Noël 2007 - L'Avent des Sérénissimes - Une histoire par jour

Petites histoires pour les grands enfants que nous sommes...

Modérateurs: Gilbert, Marianne, Nicole

Noël 2007 - L'Avent des Sérénissimes - Une histoire par jour

Messagepar Didoom » 01 Déc 2007 7:01

1er décembre : La Befana au Carnaval de Venise
(24 histoires autour du monde en attendant Noël – page 55)

C’est Carnaval à Venise. Piazza San Marco, la place s’empare des mille couleurs des déguisements et du côté fantasque des masques. Par ici, il y a Colombine, par-là, Arlequin, et là-bas des fées, et là derrière, des polichinelles…sans oublier les oiseaux, les chevaliers et les chats…Mais au milieu de toutes ces couleurs, une vieille sorcière et son balai observent…
Un petit Américain demanda alors : « mais c’est qui ???)

Image

Un gondolier vénitien, qui passait par là, lui dit que c’était quelqu’un déguisé en Befana.
- « La Befana, lui dit-il, est une gentille sorcière, un tantinet grognon, qui passe ici à Noël. Elle offre des bonbons aux enfants sages, et du charbon aux enfants pas sages ».
La vieille sorcière réagit au quart de tour :
- « Mais c’est moi la vraie Befana, triple andouille !!! »
Autour, la foule s’était mise à rire.
- « ah la bonne blague !!! » scandaient quelques personnes dans la foule.
- « ah ah !!!Tu t’es trompée dans ton calendrier Befana, on est en février », criait quelqu’un d’autre.

La Befana devint furieuse de la façon dont on la traitait. Elle ouvrit alors son sac et en sortir du charbon qu’elle lança à tout le monde.
Mais les moqueries continuaient :
- « Brava Befana, tu n’as rien oublié pour parfaire ton déguisement !!! »

Pour l’aider à s’en sortir et apaiser les esprits, un diable s’approcha de la Befana et lui proposa de danser une valse au son des violons qui venaient d’en entamer une. Et le diable entraîna la Befana, et elle se mis à danser admirablement.
- « Bravo Befana, tu danses comme une jeune fille !!! »
- " Oui oui, j’étais une élève très attentionnée, il y a 8 700 ans, quand j’ai commencé mes cours de danse. J’étais la meilleure de toutes mes amies !!! et pour mon âge, je ne m’en sors pas encore trop mal !!!"

La foule s’interrogeait de plus en plus. Et si c’était la vraie Befana ???

Image

C’est alors, que la Befana se mit à rire en voyant un gondolier déguisé en Babbo Natale.
- « Ah ah !!! je connais le Babbo Natale et tu ne lui ressembles, mais alors, pas du tout !!! C’est un vieux copain avec qui je travaille depuis plus de 1 000 ans. D’ailleurs, je vais toutes les semaines boire le thé chez lui. »
Le gondolier salua la sorcière :
- « Chère Befana, si vous dîtes la vérité, alors, merci pour tous ces bonbons que vous m’avez donnés quand j’étais enfant »
Et tous les Vénitiens en firent de même. Les mercis fusaient de droite, de gauche.
Le gondolier ne se laissa pas perturbé par tous les cris.
- « Je voudrais vous remercier pour tout le bonheur que vous m’avez donné. Puis-je vous inviter dans ma gondole pour vous faire faire le tour des canaux ? »
- « non merci, mon enfant, je n’utilise que mon balai pour voyager ! Venise est tellement belle vue d’en haut !!! »

Image

C’est alors que la sorcière enfourcha son balai et s’élança dans les airs. Elle vit la foule la saluer de milliers de mouchoirs blancs.

Ce jour là, des bonbons multicolores tombèrent comme des gouttes de pluie sur la Piazza San Marco.

Demain, une nouvelle histoire...
Avatar de l’utilisateur
Didoom
Lionceau
Lionceau
 
Messages: 2193
Inscription: 31 Aoû 2005 11:45

Messagepar Didoom » 02 Déc 2007 7:03

2 décembre : mon plus beau Noël, c’est toi
(Mon plus beau cadeau de Noël, c'est toi - Maryann Cusimano love et Satomi Ichikawa - Albin Michel)

Je suis ton papa
Tu es mon petit poupon
Je te protège de mes bras
Car tu es un petit tourbillon

Image

Je suis un gros chocolat chaud,
Tu es un bon chamallow
Mon casse-noisettes fait son métier
Et tu tournes ta préparation dans le saladier

De pain d’épice est fait ma maison
Et tu es ma cerise sur le gâteau
Faisons des anges en papier crépon
Colles-y des ailes dorées pour la déco

Je suis ton feston brodé
Tu es mon trésor adoré
Je te dis de fermer les yeux
Car tu es trop curieux

Image

Je t’ai habillé chaudement
Et déjà tu t’élances dans le vent
Je t’aide à remonter la pente
Avec ta luge tu files dans la descente

Je suis un donjon
Attaqué par tes boules de neige amusantes
Décorons notre maison
Avec tes guirlandes étincelantes

Image

Veux-tu, pour les oiseaux, que je te donne du sel ?
Non, me réponds-tu, il vaut mieux du bon grain
Alors, jouons, moi au Père Noël
Et toi, à son assistant lutin

Image

J’accroche les boules multicolores
Et toi la guirlande tout en or
Tes petits anges battent des ailes
Près de tes cœurs en pâte à sel

Tu grimpes sur mon dos
Pour mettre ton étoile tout en haut
Les chaussettes sont prêtes pour recevoir les cadeaux
Le Père Noël passera bientôt

Image

Chantons Noël ensemble
Car devant ce joli sapin
La joie te ressemble
Tu es mon enfant divin

Image

Tes petits yeux se ferment doucement
En écoutant une histoire enchantée
Où les dragons et les fées
Te protègent de leurs envoûtements

Maintenant, chut, plus de bruit
Je deviens un poème d’amour pour toi
Qui murmure à ton oreille dans la nuit
« Mon plus beau cadeau c’est toi ! »

Image

Demain, une nouvelle histoire...
Avatar de l’utilisateur
Didoom
Lionceau
Lionceau
 
Messages: 2193
Inscription: 31 Aoû 2005 11:45

Messagepar Didoom » 03 Déc 2007 6:55

3 décembre : Do et l’orange magique
(24 histoires pour attendre Noël – page 9 - "Coline et l'orange magique)

La maison de Do est tout en haut de la montagne.

Tous les ans, pendant l’Avent, les voisins se réunissent pour raconter une histoire fantastique.

Aujourd’hui, c’est au tour de Do.
- « Comme toutes les vraies princesses, ma marraine est une fée ! Elle ne se déplace qu’en orange !!! »
- « Et si tu arrêtais de raconter des bêtises ? » dit Gustave. « Ta marraine, je sais qui c’est et ce n’est certainement pas une fée, pas plus que tu n’es une princesse !!! Mais si c’était vraiment une fée, ce qui m’étonnerait fort, je serais transformé en cheval !!! ha ha ha ».
Tout le monde se mit à rire, mais Do, qui n’avait pas pu raconter son histoire, partie, vexée, se coucher.

Alors que ses petits yeux se fermaient, elle entendit toquer à sa fenêtre. C’est sa marraine !!!
Rapidement, Do met son grand manteau bien chaud et rejoint sa marraine dans son orange magique.

Image

- « Où allons-nous ? » lui demande marraine.
- « J’aimerais bien survoler une grande ville car je n’ai jamais vu des illuminations de Noël ».

Aussitôt dit, aussitôt emporté dans les airs. Pégase, la licorne ailée qui tire l’orange magique, vole aussi vite que l’éclair, et en un quart de seconde, Do et Marraine la bonne fée sont déjà au-dessus d’une ville illuminée de mille couleurs étincelantes.

Image

- « Comme c’est joli ! Oh merci marraine ! » dit Do.
- « Tu trouves cela joli, alors, tu seras étonnée de ce que tu vas voir dans un instant. »

D’un coup de baguette magique, une pluie d’étoile s’abattit sur la ville, la rendant encore plus scintillante.
Les gens qui se trouvaient dans la rue à ce moment essayaient d’attraper cette poussière d’étoile, les jouets, dans les vitrines, faisaient des farandoles, les guirlandes des sapins se mirent soudain à clignoter toutes seules.

Image

Sous les yeux de Do qui survolait la ville dans l’orange magique, c’est un jeu de lumières qui faisait sa représentation. C’était magnifique.
Mais il est l’heure de rentrer. Pégase fait une petite ruade pour retourner là-haut sur la montagne où habite Do.

Rentrée chez elle, Do envoie des milliers de baisers à sa marraine pour la remercier de ce magnifique cadeau. C’est alors qu’elle aperçoit, dans le champ de Gustave, un drôle de petit cheval gris recouvert de poussière d’étoile qu’elle n’avait jamais vue jusqu’alors…

Demain, une nouvelle histoire...
Avatar de l’utilisateur
Didoom
Lionceau
Lionceau
 
Messages: 2193
Inscription: 31 Aoû 2005 11:45

Messagepar Didoom » 04 Déc 2007 8:16

4 décembre : Le père Noël est en retard
(Agnès de Lestrade - Dorothée Jost - Editions Lito)

Noël approche, mais cette année, Giovanni veut un cadeau spécial. Un cadeau dont il rêve depuis si longtemps…

En écrivant sa lettre au Père Noël, il espère recevoir ce merveilleux cadeau, lui qui a été si sage tout au long de cette année.

Image

« Cher Père Noël,
J’ai fait beaucoup d’efforts cette année pour être très très sage car je voudrais un vrai petit chien. Pourrais-tu, s’il te plait, me l’apporter pour Noël ?
Je t’accueillerai avec un bon bol de lait bien chaud car les nuits sont si froides.
Giovanni »

Le Père Noël, qui vient de recevoir la lettre de Giovanni, ne peut résister à cette si gentille demande. Aussitôt dit, aussitôt fait. Giovanni voudrait un vrai petit chien pour Noël, et bien le voilà : un joli petit chien blanc.

Image

Enfin Noël. Le Père Noël est fin prêt pour la distribution des cadeaux aux enfants sages. Ses lutins installent les joujoux et le petit chien blanc sur le traîneau.
- « sois bien sage petit chien blanc, le voyage va commencer » dit le Père Noël.

Image

Une neige fine commence à tomber. Le traîneau du Père Noël, tiré par 6 magnifiques rennes, s’élance dans le ciel. La maison de Giovanni approche. Les rennes pourront se reposer un moment car la nuit de Noël est bien longue et leur tâche est rude dans ce froid.

Mais soudain, le petit chien blanc prend peur. Il s’échappe du traîneau.
- « Reviens, dit le Père Noël. N’aies pas peur, nous arrivons. Tu verras Giovanni est un petit garçon très gentil. »
Mais le petit chien, effrayé, n’entend pas ce que lui dit le Père Noël, et disparaît dans la nuit.

Image

Les lutins conseillent au Père Noël de poursuivre sa route car il risque d’être en retard pour la distribution des cadeaux, mais le Père Noël ne peut pas partir sans le cadeau dont Giovanni rêve de toutes ses forces.

Image

Pendant ce temps, Giovanni attends patiemment le Père Noël avec un bol de lait près de lui. Ses parents dorment paisiblement en haut.
Et il est tellement excité qu’il ne pourra pas s’endormir avant d’avoir accueilli le Père Noël… et son petit chien !!!
Comment peut-il l’appeler ce petit chien ? Il faut bien réfléchir… Ca y est, ce sera « Ouaf » ! Tous ses copains seront un peu jaloux quand il leur présentera son chien de Noël.

Image

Il est une heure du matin. Le Père Noël n’est toujours pas là. Les souliers sont encore vides. Les enfants vont être si tristes s’il ne vient pas.
Au même moment, les lutins voient revenir le Père Noël qui a retrouvé le petit chien blanc de Giovanni.
- « Ouf, nous pouvons repartir maintenant » dit le Père Noël.
- « c’est pas trop tôt » disent les lutins, un peu énervés.
- « Bon bon, pour rattraper mon retard, je me priverai des gâteaux, bols de lait… que les enfants ont dû préparer pour moi. » dit le Père Noël.

Image

Dans sa maison, Giovanni s’est endormi.
Quelque chose d’humide vient lui chatouiller le visage.
- « Qu’est-ce que ça peut bien être » se dit-il à moitié endormi
Il ouvre un œil, puis l’autre, et n’en croit pas ses yeux !!! Le Père Noël lui a apporté son petit chien, et il est encore plus beau que dans ses rêves.
Giovanni est tellement heureux, mais son seul regret, c’est qu’il n’a pas pu remercier le Père Noël.

Image

Le Père Noël, quant à lui, a eu très chaud. Personne ne s’est aperçu de son retard car il ne passe que… quand les enfants dorment !

Demain, une nouvelle histoire...
Avatar de l’utilisateur
Didoom
Lionceau
Lionceau
 
Messages: 2193
Inscription: 31 Aoû 2005 11:45

Messagepar Didoom » 05 Déc 2007 7:17

5 décembre : Rien n’arrête le Père Noël
(24 histoires autour du monde en attendant Noël – page 52)

C’est la veille de Noël. Dans un petit village, près de Québec, il faut très froid, et les habitants se demandent si le Père Noël pètera le feu pour venir jusque chez eux.

- « Le temps s’est sévèrement détérioré depuis quelques jours ! Y fait ben frette, tout de même ! Y’a tant de poudrerie qu’on y voit pas plus loin qu’le bout son nez ! Le Père Noël y peut pas v’nir ! Y va se pogner l’cul plutôt ou crouser sa Blonde de Noël !!! Y pourra jamais chauffer sa carriole !!! J’suis prêt à l’parier !!!
- « Non, Papa, moi, j’suis sûr qu’y viendra ! La poudrerie peut pas l’arrêter », dit le petit Mathieu.
- « Allez, Mathieu ! Asteur, le Père Noël hésite à amarrer ses souliers et à mettre sa parka, y n’en a pas le goût ! Fait trop frette ! Y va pas attraper la grippe quand même ! »
- « Mais il est brave le Père Noël, Papa !!! Y viendra !!! »
- « Coudon, j’te dit que l’gaz va geler et qu’y pourra pas chauffer sa carriole !!! C’est plate !!!! »

Image

- « Le Père Noël y vient pas en carriole, y vient en traîneau, ce sont des caribous qui le tirent !!! Alors, y va faire sa job !!! »
- « Tabarouette, t’es qu’un toscon tout de même !!! Ses caribous vont préférer rester au chaud !!! »
- « Papa, tu dis des niaiseries !!! Le père Noël, y viendra !!!!! »

Et Mathieu s’en va dans sa chambre.
- « Allez, Mathieu,dit Papa derrière la porte, fais pas la baboune. J’vais débarrer la porte au cas où y vienne. »

Mais en se couchant ce soir là, Mathieu a peur que le Père Noël ne puisse pas venir à cause du mauvais temps. Alors, il sort de son lit, et dit au Père Noël :
- « Père Noël, s’il te plait, viens tantôt ! J’vais descendre pour te préparer un breuvage, et un paquet avec mes chandails bien chauds, mon coat bien douillet, des bobettes bien doux et mes mitaines favorites. Faut que tu aies la pêche pour faire ta job tantôt, mais j’veux pas qu’tu prennes frette !!! ».

Le jour de Noël, Mathieu s’en vient au pied du sapin, et là, il s’écrit :
- « C’est écoeurant !!!! J’ai mon voyage !!! Youpi !!!! Papa, le Père Noël est venu !!!! Je le savais et y a même pris le paquet et le breuvage que je lui avais préparé !!! »
- « Oui, fiston, c’est le fun !!!! Tu avais raison !!! J’ai été bien niaiseux de penser que la poudrerie arrêterait le Père Noël !!! ».

Image

Demain, une nouvelle histoire...
Avatar de l’utilisateur
Didoom
Lionceau
Lionceau
 
Messages: 2193
Inscription: 31 Aoû 2005 11:45

Messagepar Didoom » 06 Déc 2007 7:51

6 décembre : L’histoire secrète du Père Noël
(Vincent Cuvellier et Sébastien Mourrain - Edition Milan Jeunesse)

Il était une fois, il y a très longtemps, le Père Noël n’existait pas encore. Le 24 décembre, après un repas de fête, les enfants mettaient leurs vestes bien chaudes et leurs bonnets de laine, et sortaient dans la nuit et le froid.
Ils traversaient les forêts et les prairies pour aller à l’église pour y suivre la messe de minuit.
En rentrant, ils suspendaient leurs chaussures mouillées devant la cheminée, puis s’endormaient auprès du feu crépitant.

Image

Cette nuit là, Léon faisait les 100 pas dans sa geôle. Il avait été emprisonné il y avait maintenant 10 ans pour avoir volé un pain. Pour passer le temps qui était bien long en prison, il sculptait des petits animaux en terre : un cheval, un cerf, un renard…ces animaux qu’il aimait tant regarder dans les bois quand il était libre. Léon était vraiment très doué.

Image

Cette nuit-là, Léon n’arrivait pas à dormir. Il allait s’évader. Son baluchon était prêt. Il y avait soigneusement rangé ses petites sculptures.
Il s’assit un moment, chantonnant à la façon d’un loup qui se lamente parce qu’il est prisonnier.
Le gardien l’a entendu, et arrive en courant, tenant une matraque. Mais à peine est-il entré dans la geôle de Léon, que celui-ci l’assomme et lui prend son trousseau de clés, ainsi que son long manteau de laine rouge qui le protègera de ce froid glacial dehors.

Image

Heureusement, les autres gardiens n’ont rien entendu, et, occupés à jouer aux cartes, n’ont même pas fait attention quand il est passé devant la porte des mess où ils sont installés. Léon n’a plus qu’une grille à dépasser et c’est la liberté ! Ca y est, il est dehors. La neige crisse sous ses pas. Il se met à courir de peur que l’alarme soit lancée. Dans son baluchon, ses petites sculptures s’entrechoquent dans un joyeux tintement.

Léon arrive près d’une petite maison collée à la montagne. Ca sent bon la soupe et il doit y faire bien chaud. Léon frappe à la porte. Un tout petit curé lui ouvre la porte et l’accueille dans sa demeure, sans porter attention aux vêtements sales de prisonnier de Léon, ni à sa barbe de 3 jours, ni à son manteau trop grand.
- « Je suis le Père Mirabelle, dit le petit curé. Asseyez-vous, je vais vous servir une assiette de soupe, vous semblez transi. »
Léon déguste sa soupe avec délectation. Ca fait des années qu’il n’a rien mangé d’aussi bon. Il remercie le petit curé, et s’apprête à partir lorsque celui-ci le retient.
- « Où voulez-vous donc aller par ce froid terrible ? Restez donc cette nuit, bien au chaud, et demain vous partirez avec un bol de soupe et le pain que j’ai laissé sur la table» dit le petit curé.
Léon est surpris car ça fait bien longtemps qu’on ne l’a pas traité aussi gentiment.

Image

C’est le petit matin. Il fait encore nuit dehors, mais Léon veut s’éloigner le plus vite possible. Il prend le pain, un bol de soupe et s’apprête à partir quand il voit une boîte blanche sur le rebord de la cheminée. Il l’ouvre et y découvre une superbe bague. Tant pis pour le curé ! Léon prend la bague et la glisse dans sa poche et s’en va dans la nuit sans faire de bruit.

Quelques heures plus tard, Léon s’était fait prendre par les gendarmes. Ils l’emmenèrent chez le Père Mirabelle car Léon leur avait affirmé que le Père Mirabelle lui avait offert la bague qu’il avait dans la poche.
- « Mon Père, cet homme dit que vous lui avez offert cette bague, est-ce vrai ? » dit le gendarme.

Image

- « Bien sûr mon fils ! et toi, mon fils, en partant, tu as oublié de prendre les vêtements chauds que je t’avais préparés. Avec ce froid, ce n’est pas très sérieux… »
- « Mon Père, on peut vous laisser cet homme alors ? » dit le gendarme.
- « Bien sûr mon fils ! »

Léon mit les vêtement que le petit curé lui tendait et enfila son manteau rouge.
- « Mon Père, je… », dit-il.
- « Ne dis rien, mon fils ! Pars maintenant, et penses à moi de temps en temps, ça me suffira, quand tu dégusteras des mirabelles par exemple !! »
Léon le regarda en souriant.
Le petit curé ajouta :
- « Gardes bien précieusement cette bague, elle a des pouvoirs magiques. Elle te guidera vers le plus précieux des trésors. »
Léon n’en revient pas. Le petit curé lui a donné la clé d’un fabuleux trésor !!!
Il s’éloigna alors d’un pas léger.

Léon regarde la bague qui le conduira vers un trésor. Mais soudain une pie, surgissant du néant, vient lui voler la bague.
La pie se pose sur un toit. Léon s’élance à sa poursuite et grimpe sur le toit. Il y est presque, il va la rattraper, quand soudain la pie s’envole, mais laisse tomber la bague dans la cheminée !

Image

Léon attache son baluchon sur ses épaules et descend l’échelle dans la cheminée, mais soudain un barreau craque et badaboum !!! Léon tombe dans les cendres de la cheminée.
Il se frotte les yeux pour enlever la suie et voit 2 enfants regarder dans son baluchon qui s’est ouvert pendant la chute.
- « Ouah !!! t’as vu, dit un petit garçon, il y a un superbe cheval »
- « Et là un cerf, puis un loup ! » dit la petite fille
- « Il y a même un renard. Qu’ils sont beaux tous ces animaux !!! » dit le petit garçon.
Léon observe les enfants, fier que ses sculptures leur plaisent tant. Il ne pense même plus à la bague.
La petite fille s’approche de lui.
- « C’est toi qui a fait tous ces animaux ? »
- « Oui »
- « Tu nous les donnes ? »
- « Bien sûr, ce sont vos cadeaux de Noël pour toi et ton frère. »
Les enfants sont ravis. Léon se lève et retire ce qu’il reste de suie sur ses vêtements.
- « T’es drôle, t’es tout rouge ! » dit le petit garçon.
- « Je m’appelle Léo, et ma sœur, c’est Léa, et toi, tu t’appelles comment ? »

Léon réfléchit. Il ne veut plus être l’homme qu’il a été jusque là, et décide d’inverser les lettres de son nom.
- « Je m’appelle Noël. »
- « Merci Noël » dirent les enfants en chœur et l’embrassant tendrement.
Noël, émut, prit une grosse voix pour ne pas montrer son émotion.
- « Je dois vous laisser maintenant, j’ai un très long voyage à faire, mais je vous promet de revenir »
- « Mais quand reviendras-tu ? »
- « Même jour, même heure l’année prochaine, ça vous va ??? Au revoir les enfants ! »
- « A l’année prochaine Noël »
Et Noël repartit par là où il était venu : la cheminée.

Image

C’est alors qu’il se rappela qu’il avait perdu la bague.
La pie attendait le retour de Noël, postée sur une autre cheminée.
- « Merci » lui dit Noël
La pie s’envole.
Noël écoute une dernière fois les rires de Léo et Léa qui jouent avec ses petites sculptures.
Puis, il redescendit du toit, et commença un long voyage vers le Nord.

Et chaque année depuis cette veille de Noël, il revient au grand village.
Sa barbe a bien poussé. Maintenant, il travaille toute l’année à fabriquer des petits animaux en argile et en bois dans sa cabane dans les forêts enneigées du grand Nord. Et, après un long périple en traîneau, il vient les distribuer la nuit de Noël aux enfants du village, en commençant bien entendu par la maison de Léo et Léa.
Et là, du haut des toits, il voit ces milliers de cheminées et se dit :
- « En rentrant chez moi, je m’assiérai au coin du feu et mangerai une bonne part de tarte aux mirabelles ».
Et comme le lui avait promis le petit curé, il avait enfin trouvé le plus fabuleux trésor : la joie des enfants !

Image

Demain, une nouvelle histoire...
Avatar de l’utilisateur
Didoom
Lionceau
Lionceau
 
Messages: 2193
Inscription: 31 Aoû 2005 11:45

Messagepar Didoom » 07 Déc 2007 7:36

7 décembre : La surprise de St Nicolas
(24 histoires pour attendre Noël – page 18)

Ce soir là, des bourrasques soufflaient de l’air glacé dans la forêt où Nicole et Marco étaient partis pour ramasser du bois. Les pauvres petits devaient se courber pour se protéger.

Image

Soudain, Nicole demanda à son frère :
- « Tu crois que St-Nicolas pourra venir cette année ? »
- « Mais voyons, il n’existe pas St-Nicolas, c’est une légende !!! »
- « Mais si, il existe !!! Rappelles-toi ces 3 enfants qu’il a ressuscités après s’être perdus dans la forêt suite à leur évasion du saloir du méchant boucher !!!! »
- « Mais voyons, ce sont des histoires de bébé !!! »
- « Non non non non non , c’est vrai !!! »
- « Et le Père Fouettard, il existe bien non ??? »
- « C’est une histoire que les grands nous racontent pour qu’on soit sage ! »

Petit à petit, le crépuscule est tombé. Dans la nuit, les arbres prennent des formes inquiétantes. Nicole a un peu peur, alors, elle sert la main de Marco un peu plus fort. D’autant plus qu’une ombre brandissant un bâton s’approche d’eux.

Image

Nicole pousse un cri de terreur et se blottie contre Marco.

L’ombre s’éloigne maintenant en dressant un poing inquiétant.

- « Tu pe-pe-penses que s-s-c’est le pè-pè-père Fou-Fouettard ? » déglutit Marco apeuré.
- « Oui, tu vois bien qu’il existe » dit Nicole en pleurant.
Marco et Nicole se mirent alors à courir dans la forêt tout en appelant St-Nicolas pour qu’il vienne les protéger.
Les enfants sont presque rentrés à la maison. Ils voient de la lumière.

Tout à coup, une silhouette impressionnante et sublime s’approche d’eux. Nicole et Marco restèrent figés à cette vue. Ils étaient éblouis.
- « C’est St-Nicolas et son âne ! » dit Nicole.
- « J’espère que maman leur à préparer un verre de lait et une carotte!!! » dit Marco.

St-Nicolas s’éloigna alors de la maison, et les enfants s’approchèrent du pas de la porte où ils trouvèrent des sucres d’orge et des oranges que St-Nicolas a offert à des enfants sages…

Image

Demain, une nouvelle histoire...
Avatar de l’utilisateur
Didoom
Lionceau
Lionceau
 
Messages: 2193
Inscription: 31 Aoû 2005 11:45

Messagepar Didoom » 08 Déc 2007 6:57

8 décembre : Le Noël du hérisson
(Christina Butler et Tina McNaughton - Editions Milan Jeunesse)

Un vent glacé réveilla Petit Hérisson de sa longue hibernation, emportant sa mince couverture de feuille.

Image

Comment se rendormir avec ce froid ?
Quelque chose tomba alors du ciel.

Le père Noël avait vu ce qu’il s’était passé, et avait immédiatement envoyé un paquet à petit Hérisson.

Image

C’était un bonnet de laine. Il le tira de tous côtés pour que ses piquants puissent passer dessous, mais il n’y avait rien à faire, et le bonnet était complètement déformé par toutes ces manipulations.

Image

Alors, Petit Hérisson, bien triste cependant, refit le paquet et inscrivit le nom de Lapin Coquin à la place du sien sur l’étiquette. Il alla déposer le paquet chez Lapin Coquin. Il s’éloigna pour rentrez chez lui.

Quand il rentra chez lui, Lapin Coquin vit le paquet devant sa porte. Il déchira le paquet et découvrit le bonnet. Il l’essaya, mais ses grandes oreilles ne le gênaient pour enfiler le bonnet, même après avoir tirer dessus dans tous les sens. Il avait tellement tirer dessus, que le bonnet était devenu beaucoup trop grand.

Image

Alors, Lapin Coquin refit le paquet, et l’offrit à Théo le Blaireau.
- « Que tu es beau avec ce bonnet Théo !!! Comment il te va bien !!! »
- « Pourquoi tu me le donnes, Lapin Coquin, tu ne l’aimes pas ? », mais Lapin Coquin s’en était retourné dans sa maison sans faire de bruit.

Image

Théo retira le bonnet.
- « Sa couleur ne me va pas et en plus j’entends plus rien avec ce bonnet sur mes oreilles !!! ».

Alors, Théo le Blaireau refit le paquet, et partit l’offrir à Filou le Renard.
- « Tu m’offres un cadeau » dit Filou le Renard à Théo le Blaireau, « mais, pourquoi ? »
- « Bah, Noël c’est fait pour offrir des cadeaux et d’être gentil, non ? » répondit Théo le Blaireau.

Filou le Renard regarda le bonnet, y coupa deux trous pour y passer ses oreilles, et partit se promener.
En chemin, il renifla une odeur alléchante et suivit la piste. Là, enfin, il trouva : il y avait quelque chose sous la neige !

Image

De ses pattes expertes, il creusa, et finit par trouver Petit Hérisson transi de froid. C’était Noël, se rappela Filou le Renard. Alors, il pris le bonnet de laine que lui avait offert Théo le Blaireau et y déposa Petit Hérisson pour qu’il se réchauffe.

Image

Comme c’était le soir de Noël, les animaux avaient décidé de se réunir pour un bon réveillon.
Lapin Coquin et Théo le Blaireau avaient déjà commencé les festivités quand Filou le Renard entra.
- « Regardez qui je viens de trouvé !!! Si je n’étais pas passé par là, il serait mort à l’heure qu’il est !!! » s’exclama Filou le Renard.
- « Mais c’est Petit Hérisson » dit Lapin Coquin. Vite, amène-le près du feu !
- « Huuuuuummmmm qu’on est bien, bien au chaud !!! Elle est si chaude et moelleuse cette couverture !!! »
- « Mouais, je crois que ce bonnet convient parfaitement à Petit Hérisson !!! »
- « JOYEUX NOËL Petit Hérisson » s’écrièrent-ils tous à l’unisson.

Mais Petit Hérisson, emmitouflé dans son bonnet-couverture bien chaud s’était rendormi…

Image

Demain, une nouvelle histoire...
Avatar de l’utilisateur
Didoom
Lionceau
Lionceau
 
Messages: 2193
Inscription: 31 Aoû 2005 11:45

Messagepar Didoom » 09 Déc 2007 6:58

9 décembre : Un amour de chocolat
(24 histoires autour du monde – page 11)

Il était une fois, à Bruges, un chocolat blanc qui aimait passionnément une petite truffe au chocolat noir. Quelle était jolie cette petite truffe !!!

Image

Mais, comme dans toute les bonnes histoires d’amours, la famille du chocolat blanc s’en mêla car elle pensait que cette union n’apporterait rien de bon.
- « Mon fils, il faut que tu oublies cette truffe au chocolat noire. Regardes cette petite bouchée au chocolat blanc comme elle est belle. Et en plus, elle est du même plateau que nous !!! ».
- « Mais Papa. Mon cœur ne peut pas aimer la bouchée de chocolat blanc puisque c’est ma petite truffe au chocolat noire qui me plait plus que tout au monde. Les autres sont tellement fades comparé à elle qui est tellement sublime. »
- « et bien soit, mais ne te plaints pas car cette histoire sera très compliquée. Je sais bien que je ne peux t’en empêcher, alors fais comme tu veux. »
La maman de chocolat blanc consola son mari et lui dit :
- « Ne t’inquiètes pas, cette histoire sera finie avant d’avoir commencée. Regardes, la chocolatières prépare des ballotins de Noël, et tu sais bien que ses clients ne veulent pas de mélanges. Notre petit chocolat blanc oubliera vite sa petite truffe. A cette âge, les peines de cœur passent vite. »

De l’autre côté, nous pouvons bien imaginer que Monsieur et Madame Truffe au chocolat noire n’étaient pas ravis d’avoir appris la nouvelle de cet idylle.
- « Enfin ma truffinette, qu’est-ce qu’il a de plus de truffinou ce blanc-bec ??? »
- « Mais je l’aime. Il est tellement parfait, tellement gentil, tellement beau, tellement doux !!! »
- « Bah voyons, tu l’aimes, la belle affaire !!! Et que vas-tu pouvoir construire avec quelqu’un qui n’a rien en commun avec toi ? »
- « Mais on s’est promis de s’aimer toute notre vie ! »
- « De toute façon, Noël approche et la chocolatière va faire ses ballotins en séparant bien les chocolats noirs et les chocolats blancs, alors, oublies-le dès maintenant, tu souffriras moins. »

Image

Les larmes de chocolats coulèrent ce soir là quand nos deux tourtereaux se retrouvèrent en cachette.
- « Mais qu’allons-nous devenir si la chocolatière nous séparent ?? » pleura la petite truffe.

Comme la chocolatière avait beaucoup de travail avec Noël qui approchait, elle prit ses plateaux pour préparer ses ballotins. Elle venait de mettre une feuille de papier doré sur un étage de chocolats blancs quand elle s’apprêta à mettre un deuxième étage de ces mêmes chocolats, mais soudain, elle se dit :
- « Et si, cette année, pour changer un peu, je panachais mes ballotins, mes clients n’en seront que plus contents et quelle surprise pour eux !!! Je vais donc mettre des petites truffes noires. »

Les cœurs de Truffette et de chocolat blanc tressaillirent de joie en entendant la bonne nouvelle. Ils allaient enfin se retrouver et prouver au ballotin que leur amour était possible.

Image

Et c’est grâce à la bonne idée de notre chocolatière que Truffette et chocolat blanc purent se marier, et avoir des petites crottes de chocolats au lait adorés de leurs grands-parents.

Demain, une nouvelle histoire...
Avatar de l’utilisateur
Didoom
Lionceau
Lionceau
 
Messages: 2193
Inscription: 31 Aoû 2005 11:45

Messagepar Didoom » 10 Déc 2007 7:35

10 décembre : Un Noël d’écureuil
(Ghislaine Roman – Bruno Pilorget – Editions Milan Jeunesse)

Il y avait une fois, alors que la neige tombait à gros flocons, un petit écureuil qui se promenait en sautillant dans la forêt.

Au pied d’un sapin, il décida de s’arrêter et d’y construire sa maison pour être bien au chaud pendant le restant de l’hiver.

Image

Il installa donc son nid sur l’une des branches au milieu de l’arbre. Soudain, il entendit des hommes en attelage approcher avec leurs chiens.

Tout à coup, il sentit des secousses incroyables !!! L’écureuil avait peur, mais n’osait pas bouger. Il s’agrippa à sa branche au moment où le sapin tombait. Les hommes l’avait coupé et l’emmenait maintenant sur leur traîneau. Les chants d’un homme et d’un enfant s’envolaient dans le vent.

Image

De retour chez eux, ils installèrent le sapin dans le salon, et le décorèrent de mille couleurs.
Et ça sentait bon dans cette maison : pain d’épices, caramels, orange…L’homme et sa famille réveillonnaient et tout un festin avait été préparé.

Image

Quand tout le monde fut couché, l’écureuil descendit de sa cachette pour voir tout cela de plus près, mais au même instant, il entendit du bruit. Il se cacha alors dans l’un des souliers qui se trouvaient au pied du sapin.

Image

Et là, il vit s’approcher un drôle de bonhomme tout rouge avec une barbe blanche, tout rond et très silencieux.
L’écureuil avait juste quelques secondes pour s’échapper, juste le temps avant que la porte ne se referme.

Que c’était bon d’être dehors.
L’écureuil vit un bon gros sac qui avait l’air bien confortable. Il s’allongea dessus, au moment où le Père Noël commandait à ses rennes d’y aller au son de son grelot fétiche.

Image

Un peu plus loin, le traîneau ralentit, et l’écureuil en descendit pour retrouver sa chère forêt.

On n’entendait rien d’autre que le tintement du grelot du Père Noël qui lui souhaitait un Joyeux Noël.

Image

Demain, une nouvelle histoire...
Avatar de l’utilisateur
Didoom
Lionceau
Lionceau
 
Messages: 2193
Inscription: 31 Aoû 2005 11:45

Messagepar Didoom » 11 Déc 2007 8:27

11 décembre : un mystérieux voyageur
(24 histoires pour attendre Noël – page 47)

Ce matin là, le petit Jean-Michel se réveilla en frissonnant. Il faisait froid dans sa chambre car le feu s’éteint éteint dans l’âtre de la cheminée.
- « Allez, debout !!! Il faut que je me dépêche, aujourd’hui, c’est la répétition finale des chants de la veillée de Noël !!! »
Image

Dehors, son ami Silvio l’attendait déjà. Ni une ni deux, dès qu’ils se virent, ils se mirent à pousser la chansonnette !

Image

La neige a recouvert la route pendant la nuit. Les sapins croulent sous des grappes d’aiguilles bien blanches. Près de l’église, un homme enturbanné, portant un grand manteau de soie, chante en indien des airs aux mélodies étranges.
- « Bonjour, dit poliment Jean-Michel, qui êtes-vous ? Vous êtes nouveau dans notre village, et nous vous souhaitons la bienvenue. »
- « Bonjour petit, Je m’appelle Balthazar. Je suis un voyageur saltimbanque et un peu magicien. Je viens d’un pays où il fait trop chaud pour que la neige tombe. Et je chante de vieilles mélodies. »
- « Mais que venez-vous faire ici ? » demanda Jean-Michel intrigué.
- « Je viens vendre des objets précieux à votre seigneur »
- « Mais c’est la veille de Noël, Monsieur Balthazar, tout le monde est occupé ici. D’ailleurs Silvio et moi allons à la dernière répétition de notre chorale. Voulez-vous nous accompagner ? »

Jean-Michel et Silvio se joignirent à la chorale et la répétition put commencer.

Quelques heures plus tard, les villageois se rendirent à l’église, flambeaux à la main, pour y écouter la chorale entonner de merveilleux chants. Jean-Michel était fier car sur un des chants, il était soliste, et sa voix claire inonda mélodieusement l’église. C’est alors, que l’homme au turban se mit à chanter pour accompagner Jean-Michel. Leurs deux voix se mêlèrent et l’assemblée fut transportée de joie et d’émotion.

Image

A la fin de la veillée, Jean-Michel rejoint les habitants du village pour entourée l’homme au turban et lui demander de chanter une dernière fois. Il se mit alors à chanter d’une voix si pure l’histoire de 3 rois mages guidée par l’étoile du berger jusqu’à la crèche d’un enfant roi.

Demain, une nouvelle histoire...
Avatar de l’utilisateur
Didoom
Lionceau
Lionceau
 
Messages: 2193
Inscription: 31 Aoû 2005 11:45

Messagepar Didoom » 12 Déc 2007 7:59

12 décembre : Le Noël des jouets
(Sabine Minssieux – Susanna Ronchi – Edition quatre fleuves)

C’est la belle nuit de Noël. Pas un bruit dans la maison de la famille Bonami. Tout le monde dort : les parents, la petite Livia et ses jouets.
Tout le monde… sauf Victor, le clown à ressort de Livia.
Il souleva le couvercle de la boîte et en bondit. Puis, il se promena dans la chambre de la petite Livia qui dormait en serrant dans ses petits bras son gros nounours. Mais celui-ci avait vu Victor et parvint à se glisser hors du lit sans réveiller la fillette.
Un à un, les jouets se réveillèrent et descendirent doucement pour se rassembler dans le salon.

Image

- « C’est vraiment trop injuste, dit Victor. Le Père Noël nous oublie tous les ans alors que les autres ont des cadeaux ! »
- « Mais c’est normal, dit Nounours. Nous avons nous mêmes été des cadeaux de Noël ou d’anniversaire. Et puis, nous sommes bien traités. Nous n’avons besoin de rien ».
Tous les autres jouets étaient d’accord avec Nounours, mais Victor n’avait pas dit son dernier mot.

Image

Quand les joujoux et les doudous regagnèrent leur place, Victor en profita pour dénicher du tissu rouge et blanc, des aiguilles et du fil. Et il se fabriqua un costume de Père Noël et sa hotte dans laquelle il mit un bout de fromage pour son amie la souris mécanique, une carotte pour Doudou Lapin…

Après avoir trouver des cadeaux pour tous ses amis, Victor sortit de la maison.
Dehors, la neige avait recouvert le jardin d’un épais manteau de neige. Mais le froid et la neige ne dissuadèrent pas Victor d’accomplir son plan. Ce soir, il ferait tout comme le Père Noël !!!
Il emprunta la luge de Livia pour en faire un traîneau comme le lui avait conseillé son ami le bonhomme de neige.

Image

Des oiseaux vinrent l’aider, et remplacèrent les rennes. Tout était parfait ! Victor était ravi car tous ses efforts seraient bientôt récompensés par la joie de ses amis.

Les oiseaux saisir de leur petit bec de jolies guirlandes colorées, et s’attelèrent.
Les oiseaux soulevèrent le traîneau en battant des ailes, et en un rien de temps, le traîneau s’envola dans les airs. Victor n’était pas très rassuré d’être si haut dans le ciel et se demandait s’il avait eu une bonne idée tout compte fait.

Image

Après un petit tour dans le ciel, Victor atterrit tout en douceur sur le toit de la maison de Livia et descendit par la cheminée.

Image

Mais, le conduit devenait de plus en plus étroit, et Victor resta bientôt coincé, ne pouvant ni descendre ni remonter ! c’est alors qu’il entendit la voix du Père Noël qui venait à la rescousse, et une fine pluie d’étoiles lui permet de descendre, descendre, descendre… et BOUM !

Image

Dans la chambre de Livia, les jouets avaient entendu du bruit, et descendirent immédiatement. Ils découvrirent Victor, déguisé en Père Noël, assis dans la cheminée et derrière lui, la paire de bottes luisantes et chaudement fourrées qui appartenaient au Père Noël !

Image

Les jouets souhaitèrent la bienvenue au Père Noël et l’aidèrent à disposer tous les cadeaux au pied du grand sapin. Puis, le Père Noël déposa des paquets cadeau près de ceux qu’avait préparés Victor pour ses amis les jouets.

Image

Dans sa chambre, Livia se réveilla car elle avait entendu une lointaine chorale chanter :
« Petit Papa Noël,
Quand tu descendras du ciel,
Avec des jouets par milliers,
N’oublies pas mon petit soulier
… »
Mais peut être avait-elle rêvé ?

Demain, une nouvelle histoire...
Avatar de l’utilisateur
Didoom
Lionceau
Lionceau
 
Messages: 2193
Inscription: 31 Aoû 2005 11:45

Messagepar Didoom » 13 Déc 2007 8:02

13 décembre : Le mystère du réfrigérateur
(24 histoires autour du monde pour attendre Noël – page 69)

Quentin attendait ce jour depuis si longtemps, et enfin Noël est là. Il est impatient que minuit sonne, que le Père Noël entre et dépose des petits cadeaux au pied du sapin.
Soudain, les douze coups de minuit retentissent !

Quentin tend l’oreille. Quelqu’un bougonne en bas. Quentin ne tient plus, il faut qu’il descende. Il veut tellement rencontrer le Père Noël.

Les cadeaux sont déjà répartis au pied du sapin, mais le Père Noël cherche encore quelque
chose dans son sac.
- « Bon sang de bon soir, qu’est-ce que j’en ai fait ? »

Image

Quentin s’approche.
- « Je peux vous aider Père Noël ? »
- « Bonsoir mon petit, je ne t’ai pas entendu descendre l’escalier. Je suis bien embêté. J’ai besoin de manger un petit quelque chose car j’ai peur de manquer d’énergie pour finir de distribuer tous ces présents, et avec toute cette agitation j’en ai oublié mon casse-croûte au Pôle Nord !!! Tu sais, c’est éreintant de distribuer tous ces cadeaux dans le monde entier et en une nuit !!! et si je rentre chez moi, je vais me mettre en retard !!! Saperlipopette !!!! »
- « Mais Père Noël, on peut regarder dans le réfrigérateur. Maman a fait quelques courses hier. Il doit bien y avoir quelque chose qui va te plaire. »
Quentin servit ainsi des huîtres, du foie gras, de la dinde et de la bûche de Noël, et une coupe de champagne.

Image

- « Que tu es gentil Quentin de t’être si bien occupé de moi. Mais, tes parents vont se rendre compte que j’ai mangé ce qu’il y avait au réfrigérateur… »
- « Pas de problème Père Noël, mon papa est somnambule, je dirais que je l’ai vu descendre à la cuisine ! «
- « Je ne pense pas que ce soit une bonne idée car ton papa va se faire gronder par ta maman. J’ai une idée… Tu veux bien mettre ce petit cadeau dans le réfrigérateur s’il te plait Quentin ? »


Et le lendemain matin, lorsque la maman de Quentin arriva dans la cuisine, elle s’écria :
- « Nous avons été cambriolé !!! Il ne reste rien dans le réfrigérateur !!! rien, sauf un petit paquet. Qu’est-ce donc ? ça n’y était pas hier soir. »

Alors, Maman prit le paquet et l’ouvrit. C’était un bijou : une étoile polaire en pendentif. Papa arriva à ce moment là, et maman se précipita dans ses bras en l’embrassant passionnément.
- « Tu es le meilleur des maris mon chéri !!! »

Image

Demain, une nouvelle histoire...
Avatar de l’utilisateur
Didoom
Lionceau
Lionceau
 
Messages: 2193
Inscription: 31 Aoû 2005 11:45

Messagepar Nicole » 16 Déc 2007 18:53

14 décembre : Décembre ou les 24 jours d’Eliane
(Hélène Desputeaux – Editions Les 400 coups – Décembre ou les 24 jours de Juliette)


C’est le 1er décembre. Un, deux, trois, quatre, cinq…La petite Eliane compte le nombre de dodos qu’il lui reste à faire avant l’arrivée du Père Noël.

Image

Le 2 décembre, Eliane n’a pas oublié de faire sa lettre au Père Noël : « Cher Père Noël, j’ai été très sage cette année, je t’aime. J’ai dessiné pour toi et tes lutins. J’espère que ça te plaira ».

Image

Le 3 décembre. A l’école, on apprend des chants de Noël. Que c’est beau !
Le 4 décembre. Dis Maman, c’est encore dans longtemps Noël ? Qu’est-ce que c’est long d’attendre !!!

Image

Le 5 décembre. Tiens, aujourd’hui il a neigé. C’est tout blanc partout, et je vais pouvoir faire une bataille de boules de neige à mes copains.
Le 6 décembre. On s’amuse à faire des découpages. Petits flocons en papier à accrocher au sapin !
Le 7 décembre. Je donne un concert. Ou la la, j’ai peur ! Tous ces gens venus nous écouter !!!
Le 8 décembre. On met la couronne à la porte de la maison, et on donne des graines aux oiseaux. Après tous, ils ont le droit de fêter Noël eux aussi !

Image

Le 9 décembre. Ca y est, les sapins sont décorés. Quand il fait nuit on les voit clignoter dans les maisons.
Le 10 décembre. Je prépare des décorations de Noël : cocottes et grelots, tout est peint !!! Quel talent !!!
Le 11 décembre. Papa et Maman nous racontent des histoires. Sous la couette il fait plus chaud !

Image

Le 12 décembre. Chouette, nous aussi on va avoir un sapin chez nous. Huuuummm ! Que ça sent bon !!!
Le 13 décembre. On décore mon sapin avec les guirlandes et les décorations que j’ai fabriquées.

Image

Le 14 décembre. Je suis toute seule aujourd’hui. Je me demande pourquoi on fête Noël ? Est-ce que c’est seulement pour les enfants ? Est-ce pour tous les enfants ?
Le 15 décembre. Ouah !!! j’ai reçu une lettre. Serait-ce le Père Noël ? Non c’est mamy qui m’envoie plein de bisous.
Le 16 décembre. On s’amuse à fabriquer des surprises pour les copains qu’on aime bien. Qu’est-ce qu’on rigole !

Image

Le 17 décembre. Maman est-ce que c’est encore loin Noël ? Chouette, aujourd’hui, on fait des biscuit en forme d’étoile, de sapin et de Père Noël !!!
Le 18 décembre. Youpi, ce sont les vacances ! A l’école on fait la fête !!!
Le 19 décembre. Oh que ça sent bon !!! Maman prépare des pâtés et des fruits confits pour Noël. Ca s’approche ça s’approche !!!
Le 20 décembre. Ca m’agace d’attendre, mais ça m’agace !!! Oups !!! j’ai fait une bêtise, le sapin est tombé !!!

Image

Le 21 décembre. Jour de Ménage. Noël approche, oui oui, on tient le bon bout !!!
Le 22 décembre. Cette nuit, il y a eu une tempête de neige !!! Si je veux que le Père Noël passe, il faut que je déneige !!!
Le 23 décembre. Aujourd’hui on accroche les chaussettes que Maman a tricotées pour que le Père Noël puisse y mettre plein de trucs.
Le 24 décembre. On a préparé une belle assiette et on a choisit un bon vin pour que le Père Noël ne manque de rien cette nuit quand il passera… Saperlipopette !!! mais je dormirai moi quand il passera !!!
Le 25 décembre. Affalée sous le sapin, je finis ma nuit !!! J’ai chanté et dansé jusque tard, et le Père Noël a attendu que je m’endorme pour venir en douce !!!
Mais, c’est enfin Noël !!!!!

Image

Demain, une nouvelle histoire...

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

15 décembre : La lettre au Père Noël
(24 histoires pour attendre Noël – page 26)
-

« Maman ! Mon copain il a déjà envoyé sa lettre au Père Noël !!! Et moi, j’ai pas encore fait la mienne !!!! J’peux la faire en rentrant, dis ???», s’écrie le petit Gilbert en sortant de l’école.
- « Mais oui ! mais que vas-tu lui écrire Ton anniversaire n’est pas si loin et tu as déjà été très gâté. »
« C’est trop injuste ! Pourquoi mon anniversaire tombe juste avant Noël ? Tout le monde pense que j’ai assez de cadeaux tous les ans, c’est vraiment pas juste !!! Pourvu que le Père Noël ne pense pas la même chose que les autres, sinon, ce sera bien triste Noël !!! »

S’il pouvait avoir cette grosse voiture noire télécommandée ou la patinette verte ou une paire de patins à roulettes ou un château fort avec des chevaliers ou… Il a tant d’idées de cadeaux et le chemin qui relie l’école à la maison est bien trop courte pour faire la liste complète !!!

- « Tiens, il y a un truc qui est collé à ma semelle », se dit-il. C’est une enveloppe toute mouillée sur laquelle il y a l’adresse est devenue illisible.

Image

Gilbert décide de l’ouvrir.
Il lit alors :
« Cher Père Noël,
Ma maman sera certainement à l’hôpital au moment de Noël car mon petit frère va arriver à ce moment là. Mon papa ne sais pas ce qu’il faut faire, c’est toujours maman qui prépare tout, mais là, elle est vraiment trop fatiguée, et moi, je suis trop petite pour certaines choses.
S’il te plait, même si la maison n’est pas très bien rangée, tu veux bien passer dis ??? Mon petit frère Arthur aimerait bien avoir une petite voiture téléguidée de couleur rouge, et ma petite sœur Marie-Ange aimerait bien avoir un ours en peluche. Et moi, j’aimerais bien des pinceaux et un peu de peinture pour décorer la chambre de mon futur petit frère. Et pour papa, si tu pouvais apporter quelques jolies décorations de Noël, ce serait sympa. Et pour maman, tu veux bien lui apporter un coussin bien moelleux ? Je t’embrasse bien fort Père Noël.
Marianne Ledragon »

Gilbert se rend alors compte que la lettre qu’il tient dans sa main est celle de sa petite voisine.
Il demande alors à sa maman :
- « Dis maman, la maman de notre petite voisine Marianne sera à l’hôpital au moment de Noël. Elle va avoir un nouveau bébé tu sais. Est-ce qu’on peut pas inviter Marianne et sa famille à venir passer Noël avec nous ? »
- « C’est une excellente idée mon chéri. Je téléphonerai à son papa en rentrant », lui répondit sa maman.

En rentrant, Gilbert monte directement dans sa chambre, sans penser à prendre son goûter. C’est qu’il a une petite idée derrière la tête !!! Il regarde dans son coffre à jouet :
- « Ouais ! j’ai retrouvé ma voiture rouge de l’année dernière. Un p’tit coup de chiffon et hop elle est comme neuve. Bien, passons à l’ours en peluche. Ah en voilà un ! Bon il n’est pas tout neuf car c’était mon doudou fétiche, mais c’est pour la petite Marie-Ange, elle sera quand même bien contente !!! »

Image

Puis, le petit Gilbert dessina de jolis sapins et des boules de Noël de toutes les couleurs.
Avec un crayon doré, il écrivit Joyeux Noël et Bonne Année dessus. Et maintenant, il se lance dans la création très difficile d’une guirlande verte et rouge.
Ce n’est qu’après avoir finit de préparer les cadeaux pour la famille de Marianne que Gilbert commença à rédiger sa propre lettre au Père Noël :

« Cher Père Noël,
J’espère que tu seras content car j’ai demandé à Maman d’inviter Marianne et sa famille à venir passer Noël à la maison. Ca te feras moins de travail comme ça.
Ma chambre est presque rangée et nettoyée, et j’ai commencé les décorations de Noël pour les deux maisons. Tu n’auras pas à t’en occuper car j’ai trouvé ce qui fera plaisir à tout le monde. Par contre, si tu pouvais faire en sorte que le petit frère de Marianne naisse pour que sa maman et lui rentre pour fêter Noël avec nous ce serait vraiment génial.
Je t’embrasse bien affectueusement.
Gilbert B. »

Image

Demain, une nouvelle histoire...
Nicole
L'administrateur du forumImage

"Nulle autre ville n'a porté à ce degré de perfection l'art de vivre, d'être heureux, d'aimer et de mourir."
Maria Teresa de Rubin
Avatar de l’utilisateur
Nicole
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 4299
Inscription: 17 Jan 2005 18:34
Localisation: Alpes Maritimes

Messagepar Nicole » 16 Déc 2007 18:57

16 décembre : l’oiseau de Noël (histoire 1)
(Béatrice Rouer et Marion Piffaretti – Editions Lito)


Ce soir, Papa a rapporté le sapin immense.

Image

Veronica et Silvano sont surexcités, et courent pour aider papa à installer le sapin dans le séjour.
Tout le monde est affairé à décorer le sapin au point que personne ne s’aperçoit qu’un tout petit oiseau se cache, tapi contre une branche, apeuré.
Seul Socrate le chat a senti la présence de cet intrus. Il s’élance alors sur le sapin, mais comme Papa n’a pas prévu une base suffisamment solide, l’arbre et toute la décoration dégringolent sur le sol.
L’oiseau a peur, mais n’ose bouger car une boule de poils s’approche dangereusement de lui.
Heureusement, Papa a été plus rapide que Socrate, et sauve in extrémiste le malheureux petit Zozio.

Image

Veronica et Sivano sont émerveillés. Ils n’ont jamais vu d’oiseau de la forêt de sapin.
Veronica, qui est une charmante petite fille, court chercher sa maison de poupées pour installer bien confortablement ce pauvre petit oiseau sur un matelas de coton.
Papa en profite pour remettre un peu d’ordre dans le séjour, et attache mieux le sapin, et Maman se précipite dans la cuisine où la bûche qu’elle prévoyait pour le réveillon était en train de brûler dans le four.

Veronica et Silvano doivent aller dans leur chambre pour terminer les dessins qu’ils veulent offrir à toute la famille.

Socrate s’est installé sur le radiateur, bien au chaud. Il semble dormir, mais surveille en fait le petit oiseau. Et soudain, il paraît étonné. Le petit oiseau l’appelle depuis la petite maison de Veronica.
- « Eh ! le chat, vient par ici, s’il te plait. »
- « Que me veux-tu ? » demanda Socrate.
- « Tu sais qu’à Noël, on se fait des cadeaux. Et bien… j’en ai un pour toi. »
- « Ah bon, et c’est quoi ton cadeau ? un bon plan pour manger plein d’oiseaux ? »
- « Non non. Je vais t’offrir une histoire merveilleuse et très ancienne ».
Bah, une histoire ça se mange pas, mais au moins c’est plus sympa pour s’endormir, pensa Socrate. Alors, il s’installe à côté de l’oiseau et attend…
Image

Demain, une nouvelle histoire...
Nicole
L'administrateur du forumImage

"Nulle autre ville n'a porté à ce degré de perfection l'art de vivre, d'être heureux, d'aimer et de mourir."
Maria Teresa de Rubin
Avatar de l’utilisateur
Nicole
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 4299
Inscription: 17 Jan 2005 18:34
Localisation: Alpes Maritimes

Suivante

Retourner vers Historiettes !!!

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité