Arte et la Fenice

Peinture, Architecture, Musique et al...

Modérateurs: Gilbert, Marianne, Nicole

Arte et la Fenice

Messagepar Marianne » 19 Sep 2010 20:14

Rendez vous à la Fenice afin d'assister à Rigoletto de Giuseppe Verdi.

En effet, Arte a programmé cet opéra samedi 02 octobre 2010 à 20h40 music1 Harpe
Marianne
Votre modérateur.Image
Avatar de l’utilisateur
Marianne
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 5202
Inscription: 20 Jan 2005 18:34
Localisation: Alpes Maritimes

Messagepar Marianne » 19 Sep 2010 20:19

Chorégraphe : Simona Bucci
Chef d'orchestre : Myung-Whun Chung
Interprètes :
Armando Gabba ;
Anna Malavasi ;
Désirée Rancatore ;
Marco Spotti ;
Roberto Frontali ;
Lumière: Valerio Alfieri
Metteur en scène : Daniele Abbado
Orchestre : Orchestre du théâtre de la Fenice
Choeur : Choeur du théatre de la Fenice


Presque cent cinquante ans après sa création dans ce même théâtre de la Fenice, le drame romantique de Verdi dans tout son éclat, sous la baguette de Myung-Whun Chung.



Dans la Mantoue du XVIe siècle, Rigoletto le bouffon bossu sert sans états d'âme son maître le duc dans ses multiples aventures amoureuses. Il ne se doute pas que celui-ci convoite sa propre fille, l'innocente Gilda, soigneusement gardée à l'abri des regards...

Quand il découvre la pièce de Hugo, Verdi s'enthousiasme auprès de son librettiste : "C'est le plus grand sujet et peut-être le plus grand drame des temps modernes. Tribolet [le bouffon hugolien] est une création digne de Shakespeare."
La censure vénitienne n'est pas du même avis et n'autorisera la création de l'opéra (initialement appelé La maledizione) qu'après de multiples remaniements, adoucissant la noirceur de la charge. Tribolet devient Rigoletto, et la première a lieu à la Fenice le 11 mars 1851.
Marianne
Votre modérateur.Image
Avatar de l’utilisateur
Marianne
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 5202
Inscription: 20 Jan 2005 18:34
Localisation: Alpes Maritimes

Messagepar Marianne » 19 Sep 2010 20:22

La Donna è mobile :
Rigoletto, son quinzième opéra, marque un tournant dans l'oeuvre de Verdi.
Rompant avec les conventions de l'opéra traditionnel pour mettre les voix et l'orchestre au service de l'intensité dramatique et de l'expression des sentiments, le compositeur signe son premier opéra véritablement romantique - et inaugure la trilogie du même nom, comprenant Le Trouvère et La traviata, créés en 1853.
Boudée par la critique, mais appréciée du public (qui acclame notamment "la donna è mobile", l'air resté célèbre du duc de Mantoue), cette oeuvre de la maturité créatrice marque l'avènement du style Verdi dans tout son éclat : la musique elle-même raconte et épouse les rebondissements du récit
.

(J'ignore si c'est en direct ou non de la Fenice)
Marianne
Votre modérateur.Image
Avatar de l’utilisateur
Marianne
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 5202
Inscription: 20 Jan 2005 18:34
Localisation: Alpes Maritimes

Messagepar Marianne » 19 Sep 2010 20:32

Image
Image




Le chef Myung-Whun Chung
Marianne
Votre modérateur.Image
Avatar de l’utilisateur
Marianne
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 5202
Inscription: 20 Jan 2005 18:34
Localisation: Alpes Maritimes

Messagepar J@M » 19 Sep 2010 21:28

En voilà une idée qu'elle est bonne OK OK
Avatar de l’utilisateur
J@M
Lion ailé de San Marco
Lion ailé de San Marco
 
Messages: 5117
Inscription: 03 Mar 2006 20:45
Localisation: LYON

Re: Arte et la Fenice

Messagepar Marianne » 02 Oct 2010 6:28

Marianne a écrit:Rendez vous à la Fenice afin d'assister à Rigoletto de Giuseppe Verdi.

En effet, Arte a programmé cet opéra samedi 02 octobre 2010 à 20h40 music1 Harpe


Chorégraphe : Simona Bucci
Chef d'orchestre : Myung-Whun Chung

Interprètes :
Armando Gabba ;
Anna Malavasi ;
Désirée Rancatore ;
Marco Spotti ;
Roberto Frontali ;

Lumière : Valerio Alfieri
Metteur en scène : Daniele Abbado
Orchestre : Orchestre du théâtre de la Fenice
Choeur : Choeur du théatre de la Fenice

Résumé :
Presque cent cinquante ans après sa création dans ce même théâtre de la Fenice, le drame romantique de Verdi dans tout son éclat, sous la baguette de Myung-Whun Chung.



Dans la Mantoue du XVIe siècle, Rigoletto le bouffon bossu sert sans états d'âme son maître le duc dans ses multiples aventures amoureuses. Il ne se doute pas que celui-ci convoite sa propre fille, l'innocente Gilda, soigneusement gardée à l'abri des regards...

Quand il découvre la pièce de Hugo, Verdi s'enthousiasme auprès de son librettiste : "C'est le plus grand sujet et peut-être le plus grand drame des temps modernes. Tribolet [le bouffon hugolien] est une création digne de Shakespeare."
La censure vénitienne n'est pas du même avis et n'autorisera la création de l'opéra (initialement appelé La maledizione) qu'après de multiples remaniements, adoucissant la noirceur de la charge. Tribolet devient Rigoletto, et la première a lieu à la Fenice le 11 mars 1851.



J'espère que vos "billets" sont à portés de main :wink: :wink:
En effet, direction Arte afin d'assister, ce soir et en direct, à la diffusion de Rigoletto !!!!! music1
Marianne
Votre modérateur.Image
Avatar de l’utilisateur
Marianne
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 5202
Inscription: 20 Jan 2005 18:34
Localisation: Alpes Maritimes

Messagepar J@M » 02 Oct 2010 8:26

On en rigole d'avance ! :D :D :D
Avatar de l’utilisateur
J@M
Lion ailé de San Marco
Lion ailé de San Marco
 
Messages: 5117
Inscription: 03 Mar 2006 20:45
Localisation: LYON

Messagepar Marianne » 02 Oct 2010 18:36

Z'êtes bien installés ????? :wink: :wink:
En effet, l'opéra ne va pas tarder à débuter !!!!!!! music1 Harpe
Marianne
Votre modérateur.Image
Avatar de l’utilisateur
Marianne
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 5202
Inscription: 20 Jan 2005 18:34
Localisation: Alpes Maritimes

Messagepar Marianne » 02 Oct 2010 18:57

Mais ce n'est pas possible, ça !!!!! :evil: :twisted:

Le metteur en scène à transporter l'action, l'intrigue à notre époque, ce qui signifie costumes et décors contemporains :evil: :twisted: :evil: :twisted:
J'ai horreur de ça, et, ce n'est pas sûre que j'aille jusqu'au bout !!!! :evil: :twisted:
Marianne
Votre modérateur.Image
Avatar de l’utilisateur
Marianne
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 5202
Inscription: 20 Jan 2005 18:34
Localisation: Alpes Maritimes

Messagepar J@M » 02 Oct 2010 21:58

J'ai bien aimé. Les costumes ne m'ont pas trop dérangé. Par contre le dépouillement et la tristesse des décors...
D'aucun m'ont soufflé que la version passée début Septembre sur France 3 était autrement plus valorisante...
Avatar de l’utilisateur
J@M
Lion ailé de San Marco
Lion ailé de San Marco
 
Messages: 5117
Inscription: 03 Mar 2006 20:45
Localisation: LYON

Messagepar Marianne » 03 Oct 2010 6:50

Outre les décors et costumes contemporains que je n'aime pas du tout, je n'ai guère apprècié l'interprétation.
Comme prévu, je n'ai pas pu aller jusqu'à la fin.

En ce qui me concerne, j'avais assisté, il y a 3/4 ans, à la Générale à l'Opéra de Nice, et, j'en garde un excellent souvenir.
Cette version (décors et costumes classiques + bonne interprétation) m'ont beaucoup plu, et, je l'ai trouvé nettement meilleur que celle d'hier soir.
Marianne
Votre modérateur.Image
Avatar de l’utilisateur
Marianne
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 5202
Inscription: 20 Jan 2005 18:34
Localisation: Alpes Maritimes

Messagepar Nicole » 03 Oct 2010 10:46

Hélas :x :cry:
Impossible de capter Arte chez moi hier soir :evil:
Alors pas de Rigoletto et surtout pas de Fenice... :cry: :cry: :cry:
Nicole
L'administrateur du forumImage

"Nulle autre ville n'a porté à ce degré de perfection l'art de vivre, d'être heureux, d'aimer et de mourir."
Maria Teresa de Rubin
Avatar de l’utilisateur
Nicole
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 4308
Inscription: 17 Jan 2005 18:34
Localisation: Alpes Maritimes


Retourner vers Art et Culture :

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités

cron