Le Luthier de Venise

Si vous aimez les petites histoires ayant pour cadre Venise... Alors, vous les trouverez ici.

Modérateurs: Gilbert, Marianne, Nicole

Le Luthier de Venise

Messagepar Nicole » 07 Juin 2007 15:15

La boutique d’un luthier donnait sur un canal très animé.

Image

De l’autre côté elle s’ouvrait sur un petit jardin tranquille,
au milieu duquel trônait un arbre magnifique,
qui prenait toute la place.
Le luthier aimait contempler l’arbre de son jardin,
dont les branches se balançaient au grès de la brise de la lagune et où,
hirondelles, moineaux et tourterelles avaient trouvé abri.
Une musique prenante et ensorcelante, plus belle que celle des bals et
théâtres vénitiens s’élevait de l’arbre…

Image

Au printemps suivant, l’arbre ne se couvrit plus de feuilles et les oiseaux ne se posaient plus sur lui.
Le luthier s’aperçut alors qu’il était mort sans doute depuis l’hiver,
car il avait atteint le bout de son âge.

Image

Très triste notre artisan fit venir des bûcherons pour abattre l’arbre.
Ce dernier débité en tronçons et fendu dans le sens de la fibre,
fut déposé dans un coin retiré de la maison.

(A SUIVRE...)
Nicole
L'administrateur du forumImage

"Nulle autre ville n'a porté à ce degré de perfection l'art de vivre, d'être heureux, d'aimer et de mourir."
Maria Teresa de Rubin
Avatar de l’utilisateur
Nicole
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 4308
Inscription: 17 Jan 2005 18:34
Localisation: Alpes Maritimes

Messagepar Nicole » 08 Juin 2007 9:02

Des années passèrent…
Le luthier dont la barbe avait blanchi, ne sortait pratiquement plus de sa boutique, ni de son jardin,
juste pour se procurer ce dont il avait besoin pour ses instruments :
essence de térébenthine, sandaraque, huile d’aspic et résine de sang-dragon…
Ses violons et violoncelles étaient réputés dans le monde entier
et les plus grands musiciens venaient dans sa boutique…
Un jour, le vieil homme se rendit là où le bois de son arbre,
dont il regrettait la douce mélodie printanière,
avait été mis à sécher.

Image

Le bois était parfait et le luthier décida alors en souvenir de son cher compagnon,
de fabriquer le plus parfait des violoncelles…
L’artisan palpa, lima, polit toutes les rugosités et une année durant
travailla à cet instrument qui se voulait le plus parfait possible…

Image

C’était à l’aube du carnaval et dans les calli, sur les campi, colombines,
arlequins, pierrots, dominos arrivaient en des farandoles …
Les orchestres naissaient sur les campi.
Le luthier au fond de sa boutique pensait
« Qui saura faire chanter mon violoncelle ? »

(A SUIVRE...)
Nicole
L'administrateur du forumImage

"Nulle autre ville n'a porté à ce degré de perfection l'art de vivre, d'être heureux, d'aimer et de mourir."
Maria Teresa de Rubin
Avatar de l’utilisateur
Nicole
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 4308
Inscription: 17 Jan 2005 18:34
Localisation: Alpes Maritimes

Messagepar Nicole » 09 Juin 2007 12:44

Un jeune artiste costumé, masqué, poudré à la grande renommée
entra dans la boutique suivi de belles femmes qui l’accompagnaient.

Image

Il admira le travail du luthier dont il loua les qualités.
Il se fit apporter un archet et caressa les instruments.
Il voulu prendre le violoncelle, mais le luthier lui dit que celui-ci était magique
et d’une essence inusitée et que seuls les doigts les plus agiles mus
par un coeur talentueux pourraient en tirer une musique.
Offensé le jeune artiste s’empara du violoncelle et essaya de jouer une mélodie…
Mais les sons produits étaient grinçants et brutaux.
Insistant le musicien ne réussi qu'à faire fuir tout le monde y compris le luthier,
qui préféra regagner son appartement.

Image

Insistant toujours le jeune homme essuya son maquillage, enleva ses dentelles et son masque
et décida d’affronter le violoncelle, seul dans le silence…
Au matin…
Une musique prenante et ensorcelante, plus belle que celle des bals et théâtres vénitiens éveilla le vieil artisan…
Il se leva et regarda dans le jardin……. Un spectacle unique l’attendait…
Le jeune musicien jouait du violoncelle sans aucun effort et au bout du manche de l’instrument
sortaient des branches qui se balançaient au gré de la brise de la lagune
et où, hirondelles, moineaux et tourterelles venaient se poser….

Image

FIN
Nicole
L'administrateur du forumImage

"Nulle autre ville n'a porté à ce degré de perfection l'art de vivre, d'être heureux, d'aimer et de mourir."
Maria Teresa de Rubin
Avatar de l’utilisateur
Nicole
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 4308
Inscription: 17 Jan 2005 18:34
Localisation: Alpes Maritimes

Messagepar Marianne » 25 Sep 2007 12:07

Cette histoire est tirée de l'album suivant :

Clément, Claude.- Le Luthier de Venise.- Paris : Ecole des Loisirs, 2006.- (Pastel).

Image
Marianne
Votre modérateur.Image
Avatar de l’utilisateur
Marianne
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 5223
Inscription: 20 Jan 2005 18:34
Localisation: Alpes Maritimes


Retourner vers Historiettes vénitiennes

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron