Le prince de la forêt

Petites histoires pour les grands enfants que nous sommes...

Modérateurs: Gilbert, Marianne, Nicole

Le prince de la forêt

Messagepar Marcello » 01 Juil 2008 8:47

1er épisode

" Il était une fois un fils de roi qui avait entendu parler d'une princesse si belle, si douce et si délicate que lorsqu'elle buvait du vin rouge, celui-ci transparaissait à travers la peau de sa gorge. Dès lors, son souhait le plus cher fut de la renconrter. Or, le roi son père lui dit un jour : "Il est grand temps de te trouver une épouse, mon fils." Aussi le prince, enfourchant son cheval, s'empressa-t-il de partir à la recherche de cette princesse. il chevaucha pendant de longues journées, interrogeant toutes sortes de gens pour décourvrir la jeune fille. Il passait la nuit tantôt dans la hutte d'un paysan, tantôt dans le splendide château d'un chevalier ami, et il lui arrivait même de dormir à la belle étoile. Pas une fois cependant il ne perdit courage, certain que dès qu'il aurait vu la jeune fille dont il rêvait, il l'aimerait jusqu'à la fin de ses jours.

Après de longues semaines de recherches, on lui dit enfin où il trouverait la princesse. Elle habitait, dans un pays voisin, un château entouré d'une sombre forêt. Toutefois, on le mit en garde contre les dangers qu'il pourrait rencontrer.

Et de fait, dès qu'il eut pénétré dans la forêt, il fut assailli par des voleurs qui le jetèrent à bas de son cheval et le rouèrent de coups sur la tête, en le dépouillant de ses habits somptueux et de ses bottes. Le prince était si gravement blessé qu'il fut longtemps incapable de crier, ni même de penser. De plus, en tombant de son cheval, il s'était tordu la cheville et ne pouvait quitter la forêt. Demeuré seul et sans secours, il réussit malgré tout à survivre en se nourrissant de mûres et en buvant l'eau d'une source dans laquelle il baignait sa jambe blessée. De nombreuses semaines s'écoulèrent avant qu'il ne retrouve des forces.

Image

Passant plus clair de son temps à chercher son cheval - mais en vain - il se vit prisonnier de la forêt. Aussi décida-t-il de se construire un abri fait de branches et de feuilles pour se protéger. Et sa solitude était si grande qu'il pensait souvent à la belle princesse, redoutant que, pendant son absence, elle n'épouse un autre prince. Heureusement, les animaux de la forêt l'avaient pris son leur protection, et bien souvent oiseaux et écureuils lui apportaient leur réconfort et quelques-unes de leurs friandises favorites.

De longues journées s'écoulèrent et il se retrouva avec une barbe abondante et des cheveux d'une belle longueur. N'ayant pour tout vêtment qu'une chemise en lambeaux, il ressembla très vite à un homme des bois. Et s'il avait pu contempler son visage dans un miroir, il ne fait aucun doute qu'il se serait effrayé lui-même de son nouvel aspect.

Image

A suivre
Avatar de l’utilisateur
Marcello
Chat de La Sérénissime
Chat de La Sérénissime
 
Messages: 332
Inscription: 04 Mar 2008 7:03
Localisation: ILE DE FRANCE

Messagepar Marcello » 02 Juil 2008 20:50

2ème épisode

Image

"Or, un jour où le père de la princesse chassait précisément dans ces bois en compagnie de ses hommes et de la cour, quelle ne fut pas sa surprise de voir surgir d'un fourré cet homme sauvage couvert de poils! Epouvanté, il ordonna à ses gens de le capturer et de le ligoter.

Mais le prince, qui avait retrouvé un peu de ses forces, se défendit avec courage. Cependant qu'on le capturait, ses amis les oiseaux virevoltaient autour de lui en poussant des piaillements, alertant toute la forêt. Ils s'acharnaient, mais sans succès, à essayer de planter leurs becs pointus dans les yeux des assaillants. Ceux-ci, armés et très nombreux, parvinrent à maitriser le prince qu'ils attachèrent sur un cheval, afin de l'emporter au château.

Image

Parvenu entre les épais murs de la forteresse, le prisonnier fut à nouveau brutalisé, à tel point qu'il ne pouvait plus s'exprimer.

Le roi ordonna qu'on l'enferme dans une cage à ours. Une lourde clé tourna dans la porte en fer refermée sur le prisonnier qui se retrouva seul avec ses blessures. De temps à autre, des valets, auxquels on avait interdit l'accès de la cage, lui passaient nourriture et boisson à travers les barreaux. Quelle n'était pas, en vérité, la fierté du roi de pouvoir montrer cet homme des bois à ses invités qui prenaient grand plaisir à observer cette étrange créature. Aussi devint-il rapidement célèbre dans tout le pays et beaucoup de pièces d'or furent offertes au souverain pour acheter l'homme sauvage. Trop heureux, le roi déclinait toutes les offres. Puis, un jour, il dit à la reine : "Je vous confie la clé de la cage, mais prenez bien garde de ne jamais vous en séparer et veillez à ce que l'homme des bois ne puisse jamais s'enfuir, car il est si fort et si sauvage que sa fuite présenterait le plus grand des dangers."

Image

La reine promit de prendre grand soin de la clé et la cacha sous son oreiller."

A suivre
Avatar de l’utilisateur
Marcello
Chat de La Sérénissime
Chat de La Sérénissime
 
Messages: 332
Inscription: 04 Mar 2008 7:03
Localisation: ILE DE FRANCE

Messagepar Marcello » 03 Juil 2008 8:31

3ème épisode

"De son côté, la princesse, qui avait entendu parler d'un prince très beau désirant la demander en mariage, passait ses journées devant sa fenêtre à surveiller l'horizon dans l'espoir de le voir surgir.

Comment la jeune princesse pouvait-elle soupçonner un seul instant qu'elle était responsable du malheur de l'homme des bois? Et lorsqu'elle jouait près de la cage, elle se tenait à distance et l'observait avec curiosité comme s'il s'agissait d'un animal étrange. Quant au prisonnier, il la regardait sans mot dire à travers les barreaux. Plusieurs semaines passèrent, et la princesse, désespérée, pensa que le prince avait troubé une épouse beaucoup plus belle qu'elle. Pendant ce temps, le prisonnier, qui cherchait à se divertir contemplait le ballet des araignées qui tissaient leurs toiles entre les barreaux, observant la manière dont elles attrapaient mouches et moucherons dans leurs filets. Non loin de là se trouvait une ruche, où les abeilles, affairées à butiner dans toutes les directions, recueillaient le précieux miel qui constituait le régal de la princesse. Or, un jour, une abeille plutôt sotte pénétra dans la cage et fut aussitôt prise dans la toile. Néanmoins, l'airaignée, qui redoutait sa piqûre, ne la mangea point. Le prince lui dit alors : "Pauvre peitit abeille, te voilà prisonnière, tout comme moi. Laisse-moi te libérer!" Et dégageant avec beaucoup de précaution l'abeille de la toile, il la laissa s'envoler. Elle tourna trois fois au-dessus de sa tête comme pour le remercier et disparut dans le bleu du ciel.

Quelque temps plus tard, le roi étant à nouveau parti à la chasse, la reine se reposait sur son lit après le déjeuner tandis que la princesse, solitaire, jouait à la balle à côté de la cage. C'était là son jeu favori : cette balle, aussi légère qu'un oiseau, était faite d'un millier de fils d'or fin. Mais, était-ce dû à la douceur du soleil ou à l'insouciance de son coeur, ce jour-là, la princesse, qui se tenait habituellement à l'écart de l'homme des bois de peur sans doute qu'il ne lui veuille du mal, s'approcha tout près de la cage.

"Lancez plus haut la balle, belle princesse! lui cria le prince, car si elle monte dans le ciel, vous pourrez voir deux soleils illuminer la terre!"

La princesse, riant de bonheur, lança la balle le plus haut possible. Si haut qu'elle miroita au soleil et, en tournoyant, retomba dans la cage du prisonnier.

L'homme des bois la ramassa et l'examina. Elle était douce et jolie, du même éclat que les cheveux de la princesse.

Image

"Rendez-moi ma balle, je vous en supplie!" ordonna celle-ci effrayée.

Mais l'homme des bois refusa d'un mouvement de la tête. La jeune fille eut beau supplier ou ordonner, il n'acceptait pas de se séparer de ce précieux objet.

Elle se mit ensuite à frapper du pied de colère et à le menacer du poing.

"Ouvrez ma cage, libérez-moi, et je vous rendrai votre balle, lui dit l'homme."

Suite au prochain épisode
Avatar de l’utilisateur
Marcello
Chat de La Sérénissime
Chat de La Sérénissime
 
Messages: 332
Inscription: 04 Mar 2008 7:03
Localisation: ILE DE FRANCE

Messagepar Marcello » 04 Juil 2008 8:19

4ème épisode


"C'est impossible! répondit la princesse, la clé a été confiée à ma mère et mon père serait très fâché si nous vous laissions sortir. Il nous a formellement défendu de vous libérer car vous êtres un homme sauvage, vous nuiriez aux habitants du royaume!
- Je ne vous ferai aucun mal, dit l'homme, mais si vous ne me libérez pas, il n'est pas question que je vous rende votre balle.
-Dans ce cas, déclara la princesse, j'irai le dire à mon père. Il vous forcera bien à me la rendre d'un manière ou d'une autre!
-Dites-lui donc, répondit l'homme, mais pendant ce temps je briserai votre balle en mille morceaux, et jamais plus vous ne pourrez jouer avec elle."

Lorsque la princesse se mit à pleurer, l'homme des bois demeura inflexible. Comprenant qu'il ne céderait point, elle s'échappa en courant et s'introduisit furtivement dans la chambre de la reine qu'elle trouva endormie.

La chambre était tout à fait silencieuse, et la princesse osait à peine respirer, sachant combien le sommeil de sa mère était léger. Traversant la pièce sur la pointe des pieds, elle glissa doucement sa main sous l'oreiller. La reine remua dans son sommeil et la princesse pensa qu'elle entendait peut-être les battement de son coeur. Alors, avec d'infinies précautions, elle fit glisser la clé dont elle s'empara, et quitta la pièce en marchant sur la pointe des pieds.

Image

Puis elle traversa les pelouses en courant, et regagna le bâtiment où se tenait la cage de l'homme des bois. Une fois arrivée, elle lui montra la lourde clé.

"Donnez-la moi! ordonna le prince.
- Pas avant que vous ne m'ayez rendu ma balle, répondit-elle, en reculant d'un pas.
-Dépêchez-vous! lui dit-il, car votre mère ne va pas tarder à se réveiller.

Il passa ses deux mains à travers les barreaux. De l'une il tendit la balle à la princesse tandis que de l'autre il saisissait la clé. Ouvrant rapidement la porte de sa prison, il s'enfuit aussi vite que le lui permettaient ses jambes, traversa la pelouse, franchit la grille et disparut dans les bois.

Image

Mais dès qu'elle le vit ouvrir la porte, la princesse, prise de panique, courut auprès de sa mère pour la prévenir.

"La clé a disparu!" lui cria celle-ci, frappée de consternation à la vue de sa fille. La princesse lui raconta ce qui s'était passé. la colère de la reine fut terrible. Mais ce n'était pas le moment de perdre son temps en bavardages. Elles se précipitèrent jusqu'à la cage qu'elles trouvèrent naturellement vide de tout occupant.

"Trouvons-le immédiatement avant qu'il n'ait commis quelque mauvaise action, dit la reine. Quant à toi, mon enfant, tu seras privée de ta balle tant que l'on n'aura pas capturé et replacé cet homme sous bonne garde dans sa cage."

Suite au prochain épisode
Avatar de l’utilisateur
Marcello
Chat de La Sérénissime
Chat de La Sérénissime
 
Messages: 332
Inscription: 04 Mar 2008 7:03
Localisation: ILE DE FRANCE

Messagepar Marcello » 04 Juil 2008 21:10

5ème épisode

Très malheureuse, la princesse ne dit mot, sachant qu'elle avait fait une bêtise. Aussitôt, les chasseurs furent envoyés à la poursuite de l'homme des bois, mais il ne réussirent pas à le trouver. En effet, le prince put regagner son château. Une fois là, il fit couper sa barbe et ses longs cheveux et lorsqu'il eut revêtu ses habits de prince, tous les habitants du royaume le reconnurent. Son père étant mort durant son absence, il fut élu roi dès son retour et monta sur le trône.

Pendant ce temps, le père de la princesse regagna sa demeure, et il fallut bien lui annoncer la nouvelle.

"Nous le capturerons à nouveau! déclara-t-il d'un ton courroucé, nous fouillerons au besoin le moindre bosquet et le moindre fourré." Et il partit au grand galop, accompagné de ses hommes.

Juste revanche, le jeune roi captura à son tour le père de la princesse. Il en fit son prisonnier et l'enferma, dans une cave de son château, derrière les solides barreaux d'une cage. Puis il lui fit subir les traitements qu'on lui avait infligés.

Quelques temps plus tard, les cheveux et la barbe du vieux roi étant devenus longs et ses vêtements n'étant plus que lambeaux, le jeune roi approcha de la cage et lui demanda : "Comment vous portez-vous, mon bon seigneur?
"Ne vous moquez pas moi! répondit le prisonnier, dites-moi plutôt comment je puis regagner ma liberté!

Image

- Voici, dit le jeune roi, vous avez, autrefois, emprisonné un homme des bois que votre fille a laissé partir. Acceptez qu'elle épouse cet homme et je vous libèrerai immédiatement!" Le vieux roi accepta et, envoyant une lettre à son épouse, il lui fit le récit de ses aventures. Cependant, il lui ordonna de ne pas envoyer la princesse mais une de ses suivantes, car il était fermement résolu à ne pas accorder la main de sa fille à un vulgaire homme des bois. C'est ce que fit la reine, qui dépêcha au château l'une des suivantes de sa fille. En réalité, ayant revêtu les plus beaux habits de la princesse et s'étant parée de ses bijoux, elle lui ressemblait à s'y méprendre. Mais lorsqu'elle parut devant le jeune roi, celui-ci fit apporter une coupe de vin rouge et lui ordonna de la boire.

Image

"Trahison" s'exclama-t-il en constatant que sa gorge n'était point illuminée de rose lorsqu'elle le but. Comprenant à quel point on l'avait trompé, le jeune roi la chassa sans attendre.

Alors le vieux roi, payant la rançon de sa trahison, dut demander à sa propre fille de venir, mais cette fois accompagnée de la reine et de toutes ses dames d'honneur. On vit arriver au château un long cortège de magnifiques carrosses tirés par de merveilleux chevaux. Mais une petite abeille ne cessait de tourner autour du visage de la princesse en bourdonnant, et il était impossible de la chasser.

"Elle sent le miel dont vous faisiez votre régal au petit déjeuner, dit la reine, qui donna l'ordre à une servante de la tuer.
- N'en faites rien, mère chérie. Qu'elle me pique donc! Si elle abîme mon visage, l'homme des bois ne voudra peut-être plus de moi et je serai sauvée!"

Mais l'abeille cessa de la tourmenter et se posa tranquillement à l'arrière du carrosse. Bientôt, ils arrivèrent au château du jeune roi.

A suivre
Avatar de l’utilisateur
Marcello
Chat de La Sérénissime
Chat de La Sérénissime
 
Messages: 332
Inscription: 04 Mar 2008 7:03
Localisation: ILE DE FRANCE

Messagepar Marcello » 06 Juil 2008 10:56

6ème épisode

"Celui-ci, lorsqu'il aperçut le princesse, plus belle encore qu'autrefois, se sentit le plus amoureux des hommes.

"Si seulement je pouvais la rassurer lui révélant qui je suis réellement, songeait-il, elle n'aurait plus peur de moi."

Mais il n'en fit rien, et le princesse ayant exprimé son désir de voir son père, il la conduisit jusqu'à son cachot.

Quel ne fut pas son chagrin lorsqu'elle vit son vieux père dans un tel état! Elle fondit en larmes et, devant tant de détresse, décida d'accepter le mariage avec l'homme des bois, malgré sa répugnance.

Lorsque la reine vit combien le présence de sa fille enchantait le jeune roi, elle rassembla tout son courage et lui déclara : "Croyez-vous qu'une misérable créature des bois soit faite pour épouser une princesse? Soumettons-le à une épreuve, et qu'il nous prouve sa valeur! S'il est capable de découvrir ma fille au milieu de douze suivantes couvertes de longs voiles, dans ce cas il l'épousera. Mais s'il n'y réussit pas, alors le roi sera libéré et autorisé à regagner son château en notre compagnie".
"Votre idée me réjouit", répondit le jeune roi, et, brûlant d'impatience, il ordonna que la salle des fêtes soit immédiatement préparée pour cette épreuve.

"Elle si fine et si élancée que je suis sûr de reconnaître ma princesse", pensait le roi en lui-même.

Il fit auparavant exécuter en grand secret par son coiffeur une fausse barbe et une longue perruque broussailleuse. Ayant ensuite revêtu quelques vieux vêtements déchirés, il pénétra enfin dans la grande salle. La cour tout entière était présente, et une rumeur s'éleva lorsque le jeune roi, semblable en tous points à l'homme des bois, fit son entrée. Nul ne connaissait le secret, bien sûr, excepté le coiffeur qui avait confectionné perruque et barbe. La reine était déjà là. Devant elle, sur douze tabourets en or, étaient assises douze jeunes filles, au visage voilé, vêtues de robes identiques : elles se ressemblaient toutes.

La reine frissonna lorsqu'elle vit à nouveau l'homme des bois, mais, se ressaisissant, elle lui dit d'une voix calme :

"Voyons donc, créature des bois, si vous saurez découvrir votre princesse parmi toutes ces jeunes personnes!"

Image

Quelle terrible épreuve en vérité venait de s'imposer au roi! Il demeura longtemps devant chacune des douze jeunes filles et les examina attentivement, mais se montra incapable de découvrir la princesse. Il regarda leurs mains, mais elles étaient toutes douces et blanches comme la neige. Il regarda leurs pieds, mais tous étaient petits et fins. Il regarda alors leurs cheveux, mais toutes avaient de longues boucles brillantes comme de la soie, aussi dorées que la balle favorite de la princesse."

A suivre
Avatar de l’utilisateur
Marcello
Chat de La Sérénissime
Chat de La Sérénissime
 
Messages: 332
Inscription: 04 Mar 2008 7:03
Localisation: ILE DE FRANCE

Messagepar Marcello » 08 Juil 2008 12:53

7ème et dernier épisode

"Il décida alors de raconter des histoires drôles dans l'espoir de les faire rire : seule la princesse ne rirait pas, pensait le roi. Mais aucune d'elles n'osa rire en présence de la reine.

Le temps passait, et le soleil était déjà haut dans le ciel. Par la fenêtre ouverte entra soudain une abeille qui commença à virevolter au-dessus des têtes des jeunes filles voilées. Au bout d'un long moment, elle s'immobilisa près de la bouche de l'une d'elles et se mit à bourdonner, bourdonner......... Le jeune roi, réalisant alors qu'elle s'efforçait de l'aider, s'arma de courage et déclara à voix haute : "Voici la princesse." Puis il releva son voile. C'était elle, en effet, dans tout l'éclat de sa beauté; mais lorsqu'elle vit la crétaure des bois couverte de cheveux et de barbe, elle éclata en sanglots et le supplia de la laisser libre. Alors le roi arracha sa fausse barbe et sa longue perruque tandis que ses serviteurs lui apportaient ses plus beaux habits. Aussitôt le roi fit libérer le père de la princesse, qui s'approcha de la cour ici rassemblée, comme elle l'avait été autrefois autour de l'homme des bois. Quel ne fut pas son soulagement lorsque le jeune roi lui proposa de se confier aux mains du barbier de la cour et de revêtir ses habits royaux!

Les fiançailles furent célébrées le soir même et le mariage eut lieu un mois plus tard. Le jeune coule fut très heureux mais si, par mégarde, le jeune roi, trop absorbé par ses occupations, oubliait un seul jour de se rendre chez le coiffeur, son épouse lui disait avec un regard malicieux : "Je n'ai pas épousé un homme des bois!" et elle partait d'un grand éclat de rire...........

Image
Avatar de l’utilisateur
Marcello
Chat de La Sérénissime
Chat de La Sérénissime
 
Messages: 332
Inscription: 04 Mar 2008 7:03
Localisation: ILE DE FRANCE

Messagepar Marcello » 08 Juil 2008 12:59

J'allais oublier!!!!

Ce conte est tiré du livre "Contes du monde entier" de Paul WANNER aux editions HACHETTE et les illustrations sont de S. BARALDI
Avatar de l’utilisateur
Marcello
Chat de La Sérénissime
Chat de La Sérénissime
 
Messages: 332
Inscription: 04 Mar 2008 7:03
Localisation: ILE DE FRANCE


Retourner vers Historiettes !!!

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron