Liliana Magrini

Toutes vos lectures de livres récents

Modérateurs: Gilbert, Marianne, Nicole

Liliana Magrini

Messagepar Marianne » 24 Sep 2023 20:09

Magrini, Liliana.- La Vestale.- Serge Safran éditeur, 2023.


Résumé :
Elena Viani vit à Venise avec à sa charge son frère et sa grand-mère. Venise occupée par les troupes allemandes et de nouveaux arrivants.

Après les massacres des nazis et fascistes, Elena reprend contact avec Zena et son frère Marco, engagés dans un groupe clandestin de résistants. À Francesco Marini, écrivain quadragénaire, Elena rappelle la figure d'une Vestale, gardienne intransigeante d'une vérité pure. Elena accepte de cacher Martino, jeune partisan recherché, dans sa maison. Une histoire d'amour se noue entre les deux jeunes gens, interrompue par le retour de Martino au maquis. Elena décide de rejoindre les partisans dans les montagnes. Mais son engagement est interrompu par la mort de son frère.

L'hiver, Elena alterne solitude et rencontres avec Francesco où ils découvrent les difficultés mutuelles de vivre et de s'accepter. À l'automne 1945, dans le train pour Rome, elle s'arrête à Arezzo où elle se sent accueillie et peut enfin communiquer avec la vérité de l'autre.



Mon avis :
Venise, alors en plein cœur de la Seconde Guerre Mondiale, vue à travers les yeux de la jeune Elena Viani.

Celle-ci semble froide, insensible à ce qui l'entoure - y compris envers sa famille, ses amis et les hommes qui l'aiment et l'apprécient - mais, peut-être est ce mieux pour se protéger de la guerre et / ou l'atmosphère délétère qui se dégage au fil des pages. Elle donne également l'impression de refuser l'amour d'où la comparaison à une vestale ... ... qui a donné le titre au roman.

Liliana Magrini (1917 - 1985) propose avec La Vestale un récit peut être pas évident à appréhender, assez dur, voire violent mais l'époque choisie - le régime fasciste et la Seconde Guerre Mondiale - y est pour beaucoup dans cet état de fait. Il était alors pas facile d'extérioriser ses sentiments - la peur et le secret étant de mire - selon le camps choisi par les uns et les autres.

Malgré tout, une lueur d'espoir s'allument à la fin de la guerre pour l'héroïne avec sa décision de s'ouvrir à la vie, à l'espérance.

La Vestale est avant tout un hymne à la vie, au courage, au dépassement de soi, écrit à l'aide d'une plume flamboyante dans laquelle les non dits sortent de l'ombre afin de donner vie aux divers personnages devenus des héros - où des traites - à leurs corps défendant.



Image
Marianne
Votre modérateur.Image
Avatar de l’utilisateur
Marianne
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 5082
Inscription: 20 Jan 2005 18:34
Localisation: Alpes Maritimes

Retourner vers Salon de lecture

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron