »

Image

A suivre...
Nicole
L'administrateur du forumImage

"Nulle autre ville n'a porté à ce degré de perfection l'art de vivre, d'être heureux, d'aimer et de mourir."
Maria Teresa de Rubin
Avatar de l’utilisateur
Nicole
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 4281
Inscription: 17 Jan 2005 18:34
Localisation: Alpes Maritimes

Messagepar Nicole » 12 Juil 2008 16:26

“Mon père est dans une grande ville, lui répondit le petit lion.
Installé sur la tour de l’horloge, il contemple des milliers de pigeons qui sont ses sujets.
Il y a plus de palais dans cette ville que dans toute l’Afrique.
Quatre grands chevaux de bronze lui font face et lève une de leur patte parce qu’ils ont peur de lui.
Dans la ville de mon père les hommes vont à pied ou en bateau
et aucun vrai cheval n’entre dans la ville de peur de mon père. »

Image

« Ton père est un griffon , dit la lionne en se léchant les moustaches.
- tu es un menteur, dit l’un des lions cruels, une telle ville n’existe pas
- tu es un pauvre minable menteur et le fils d’un griffon, dit la plus cruelle des lionnes.
- et maintenant je pense que je vais te tuer et te manger, ailes comprises. »

Image

A Suivre...
Nicole
L'administrateur du forumImage

"Nulle autre ville n'a porté à ce degré de perfection l'art de vivre, d'être heureux, d'aimer et de mourir."
Maria Teresa de Rubin
Avatar de l’utilisateur
Nicole
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 4281
Inscription: 17 Jan 2005 18:34
Localisation: Alpes Maritimes

Messagepar Nicole » 13 Juil 2008 14:36

Le petit lion était effrayé par les mots terribles de la lionne, dont le regard
était jaune. Sa queue s’agitait, elle avait une haleine forte et dans ses griffes
on pouvait voir encore des débris de ses précédentes victimes.

« Ne me tue pas, dit le bon petit lion. Mon père est un noble lion qui a toujours été respecté
et tout ce que j’ai dit est vrai. »

Alors la lionne cruelle bondit sur lui, mais il s’éleva tout à coup dans les airs grâce à ses ailes,
survola le groupe de lion qui rugissaient et pensa qu’ils étaient des « sauvages ».
La lionne dressée sur ses pattes essayait en vain de l’attraper.
« Adios » et « Au revoir » leur lança le petit lion (étant très cultivé il parlait l’Espagnol et le français).

Il n’eut pour réponse que des rugissements en dialecte africain.

Alors le bon petit lion s’éleva de plus en plus haut dans les airs et se dirigea vers VENISE.

Image

Il arriva sur la piazza où tout le monde fut heureux de le voir.
Il alla sur la tour de l’horloge embrasser son père et aperçu les chevaux de San Marco avec leur patte en l’air
et constata que la Basilique était plus belle qu’une bulle de savon.
Il remarqua aussi que le Campanile était toujours à sa place et que les pigeons regagnaient leurs nids pour la soirée.

Image

A suivre...
Nicole
L'administrateur du forumImage

"Nulle autre ville n'a porté à ce degré de perfection l'art de vivre, d'être heureux, d'aimer et de mourir."
Maria Teresa de Rubin
Avatar de l’utilisateur
Nicole
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 4281
Inscription: 17 Jan 2005 18:34
Localisation: Alpes Maritimes

Messagepar Nicole » 14 Juil 2008 18:06

« Comment était l’Afrique ? demanda son père. »
-Très féroce, père, répondit le petit lion. »
- ici maintenant nous voyons clair la nuit, dit son père.
- C’est ce que je vois, répondit le bon petit lion.
- Cela me fatigue un peu les yeux, lui confia son père. Où vas-tu maintenant fils ?
- Au Harry’s Bar, dit le bon petit lion.
- Rappelle-moi au bon souvenir de Cipriani et dis-lui que j’irai le voir
un de ces jours au sujet de ma note, dit son père.
- Je n’y manquerai pas, père ».

Le bon petit lion descendit alors de la tour et sur ses quatre pattes se dirigea vers le Harry’s Bar.
Chez Cipriani rien n’avait changé et tous ses amis étaient là.
Lui par contre se sentait différent par son séjour africain.
« Un Negroni, monsieur le Baron ? », demanda Cipriani

Image
Alors le bon petit lion que la lointaine Afrique avait quand même changé demanda
« Avez-vous des sandwichs au négociant hindou ?
-Non, mais je peux m’en procurer.
- Pendant que vous envoyez chercher, donnez-moi un Martini bien sec… Avec du Gordon’s gin. »
Il regarda alors autour de lui tous ces visages charmants et
comprit qu’il était enfin chez lui parmi les siens.
Il éprouva alors un grand bonheur.

Fin
Nicole
L'administrateur du forumImage

"Nulle autre ville n'a porté à ce degré de perfection l'art de vivre, d'être heureux, d'aimer et de mourir."
Maria Teresa de Rubin
Avatar de l’utilisateur
Nicole
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 4281
Inscription: 17 Jan 2005 18:34
Localisation: Alpes Maritimes

Messagepar Nicole » 14 Juil 2008 18:08

Cette histoire est tirée de l’album:

Ernest Hemingway.- Le bon petit lion.- Paris : Gallimard, 1979.
Collection « Enfantimages »


Mais, hélas, je pense qu’il n’est plus disponible.

Image
Nicole
L'administrateur du forumImage

"Nulle autre ville n'a porté à ce degré de perfection l'art de vivre, d'être heureux, d'aimer et de mourir."
Maria Teresa de Rubin
Avatar de l’utilisateur
Nicole
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 4281
Inscription: 17 Jan 2005 18:34
Localisation: Alpes Maritimes


Retourner vers Historiettes vénitiennes

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron